• Statue de saint Canisius du Collège Saint-Michel de Fribourg @ SJ-Bild/Céline Fossati
1 / 1

Huit intervenants pour parler de l'Histoire de l'Église

Qui est Pierre Canisius?

Pierre Canisius, nommé aussi Pierre Kanis, est né  il y a 500 ans, très exactement le 8 mai 1521 à Nimègue. Il décède à Fribourg le 21 décembre 1597, après y avoir fondé le collège Saint-Michel, avoir beaucoup prêché à la cathédrale et écrit un catéchisme qui devient rapidement l’ouvrage de référence dans les débats théologiques. «Pierre Canisius passa l'essentiel de sa vie de prêtre jésuite en Allemagne et en Suisse, et s'attacha à réformer l'Église catholique et ainsi enrayer la progression du protestantisme». Voilà ce qu’en dit en substance Wikipédia! Mais qui est-il vraiment?

Jean-Bernard Livio sj propose de profiter du 500e anniversaire de sa naissance pour faire plus ample connaissance avec le saint jésuite lors de sa saison 2021-2022 des Jeudis de l’Histoire de l’Église: «Avec la collaboration de spécialistes de ce XVIe siècle si riche en événements et bouleversements de toutes sortes -dont la fondation de la Compagnie de Jésus, la création de nombreux collèges à travers l’Europe, la mise en question fondamentale de l’Église par la Réforme- nous irons à la découverte de cette personnalité qui a marqué son époque, l’Église, l’œcuménisme, le monde scolaire et académique.

Comme nul autre, Pierre Canisius a laissé son empreinte sur la culture de la ville et du canton de Fribourg. Il fut un diplomate avisé qui peut encore aujourd’hui servir de modèle dans la construction de l’Union européenne: en refusant systématiquement de s’engager dans des polémiques sur la «bonne foi», pour rester toujours à écoute et dans le respect de ses interlocuteurs.

Pierre Canisius fut un pédagogue plus préoccupé de donner aux futurs citoyens du monde des clés de réflexion qu’une masse de connaissances: excellent exemple de ce que les siècles suivants retiendront sous l’appellation de «pédagogie jésuite», il liait harmonieusement développement de l’intelligence et culture physique, introduisant dans le cursus des études, musique, théâtre et sports. Il insistait volontiers dans les collèges qu’il a fondés sur la nécessité de construire une bonne bibliothèque avant même une chapelle, encourageant professeurs et élèves à trouver le beau et le bon dans les classiques de l’Antiquité, afin de les amener à l’émerveillement et à la contemplation de ce Dieu présent dans leur quotidien. Il prêcha beaucoup, il écrivit beaucoup, mais on retiendra surtout son effort pour dire Dieu avec des mots de tous les jours, dont son fameux «catéchisme» qui devient vite mondialement connu, traduit en plus d’une centaine de langues. Il fonda les «congrégations mariales», lieux de partage et de silence devant Dieu donnant à l’instant présent sa saveur d’éternité.

Et au milieu de ce tourbillon d’activités, il savait rester humble: ses écrits nous rendent l’image d’un homme où magnanimité et clémence sont ses traits de caractère principaux.

Cette série de Jeudis de l’Histoire de l’Église se distinguera des précédentes par le fait que chaque jeudi un intervenant de l’extérieur ouvrira le débat par une conférence qui sera discutée ensuite entre les participants.

Réservez les dates suivantes dans vos agendas:
Les 11 novembre – 2 décembre 2021;
Les 13 janvier, 3 février, 3 mars, 7 avril, 5 ami et 9 juin 2022

0ù?
Au domaine de Notre-Dame de la Route, chemin des Eaux-Vives 11 à Villars-sur-Glâne (Fribourg)
Quand?
Les journées de l'Histoire de l'Église débuteront à 9h30 pour se terminer à 16 heures aux dates précitées. Le repas de midi pourra être pris en commun sur place.

Informations et inscription
Secrétariat de Notre-Dame de la Route
secretariat(at)ndroute.ch
ou auprès de Jean-Bernard Livio sj
Mail: jblivio(at)ndroute.ch
Tel: +41 (0)79 35 36 376 (merci de laisser un message)

Newsletter