Les membres du groupe ignaciens des Pierres Vivantes (Living Stones) ont l'habitude d'offrir des visites guidées, en particulier dans les vieilles basiliques et les églises baroques. L'art sacré traditionnel leur est familier. Et bien qu'ils s’intéressent à l'art sous toutes ses formes, certains de ses membres n’avaient pas encore abordé plus avant l'art contemporain. C'est pourquoi Living Stones souhaitait depuis longtemps proposer un camp éducatif international consacré à l'art moderne. Il a eu lieu à Zurich en mai dernier. Bonne nouvelle: un groupe Living Stones pourrait bientôt voir le jour à Lausanne.

 

Le thème "Foi et art moderne" s'incarnait à merveille dans cette ville Zurich, comme dans ce pays, la Suisse, considéré comme l’une des plaques tournantes du monde de l'art contemporain. Du 2 au 5 mai 2019, plus de 120 jeunes de plus de 15 pays se sont ainsi réunis au centre paroissial de Liebfrauen, au cœur de Zurich. La participation de deux membres du Living Stones de Chicago et de Kiev, ainsi que ceux de nouveaux groupes, a été particulièrement réjouissante.

HEL Grossmunster 2 600Les participants ont pu suivre un programme varié composé de conférences, d’ateliers, de temps d'échanges, de visites dans différents espaces artistiques et églises, mais aussi de temps de prière en commun et de célébrations eucharistiques.

Le groupe a vécu des moments intenses en parlant et en mangeant, en écoutant et en priant. C'est peut-être aussi à cause de l'espace confiné du centre paroissial qu'une joyeuse familiarité entre les jeunes a rapidement pris forme. La délicieuse cuisine, préparée par six volontaires venus d'Italie, a également contribué à la bonne ambiance. Les modestes douches et couchages (tapis de sol et sac de couchage) n'ont pas nui à la bonne humeur. La rencontre entre les uns et les autres, et la croissance en tant que communauté au-delà des frontières culturelles et nationales ont teinté cette rencontre de manière particulière.

Le thème de "La blessure"

HEL Lucio FontanaExemple de toile coupée de Lucio FontanaHEL Barnett Newman 500vFirst Station de Barnett NewmanLe thème de la "blessure", que le professeur Andrea dell'Asta sj a abordée de manière impressionnante dans sa conférence au moyen de nombreuses peintures, a été le fil conducteur de toute la formation. Depuis les représentations des blessures du Christ jusqu'aux œuvres "Zip" de Barnett Newman et aux toiles coupées de Lucio Fontana, la "blessure" est un motif récurrent dans l'iconographie du monde occidental, et une expérience humaine fondamentale. D'un point de vue chrétien, selon dall'Asta, les blessures ne représentent pas seulement les fractures de la vie ou la douleur, mais aussi une ouverture et un passage vers un au-delà, vers l'absolu.

Guido Vergauwen a quant à lui abordé les modes de pensée modernes d’un point de vue philosophique et plaidé en faveur d'un nouveau savoir ouvert, tout comme les conférences des professeurs Bert Daelemens sj et Eloi Aran Sala, qui ont présenté de nouvelles réflexions et développements dans l'architecture ecclésiale.

Ces conférences seront bientôt disponibles sur la chaîne Youtube de Living Stones : https://www.youtube.com/channel/UCvbSbjaL52s3cEdDCawe2zA?app=desktop.

Des artistes en ateliers

HEL Mondrian 600La rencontre lors d’ateliers avec les artistes Robert Dolinar sj, artiste et architecte slovène, Patrick Rimoux, artiste lumière parisien, ou bien encore Enrique Veganzones, peintre espagnol, ont été autant d’expériences intenses qui ont permis d’échanger sur la thématique de l’art moderne de manière directe sur la base d'œuvres concrètes.
Le spectacle d'une danseuse et de deux danseuses du Ballet de l'Opéra de Zurich Ballarefidei a également été l’un des moments forts de cette formation. Par leur danse expressive, ils ont "dessiné" avec leur corps -très proche du thème de la blessure- le conflit intérieur de l'homme, qui trouve enfin la paix dans la foi.

Motivés par l’expérience positive de cette semaine de formation, de nombreux participants ont prévus de s’inscrire à l'un des camps d'été d'une semaine proposé par Living Stones dans différents endroits d'Europe. Des contacts ont également pu être noués, ce qui permet d'espérer qu'un groupe Living Stones voit bientôt le jour à Lausanne.

Enfin, après discussions préalables, il est fort possible que le prochain camp international de l'éducation ait lieu à Matera, la Capitale européenne de la culture 2019.

(Texte original paru en version anglaise sur le site des jésuites d'Europe)


Qu’est-ce que ces Pierres Vivantes ?

En Europe comme dans une bonne partie du monde occidental, la religiosité vit un étrange paradoxe: plus la société est dite «sécularisée» et plus grand est l’intérêt pour les grands monuments religieux que l’histoire a semés dans notre géographie. Les visites aux grands monastères, aux cathédrales, aux églises de la grande Tradition chrétienne ne cessent d’augmenter, et le tourisme religieux est un des rares secteurs à ne pas souffrir de la crise. Moins on va «à l’église», plus on va «dans les églises».

Quand à l’intérieur d’un monument chrétien le non croyant rencontre le croyant qui l’accueille et lui explique le lieu sacré, alors les pierres deviennent ce que Florenskj dit de l’icône: «Le cadre d’une Rencontre».

Faciliter cette Rencontre, c’est le but que poursuivent les groupes ignaciens de jeunes que l’on appelle Pierres Vivantes (Living Stones). Ceux-ci puisent leurs racines lointaines dans une brève expérience de la CVX de Fribourg (Suisse) en 1991, à l’église «Saint-Michel», où repose le corps de Saint Pierre Canisius sj. Il existe d’autres endroits en Europe où les services de guides touristiques ont une attention particulière aux racines chrétiennes: MAISON en France, Ars et Fides à Venise et Florence,… Mais l’intuition des Pierres Vivantes est double: Vivre la visite comme une annonce de foi à ceux qui sont loin; Le faire comme une communauté chrétienne fondée sur la prière qui invite à la prière. Alors le touriste vit dans sa chair ce que les pierres de l’édifice veulent dire. Et ce «lieu d’art» se transforme en un lieu d’accueil, d’écoute, de mystagogie. Un lieu de Rencontre.

Pour en savoir davantage : http://www.pietre-vive.org