Reconnaître les droits des réfugiés syriens au Liban

Alors que la Syrie est dans sa neuvième année de guerre, le Liban peine à assumer le million et demi de réfugiés syriens qu’il accueille (935 454 selon le HCR sur un total de 5,6 millions de réfugiés à l’étranger et 6,2 millions de déplacée en Syrie selon les chiffres de 2019). Pays limitrophe, le Liban compte le plus grand nombre de réfugiés syriens par habitant et cette situation devient difficilement soutenable pour la société libanaise, ce qui l’a conduite à prendre des mesures malheureusement délétères pour les réfugiés: les cabanes et autres habitations provisoires construites par les syriens doivent être démolies d’ici fin juin (ce qui touche directement quelque 25 600 personnes); des règles et règlements très stricts en matière de travail et de permis de travail vont être désormais imposées à tous les étrangers, y compris les réfugiés, faisant perdre à ces derniers leur principal moyen de subsistance. Ces mesures devraient être mises en œuvre rapidement, ne laissant guère de temps aux migrants pour trouver un moyen de se sortir de la misère.
Inquiet, le Père Nawras Sammour sj, directeur régional du Service jésuite des réfugiés pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (JRS), a publié le 21 juin une déclaration en anglais plaidant pour «Reconnaître les droits des réfugiés syriens au Liban». Nous proposons sa traduction ci-dessous.

Lire la suite : Reconnaître les droits des réfugiés syriens au Liban

Apprendre l'anglais est primodial

À l'occasion de la journée mondiale des réfugié(e)s de ce 20 juin 2019, JWL a invité les étudiants de son programme Global English Language (GEL) à participer à un concours vidéo pour expliquer pourquoi des compétences en anglais sont si importantes, ainsi que pour partager leurs espoirs et leurs rêves.

Lire la suite : Apprendre l'anglais est primodial

Le provicial de Colombie défend la «Juridiction spéciale pour la paix»

francisco jose de rouxLe Provincial des jésuites de Colombie a pris positon sur la protection du système pour la paix, «responsabilité la plus élevée de tous les Colombiens». Dans le contexte de fortes polémiques politiques et après les protestations publiques en faveur du processus de paix (lire également Manifestations pour le respect des accords de paix de 2016, pays divisé et poursuite de la violence sur fides.com), le Père Francisco de Roux sj, qui est également le président de la Commission de la Vérité, a ainsi publié une déclaration par laquelle il défend le rôle de la «Juridiction spéciale pour la paix» (JEP) menacé par les objections du Président de la République, Iván Duque.

Lire la suite : Le provicial de Colombie défend la «Juridiction spéciale pour la paix»

JWL: nouvelle directrice académique

Professeur d'informatique syrienne, le Dr. Oula Abu-Amsha est depuis le 1er juin la nouvelle directrice académique et responsable des cursus du programme universitaire de Jesuit Worldwide Learning (JWL). Son profil académique est non seulement impressionnant, mais elle a aussi de nombreuses années d'expérience interdisciplinaire. Le 7 juin, elle participera à une table ronde intitulée Contextualiser les migrations: la crise des migrants européens, la fuite des cerveaux (pour les uns) et le gain des cerveaux (pour les autres) dans le cadre de la conférence annuelle de la Fondation Partager le Savoir qui tient au CERN les 7 et 8 juin. Le programme ici.

Lire la suite : JWL: nouvelle directrice académique

Le Père Dall’Oglio serait vivant

Il existe encore des civils tenus en otage par les miliciens du prétendu «Etat islamique» dans la dernière enclave de territoire syrien contrôlée par les djihadistes dans le nord-est du pays. Parmi eux se trouverait, selon des sources kurdes reprises par des moyens de communication libanais, le Père Paolo Dall’Oglio, jésuite romain, disparu en juillet 2013 à Raqqa, alors place forte du prétendu «État islamique» en Syrie. Al-Akhbar, moyen de communication libanais proche du parti chiite Hezbollah, en arrive à écrire que la libération du jésuite de la «cage de Baghuz» serait imminente, tout comme celle d’autres otages kurdes et occidentaux.

Lire la suite : Le Père Dall’Oglio serait vivant