Jésuites engagés pour l’harmonie sociale

Surmonter l’ignorance et les préjudices, et surtout éduquer les jeunes à promouvoir la paix et l’harmonie sociale, tels sont les besoins pressants de l’époque dans laquelle nous vivons. Le Père Michael Amaladoss sj, théologien indien et Directeur de l’Institut pour le dialogue avec les cultures et les religions du Loyola College de Chennai, en est convaincu. Lui qui, par ailleurs, est consultant pour la mission et l’évangélisation du Conseil mondial des églises. «Nous devons construire des relations et aider les personnes non seulement à tolérer, mais aussi à célébrer la différence en tant que don créatif de Dieu. Nous devons construire une coalition multireligieuse afin de combattre tout type de fondamentalisme et de communautarisme dans toutes les religions. Il faudrait soigner en particulier la formation des jeunes, afin qu’ils grandissent en acquérant une mentalité qui dépasse le préjudice et soit en mesure de promouvoir l’harmonie sociale», explique le religieux à l'agence fides.

Lire la suite : Jésuites engagés pour l’harmonie sociale

Inde: nouvelle Université jésuite à New Town

L’Assemblée du Bengale occidental a récemment approuvé le projet de loi 2016 de l’Université Saint Xavier de Calcutta, ouvrant ainsi le chemin à la réalisation d’une nouvelle Université à New Town, Rajarhat, destinée à faire face à la demande croissante de structures valides en vue d’une instruction secondaire publique. Selon les nouvelles parvenues à l’Agence Fides de la Curie généralice des jésuites, le projet prévoit que l’Université pourra être composée de différents Instituts du Bengale réalisés et gérés par la Compagnie de Jésus. La Fondation éducative de l’Institut Saint Xavier de Calcutta, qui finance l’université, administrera les instituts d’enseignement secondaire de l’ensemble de l’État confiés à la Fondation des Jésuites. L’Université pourvoira à l’instruction, à l’enseignement, à la formation et à la recherche dans différentes disciples et champs de spécialisation, dont la science, la technologie, le droit, l’administration, les sciences sociales, la médecine, les études humanistes et les arts du spectacle. L’ouverture est prévue pour l’année universitaire 2017-2018. (AP/ Fides/red)

Faire naître l’espoir des bas-fonds

Paraguay 2017 Berset© Jacques Berset

Paraguay, décembre 2016 - L’odeur âcre me prend à la gorge: la petite rivière, un cloaque noirâtre, charrie des déchets de plastique et des cadavres d’animaux. Des enfants courent pieds nus au milieu du Bañado Sur, installé sur les rives inondables du Rio Paraguay. C'est dans ce quartier déshérité d’Asunción qui porte -ironiquement?- le nom de Porvenir, l’Avenir… que le Père jésuite Francisco de Paula Oliva a lancé, depuis 1998, un programme de formation intégrale aux enfants et aux adolescents qui se préparent notamment aux études universitaires.

Lire la suite : Faire naître l’espoir des bas-fonds

Décembre 2016, à Alep

Syrie halles2 dec16A quelques heures de la nuit de Noël, les volontaires du Service jésuite des réfugiés (JRS) s'activent pour apporter aux déplacés d'Alep est les denrées d'urgence dont ils ont le plus besoin: eau potable, couvertures, lait pour nourrissons, chaussettes... La situation est chaotique et le Père Hallak sj dépeint un quotidien rêche et froid qui tranche avec les préparatifs festifs qui ont cours dans nos contrées. Avec 85 volontaires, les Pères jésuites du JRS d'Alep ont ainsi fait le tour des familles entassées dans un camp de fortune installé dans des halles d’égrenage du coton comme le raconte dans son journal le Père Hallak sj.

Lire la suite : Décembre 2016, à Alep

Un jésuite archevêque métropolitain d’Alger

Mgr Paul Desfarges sj, 72 ans, est nommé par le pape François archevêque métropolitain d’Alger, en Algérie, le samedi 24 décembre 2016. Il était déjà administrateur apostolique du diocèse d’Alger depuis mai dernier.

Né le 7 mai 1944 à Saint-Étienne en France, il a étudié la philosophie au séminaire diocésain Saint-Irénée de Lyon. Il a fait son service militaire comme coopérant en Algérie, en tant qu’enseignant dans le diocèse de Laghouat. De retour en France (1967), il est entré dans la Compagnie de Jésus à Paris. Il a fait ses études supérieures à l’Université de Nice où il a obtenu un doctorat en psychologie. Ordonné prêtre le 14 juin 1975, il est envoyé à Constantine dès 1976 où il a enseigné la psychologie, en arabe, à l’université locale. De 1983 à 2005, il a été vicaire général du diocèse de Constantine-Hippone et a continué d’enseigner à l’Université jusqu’en 2006.

Le Père Desfarges a été supérieur de la communauté jésuite à Alger et directeur de la Maison de retraite spirituelle des jésuites jusqu’à sa nomination comme évêque de Constantine qui a eu lieu le 21 novembre 2008. Le 23 mai 2015, il devient administrateur apostolique du diocèse d’Alger suite à la nomination de Mgr Ghaleb Abdalla Bader comme nonce apostolique au Pakistan.

Alep : «Il ne reste que des ruines»

Alep2 dec16 21115«Je suis surpris que le pays n'ait pas explosé», déclarait en mai, parlant de la Syrie, le Père Tony Calleja sj qui supervise le travail du Service jésuite des réfugiés (JRS) au Liban. Alors que dire en ce mois de décembre… Les nouvelles qu’il a envoyées lundi de Syrie, tout comme celles du Père Hallak du JRS d’Alep, témoignent de la détresse d’une population piégée dans un conflit terrifiant. Et les organismes d’aide sur place ne sont pas toujours à la hauteur…

Lire la suite : Alep : «Il ne reste que des ruines»