EtudiantsJeusitesIndeLes Jésuites d’Asie du sud soutiennent la cause des pauvres et, dans cet esprit, ont promu et lancé le Forum du peuple (Lok Manch), plateforme destinée aux responsables d’organisations de la société civile engagées dans la protection et la promotion des droits des populations marginalisées. C’est ce qu’explique le Père Irudaya Jyothi sj, assistant social, faisant état du besoin né au sein de la Compagnie de Jésus en Asie du sud. Grâce au réseau institué avec 92 organisations dans 12 États indiens, les religieux ont atteint quelques 300 000 familles nécessiteuses en zones urbaines et rurales.

Dans le cadre d’un récent séminaire organisé à l'Indian Social Institute (ISI) de Bangalore, intitulé Ensemble, faisons la différence, les associations du Forum du peuple ont réaffirmé leur alliance, citant les défis que les populations les plus marginalisées doivent relever en Inde. Les associations et les responsables présents ont parlé des droits à différents niveaux et évalué les interventions promues au cours des trois dernières années, traçant une feuille de route pour les années à venir.

Le Président de la Conférence des Jésuites d’Asie du Sud, le Père George Pattery sj, a déclaré pour sa part: «Nous collaborons avec plus de 100 ONG en ce qui concerne l’accompagnement des communautés les plus marginalisées et la promotion de leurs droits ainsi que la formation des responsables locaux. Le Forum du peuple a travaillé également en faveur du National Food Security Act». Les organisations du forum oeuvrent aux côtés des groupes marginalisés tels que les dalits, les populations tribales, les minorités religieuses chrétienne et musulmane, les femmes, les pauvres des zones urbaines, les migrants et travailleurs précaires, en choisissant souvent les groupes particulièrement vulnérables comme les dalits des tribus Pahadia et Paniya qui ont accueilli le Christianisme, souffrant de nouvelles discriminations. Parmi les droits protégés par le Forum du peuple, ceux liés à la sécurité alimentaire et le droit à l’instruction.

Ainsi que le déclare le Père Sannibhai sj, coordinateur du groupe Jesuit in Social Action, engagé au sein du Forum du peuple, à partir de l’engagement social, fondé sur l’option préférentielle pour les pauvres, l’étape suivante consiste dans le fait d’apporter une contribution à la construction d’une nation juste, équitable, respectueuse des droits de tous. Dans ce but, les Jésuites ont élaboré un document spécial comportant des questions spécifiques à soumettre aux différents partis et candidats en vue des prochaines élections de 2019. (fides/réd.)