Prévenir le trafic des êtres humains et des migrants au Pérou

Mori sj c54c5La Commission pour la Pastorale de la Mobilité humaine de la Conférence épiscopale du Pérou veut réduire la vulnérabilité sociale des victimes potentielles du trafic de migrants sur tout le territoire péruvien, avec une attention particulière aux zones frontalières et à risque. Et elle le fera en collaboration avec l’ONG Projet Monde MLAL (Mouvement des Laïcs d’Amérique latine).

L’une des zones d’intervention du projet est le Vicariat apostolique de Jaen qui, grâce au soutien du Vicaire apostolique S.Exc. Mgr Gilberto Vizcarra Mori sj, organise un séminaire de formation pour prêtres, religieux, catéchistes ruraux et autorités locales. Son but : définir les réseaux et les plans d’action en matière de migration et de trafic de personnes.

Lire la suite : Prévenir le trafic des êtres humains et des migrants au Pérou

Aider les réfugiés à démarrer une nouvelle vie

JRS refugies 2016 6cd77Le JRS et le Rotary collaborent
Vendredi 29 avril, à l'Université Lumsa de Rome, le Père Thomas H. Smolich sj, directeur international du Service Jésuite des Réfugiés (JRS), interviendra dans le cadre d’un comité de discussion initié par le Rotary international. Ce dernier vise à débattre des besoins et des défis liés à la question de l’intégration des réfugiés, afin de trouver des solutions durables à apporter. Le père Smolich parlera aux côtés de Carlotta Sami, porte-paroles du Haut-Commissaire des Réfugiés pour l'Europe du Sud, ainsi que de John Hewko et K. R. Ravindran, respectivement secrétaire général et président du Rotary international, afin de discuter le thème « Aider les réfugiés à recommencer ».

Lire la suite : Aider les réfugiés à démarrer une nouvelle vie

Le JRS assure le soin des yeux pour les demandeurs d'asile

JRS Australie

Récemment, plus de 80 personnes ont eu recours à des soins gratuits des yeux au Parramatta du Nord à Sydney. Organisée par OneSight en partenariat avec le Service Jésuite des Réfugiés (JRS), la clinique était gratuite pour les chercheurs d'asile. « Un grand nombre de chercheurs d'asile vivant dans la commune avaient besoin des soins de la clinique », dit Maeve Brown, coordinateur du projet d'abri du JRS, projet incluant des consultations sans rendez-vous à Parramatta. « Les chercheurs d'asile vivant dans la commune, qui ont un visa temporaire, ont un accès limité et souvent sporadique aux soins de santé », dit-elle. « Des choses comme examiner les yeux, la prescription pour vos lunettes ou même acheter des lunettes ne font pas partie des priorités quand vous devez payer un loyer et nourrir votre famille. » (sjweb.info)

Lire la suite : Le JRS assure le soin des yeux pour les demandeurs d'asile

Vers un nouveau paradigme éducatif

Paraguay

La Compagnie de Jésus au Paraguay s'est embarquée dans un programme de réexamen du curriculum d'éducation proposé à la fois dans le système scolaire normal et dans le système scolaire Fe y Alegria. La révision intitulée Horizonte 2020 (Horizon 2020) est une initiative de la Province d'Espagne. Elle naît du besoin d'une transformation en profondeur du système éducatif. Au départ Horizonte 2020 est enraciné dans la maxime ignatienne du Magis (être plus pour mieux servir). (sjweb.info)

Lire la suite : Vers un nouveau paradigme éducatif

Migration : « Montrez-nous le chemin »

DZL 29jan16 JRSEurope 1a448Un homme portant son bébé après être arrivé en canot pneumatique bondé sur une plage de l'île grecque de Lesbos.
(Photo: Darrin Zammit Lupi / JRS Europe).

Le Service jésuite des réfugiés Europe (JRS-Europe) vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation. Son nom : « Montrez-nous le chemin ». Elle vise à faire connaître les voix de ces migrants cherchant une vie nouvelle, une vie plus sûre en Europe. Ce projet est celui de Danielle Vella, consultante du bureau international de JRS qui a voyagé partout dans le monde avec le JRS, accompagnant les réfugiés et racontant leurs histoires dans diverses publications, et Darrin Zummit Lupi, photographe et journaliste maltais. Ils se sont rendus sur le chemin de l'espoir que tant de gens empruntent, entre la Grèce et la Macédoine notamment.

Lire la suite : Migration : « Montrez-nous le chemin »

Etudiants et écologie

Etats-Unis : Collaboration pour une maintenance sur les campus jésuites

L'Université Loyola de Chicago a accueilli sa troisième Conférence annuelle sur le changement climatique intitulée : « Changement climatique mondial : défis et solutions économiques » (17-19 mars 2016). La réunion était centrée sur les économies, les politiques et les activités nouvelles réalisées dans le monde pour répondre au changement climatique.

Lire la suite : Etudiants et écologie

« Le temps est venu où il faut penser l’humanité comme une unité »

Migration, humanisme et civilisation

par le Père Général Adolfó Nicolás sj - un article paru dans la revue jésuite la Civiltà Cattolica n°3976 du 27 février 2016

Nous rendons compte ici de l’intervention improvisée du Père Adolfó Nicolás, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, faite lors de sa visite au Centro Astalli – Service jésuite des réfugiés en Italie. Cette rencontre s’est déroulée à Rome le 14 janvier 2016 en l’église du Gesù. A part quelques modifications de détail, le caractère oral du texte a été privilégié.

Dorothea Lange MigrantMother e225cFlorence Owens Thompson, Migrant Mother by Dorothea Lange (1936). L'image a été utilisée à l'époque par les journaux pour illustrer le sujet dédié aux migrants démunis et affamés.« Nous devons être reconnaissants aux migrants venus en Italie et en Europe, en tout cas pour une raison : ils nous aident à découvrir le monde. J’ai vécu au Japon pendant plus de trente ans et j’ai travaillé pendant quatre ans dans un centre pour migrants dont la majorité n’avait pas de papiers en règle. Je parle donc d’expérience. Et je confirme mon propos, à la lumière de ce que j’ai vécu : les migrations sont bénéfiques pour les divers pays et l’ont toujours été, malgré les difficultés et les incompréhensions qui leur sont liées.

Lire la suite : « Le temps est venu où il faut penser l’humanité comme une unité »