1 / 1

«Leur vie et leur mort inspirent notre mission».

Dans une lettre, le préfet du dicastère pour le Service du Développement humain intégral, le cardinal Michael Czerny sj fait mémoire de ses confrères jésuites assassinés dans la nuit du 16 au 17 novembre 1989 à l'Université centraméricaine de la Compagnie de Jésus à San Salvador, la capitale de la république du Salvador. «Leur vie et leur mort» dit-il «inspirent notre mission».

Souvenir du Cardinal jésuite

Le cardinal Michael Czerny, préfet du dicastère pour le Service du Développement humain intégral, se souvient de ceux qu'il appelle «martyrs», plus de trois décennies après leur mort, dans une lettre en espagnol publiée le 16 novembre, jour des célébrations commémoratives au Salvador. Le cardinal jésuite se souvient du meurtre de ses frères et le place dans une longue série d'effusions de sang qui trouvent leur apogée aujourd'hui dans ce que le Pape François a stigmatisé comme une «troisième guerre mondiale».

Invitation au renouvellement

«Si nous regardons dans le monde, existe-t-il un continent ou une région où cet anniversaire important que nous commémorons aujourd'hui peut être célébré dans une véritable tranquillité et paix? Ou s'agit-il plutôt d'une période de défis et de soulèvements multiples?», s’interroge le cardinal. Le scénario est dramatique, mais la perspective est néanmoins porteuse d'espoir: «Malgré les signes de violence dans diverses parties du monde et la fragilité de la paix, le Seigneur nous invite à un renouveau à travers le chemin synodal», déclare-t-il. «Se réveiller, se lever et marcher» sont pour le cardinal «la vie authentique de l'Église, dans l'humble pèlerinage et le service joyeux, inspirés par nos frères et sœurs martyrs».

Un extrait de l'artivle de Salvatore Cernuzio pour Vatican News

Newsletter