«America» contre Trump!

Le célèbre magazine jésuite America ​​a attaqué le président américain Donald Trump avec une extrême sévérité et a mis en garde contre sa réélection. L'administration Trump a «sapé l'ordre constitutionnel dans une mesure sans précédent dans l'histoire américaine moderne», ont déclaré les éditorialistes, dont la principale préoccupation n'est pas les positions politiques du président sortant, «certaines fausses et certaines bonnes», mais le «mépris de Trump pour le système de lois et de coutumes du pays  qui crée les conditions nécessaires pour le débat, la prise de décision et la responsabilité publique dans cette république». Ils poursuivent en disant que «Trump a sapé l'état de droit en politisant le ministère de la Justice et en intervenant dans ses délibérations et enquêtes de manière sans précédent.»

Lire la suite : «America» contre Trump!

Le chinois, pas si chinois

Alors que l’accord signé par le Saint-Siège et la Chine le 22 septembre 2018 portant sur la nomination des évêques du pays devrait être reconduit pour deux ans, revenons à la base de toute inculturation: la langue. Le chinois est-il si chinois à apprendre et quel intérêt portent les jeunes générations à cette langue réputée si difficile à s'approprier? La réponse du chercheur Joël Bellassen qui propose un tour d'horizon de l’apprentissage de cette écriture hors normes qui a séduit les jésuites sinologues depuis le XVIIe siècle et interpelle les collégiens d’aujourd’hui.

Lire la suite : Le chinois, pas si chinois

Jean-Bernard Livio sj: 50 ans de sacerdoce

Il est entré chez les jésuites en 1966, quelques années après s’être rendu pour la première fois en Terre sainte. C’était en 1958. Dès lors, l’archéologue -devenu depuis Père jésuite- se rend en Palestine et en Israël plusieurs fois par an, emmenant dans son sillage des groupes de pèlerins qui profitent de son savoir. Sous le charme de la Terre sainte, Jean-Bernard Livio sj a une tendresse toute particulière pour Bethléem, la ville de la nativité du Christ. Pour le 50e anniversaire de son sacerdoce, le jour de la saint Ignace, son confrère et historien Jean-Blaise Fellay sj a dressé son portrait, empreint d’un respect et d’une amitié sincère.

Lire la suite : Jean-Bernard Livio sj: 50 ans de sacerdoce

Les notes? Une idée jésuite?

La rentrée scolaire est effectives depuis ce lundi dans tous les cantons romands. Les universitaires ont encore quelques semaines de répit. Que les élèves étudient dans leur établissement ou soient contraints de suivre une partie des enseignements à distance, il est une dimension qui ne varie pas: leur parcours d’études reste marqué par les bulletins de notes. En Suisse comme en France, on l’a vu avec la dernière session de la maturité et du baccalauréat, bouleversée par le confinement. Si les examens ont été supprimés, l’évaluation a pris la forme du continu. Comment les notes se sont-elles imposées dans le système scolaire français? D’où viennent-elles? Les jésuites ne seraient pas étrangers à l'histoire... Un article de Claude Lelièvre, enseignant-chercheur en histoire de l'éducation, paru sur le site The Conversation.

Lire la suite : Les notes? Une idée jésuite?

Saint Canisius, l'infatigable

«Très populaire dans tout le nord de l’Europe, peu connu dans le monde francophone, Pierre Canisius est une des figures les plus impressionnantes des débuts de la Compagnie de Jésus. Sans appartenir à la génération des fondateurs, il est le type même du jésuite ordinaire». C’est ce que relève Pierre Emonet sj dans l’ouverture de son récent ouvrage consacré à Pierre Canisius - L’infatigable réformateur de l’Église d’Allemagne (1521-1597) qui vient de paraître aux éditions Lessius. Un jésuite ordinaire n’en a pas moins exercé une influence extraordinaire...

Lire la suite : Saint Canisius, l'infatigable

Comment Jésus en est venu à ressembler à un Européen blanc

«Le fait de représenter Jésus comme un Européen blanc fait de plus en plus débat en cette période de réflexion sur l’héritage raciste de notre société», note Anna Swartwood House, professeur assistante d’Histoire de l'Art de l'Université de Caroline du Sud, dans un article paru sur le site The Conversation. Elle y évoque notamment les écoles de peinture fondées par les missionnaires jésuites qui apprenaient l’art chrétien européen aux nouveaux convertis: «À mesure que les Européens colonisaient des terres de plus en plus éloignées, ils y apportaient leur Jésus blanc. (...). Et de mentionner «Un petit retable de l’école de Giovanni Niccolò, jésuite italien qui a fondé le «Séminaire des peintres» à Kumamoto, au Japon, vers 1590, qui combine un autel japonais traditionnel, doré et incrusté de nacre, et une peinture représentant une Vierge à l’Enfant clairement blanche.»

Lire la suite : Comment Jésus en est venu à ressembler à un Européen blanc