Professeur d'informatique syrienne, le Dr. Oula Abu-Amsha est depuis le 1er juin la nouvelle directrice académique et responsable des cursus du programme universitaire de Jesuit Worldwide Learning (JWL). Son profil académique est non seulement impressionnant, mais elle a aussi de nombreuses années d'expérience interdisciplinaire. Le 7 juin, elle participera à une table ronde intitulée Contextualiser les migrations: la crise des migrants européens, la fuite des cerveaux (pour les uns) et le gain des cerveaux (pour les autres) dans le cadre de la conférence annuelle de la Fondation Partager le Savoir qui tient au CERN les 7 et 8 juin. Le programme ici.

Le Dr. Abu-Amsha est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université de Saint-Quentin (Yvelines, France). Elle arrive ainsi à JWL de nombreuses années d'expérience dans les technologies de l'éducation, l'élaboration de programmes d'études et l'éducation en situation de crise. Auparavant, elle a travaillé pour divers établissements d'enseignement de la capitale syrienne, ainsi que pour la Banque mondiale et la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale. Elle est également titulaire d'une maîtrise en statistique de l'Université Joseph Fournier de Grenoble (France) et d'un diplôme d'ingénieur de l'École française d'informatique et de mathématiques appliquées. Après avoir dû fuir sa Syrie natale en 2014, elle a commencé à s'engager dans la formation des réfugiés.

Une expérience à partager

Oula Abu-Amsha travaille depuis trois ans et demi en tant que consultante universitaire pour l'organisation Mosaic Education, où elle était responsable de l'élaboration de programmes pour les étudiants syriens réfugiés au Moyen-Orient. Depuis 2014, elle est chercheuse invitée dans plusieurs universités suisses, dont l'Université de Genève et l’École d'ingénieurs et de gestion du canton de Vaud.

Une continuité enthousiasmante

Nouvelle directrice de programme, certes, mais elle connaît déjà JWL pour y avoir œuvré en tant que professeur de mathématiques en 2016. Quelle est aujourd’hui sa motivation? «Ce nouveau poste au sein de JWL me permet d'apporter une contribution encore plus forte à l'enseignement supérieur des jeunes issus de communautés laissées pour compte», se réjouit-elle.

Président de JWL, Peter Balleis sj est également ravi: «En plus de son expérience impressionnante et de son désir de s'assurer que les personnes en marge de la société aient accès à un enseignement supérieur de qualité, le Dr Abu-Amsha apportera une compréhension unique du contexte d'apprentissage des étudiants de JWL de part sa trajectoire personnelle. Nous sommes ravis de l'accueillir au sein de l'équipe de direction de la JWL en tant que Chief Academic Officer

Conférence à Genève

Le 7 juin à 16h30, M. Abu-Amsha participera à Genève à une Table ronde sur "La crise migratoire européenne", qui se tiendra dans le cadre de la douzième édition de la Conférence Partager le Savoir. Cet événement international réunira scientifiques, innovateurs, et dirigeants d’entreprises ainsi que de jeunes leaders STEM de Suisse, du Moyen-Orient et d’Afrique.

Le thème de cette rencontre sera l’impact social de l’innovation scientifique. Les questions qui seront abordées incluent la crise des réfugiés en Europe et le rôle de la science et de l’innovation comme facteurs de reconstruction et d’intégration; l’égalité des genres dans les STEM; l’importance du libre accès pour l’innovation scientifique et la place du CERN comme hub d’innovation avec un impact social.

Les technologies et les innovations “lab-to-market” seront au premier plan avec la participation de plus d’une douzaine de startups, diplômés des incubateurs du CERN, de l’EPFL, de l’ETH, de SINGA et d’EnergyGeneration.