Vers un choix des "préférences apostoliques universelles"

Comme le Père Général Arturo Sosa sj l’avait mentionné dans son message de Noël, il réunit actuellement son Conseil élargi pour discerner quelles seront les préférences apostoliques universelles de la Compagnie de Jésus au cours des prochaines années. Le Conseil comprend les assistants généraux et régionaux auxquels s’ajoutent les présidents des six «Conférences» jésuites, les responsables des «Secrétariats» et d'autres responsables. Au total, un groupe de quelque 25 personnes. Le Dr Christina Kheng, de Singapour, œuvre en temps que médiateur de la réunion. Le réunion poursuit ainsi le travail de discernement qui a été fait au niveau des Provinces et des Conférences.

Lire la suite : Vers un choix des "préférences apostoliques universelles"

Justice sociale et écologie: 50 ans d'engagement jésuite

Par ce message vidéo, le P. Arturo Sosa, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, annonce le début du 50ème anniversaire du Secrétariat pour la Justice Sociale et l'Ecologie (SJES) établi en 1969.
Le Père Sosa sj s'est exclamé en ce temps de l'Avent, «au moment ou inspirés par les paroles des prophètes, nous ouvrons les yeux sur les signes de l'action de Dieu dans l'histoire humaine» (...) : «Ce n'est pas seulement un temps de renouveau pour nos institutions, nos centres sociaux ou pour les membres de nos œuvres sociales. C'est un moment qui doit imprégner toute la Compagnie de Jésus, tous les jésuites et tous nos partenaires dans la mission.» La célébration en trois phases implique les Provinces, les Conférences et la Compagnie universelle. Elle culminera avec une rencontre de jésuites et de partenaires à Rome en novembre 2019; ce sera l'occasion de discerner la feuille de route pour la mise en œuvre des Préférences apostoliques universelles qui sera annoncée en février.

Vers la meilleure des formations pour les jésuites

Mark RavizzaFraîchement nommé conseiller par le Père Genéral, Mark Ravizza sj, originaire de la Province USA-Ouest, fait partie des nouveaux venus à la Curie générale jésuite à Rome. Le service de communication de cette dernière l’a invité à parler de son expérience, de ses responsabilités, de ses espoirs.
Père Mark Ravizza, le Père Général vous a choisi pour être l’un de ses conseillers généraux. Qu'est-ce qui vous a amené à la Curie générale? Quelles sont vos responsabilités?
Ce qui m’amène à la Curie, c’est la mission. D’abord dans le sens où c'est ici que la Compagnie m’a confié sa mission. Rétrospectivement, je soupçonne que deux des principaux facteurs ont pu être: premièrement, le travail que j’avais fait pour renouveler la formation à la Conférence du Canada et des États-Unis et, deuxièmement, ma participation à la 36e Congrégation générale. Quelles que soient les raisons, cette mission particulière m’a surpris. Cependant, la grâce d’être appelés et envoyés en mission est fondamentale pour qui nous sommes, en tant que jésuites.

Lire la suite : Vers la meilleure des formations pour les jésuites

À la source de la sérénité du pape François

VoeuxWebNoel2018La sainte Famille sur le chemin de l’Égypte par le père Przemek Wysogląd sj

Durant le récent voyage qu’il a effectué en Irlande, le pape François a eu une rencontre avec un bon nombre des jésuites de la Province d’Irlande. Un de ses compagnons jésuites lui a demandé: «Saint-Père, comment faites-vous pour garder un cœur heureux devant tout ce qui vous arrive?» Le pape, après un bon moment de réflexion, a répondu que c’était sans doute une grâce du Seigneur. Puis il a ajouté que, quotidiennement, depuis une quarantaine d’années, il disait une prière de saint Thomas More et que cela l’aidait beaucoup.

Lire la suite : À la source de la sérénité du pape François

La sécularisation comme «signe des temps»

Sosa gen speechAu Synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, le Père Général de la Compagnie de Jésus s’est exprimé sur le thème de la sécularisation. Le Père Sosa a d’abord constaté que le document de travail ne parlait que brièvement de cette dimension importante du monde contemporain -et toujours de façon négative. Il a proposé un exercice de discernement nécessaire, dans le cadre de la confrontation de nos façons de penser avec la réalité. Cet exercice peut mener à comprendre la sécularisation comme un signe des temps, une manière pour l’Esprit Saint d’orienter notre réflexion et notre action aujourd’hui.

Lire la suite : La sécularisation comme «signe des temps»

Curie jésuite sous de nouveaux atours

Deux nouveaux sites web viennent d'être lancés par la curie générale jésuite. L’un d’eux présente le travail de la Curie elle-même et met l’accent sur les activités du Père Général. L’autre présente la mission de la Compagnie Universelle.

Ces deux sites sont novateurs dans leur présentation et appellent à faire plus amples connaissances avec l'Ordre fondé par Ignace de Loyola et sa place dans le monde contemporain. Ils proposent plusieurs niveaux de lectures, selon que l'on soit familier de la spiritualité ignacienne et des missions qu'elle poursuit, ou non. D'un abord graphique agréable, le site institutionnel revêt les couleurs rouges de la Compagnie, alors que le second -plus factuel- a opté pour le bleu.

Lire la suite : Curie jésuite sous de nouveaux atours

Nous sommes invités en tant que corps à identifier la main de Dieu

Le CoMorenoAntonioSJ AsiePacifiquenseil élargi du Père Général s’est réuni en septembre. À cette instance participent les présidents des Conférences jésuites. Trois questions ont été avons posées à chacun d’eux. Nous poursuivons la publication de leurs témoignages avec le Père Antonio Moreno sj, président de la Conférence des provinciaux jésuites d'Asie-Pacifique (Jesuit Conference of Asia Pacific-JCAP).

Dans votre service en tant que président de la JCAP, qu’est-ce qui a été, jusqu’à présent, votre principale source de «consolation» ou de joie?

Le discernement sur les Préférences apostoliques universelles (PAU) est une nouveauté dans la manière de procéder de la Compagnie. L’outil que nous utilisons est le discernement en commun. Nous sommes habitués au discernement vertical, c’est-à-dire que l’on discerne personnellement l’appel que Dieu fait à une personne. Dans le discernement des PAU qui a commencé l’année dernière, nous sommes invités en tant que corps à identifier la main de Dieu en ce qui concerne les défis apostoliques que la Compagnie doit relever au cours des dix prochaines années. Tout ce processus est très réconfortant pour moi. Il y a beaucoup de prière, de réflexion et de conversation spirituelle vécues par un seul corps qui se veut à la recherche du désir de Dieu pour les préférences apostoliques de la Compagnie selon l’esprit des «Premiers compagnons» à Venise.

Lire la suite : Nous sommes invités en tant que corps à identifier la main de Dieu