Le 5 novembre, nous fêtons tous les Saints et Bienheureux de la Compagnie de Jésus. Une seule date pour les célébrer tous afin que soit plus clairement comprise et plus intimement vécue l’unité de toute la Compagnie. «Cette fête, chère aux jésuites et à tout ceux qui sont connectés à la spiritualité ignatienne, célèbre la diversité de la sainteté dans la vie», rappelle Pascal Meyer sj. «Elle est le reflet de personnalités certes différentes, mais toutes attachées aux mêmes fondements jésuites: les Exercises spirituels, la maxime «chercher et trouver Dieu en toutes choses» et tout ce que qui est fait ad maiorem Dei gloriam («pour une plus grande gloire de Dieu»). Et chercher le MAGIS (« plus ») dans la vie... même si cela peut signifier de perdre la réputation, être apatride ou même risquer la vie.

«Alors cette fête peut être une inspiration pour tous ceux et celles qui vivent une vie ignatienne, qui ont un désire de faire route aux côtés de Jésus dans la vie ou qui s'engagent pour les pauvres et les marginalisés (parce que cela était le désir des premiers compagnons)», insiste Pascal Meyer sj avant de relever: «Comme les jésuites n'ont jamais fondé une branche officielle pour les femmes (la Congregatio Jesu ou les petites sœurs de Jésus sont ignatiennes, mais pas jésuites) aujourd'hui nous célébrons des saints hommes. Mais je suis sûr que toutes les femmes qui vivaient silencieusement une vie ignatienne ont la même sainteté que les grands jésuites que nous connaissons.»

Et au-delà des frères canonisés et béatifiés, cette fête rend hommage à tous ceux qui, innombrables, ont travaillé avec le Christ pour le salut des hommes et qui, après l’avoir suivi dans la souffrance, l’ont aussi suivi dans la gloire (cf. Ex. Spirit. , n. 95).

Découvrez les vies exceptionnelles de ces 65 figures jésuites sur le site des jésuites EOF

Les saints jésuites sur wikipedia

Les bienheureux jésuites sur wikipedia

(La date indiquée est celle de leur mort)