Faut-il réintroduire la Fête de la circoncision?

ChristianRutishauser 12Le provincial des jésuites de Suisse Christian Rutishauser sj est aussi l’un des conseillers du pape pour les relations religieuses avec le judaïsme. Profondément impliqué dans le dialogue judéo-chrétien, il appelle à réintroduire la Fête de la circoncision de Jésus, retirée du calendrier liturgique en 1974. Un rituel important -selon le jésuite- pour notre représentation d’un «Dieu qui s’est fait homme». Entretien avec Raphaël Rauch, kath.ch (traduction et adaptation: Raphaël Zbinden pour cath.ch)

Lire la suite : Faut-il réintroduire la Fête de la circoncision?

Belle et sainte fête de Noël

ThouBirdofGod byJoannaBoyceWellsTu dis: le grand ne peut être dans le petit,
on n'enferme pas le ciel dans un petit point de la terre.
Viens, regarde l'enfant de la Vierge!
Tu verras dans le berceau
le ciel et la terre et cent mondes.
(Angelus Silesius)

 

 

Noël, le ciel s’ouvre et les anges chantent. Dans la nuit, ils regardent vers un petit point de la terre, vers un berceau, comme vers le ciel prolongé. Celui que personne n’a jamais vu est là, nouveau-né emmailloté et fragile dont il faut prendre soin. En l’espace d’une nuit le ciel a basculé, comme si on avait changé de Dieu. Désormais, pour rencontrer et entendre celui qui est au-delà de tout, nul besoin d’escalader les cieux. Un destin humain suffit à dire l’indicible. Pas le Dieu des philosophes, mais celui qui est descendu dans l’histoire des hommes parce qu’il a vu la misère de son peuple et entendu la plainte des pauvres (Ex 3,6).

 

À une génération agnostique ou athée, à ceux et celles qui doutent, l’ange dit: suivez mon regard. Ne scrutez pas le ciel, regardez donc la terre, voyez l’enfant, prélude d’une existence humaine capable de combler vos nostalgies et d’apaiser vos angoisses: l’amour, la paix, la joie, la miséricorde et la liberté sans mesure parce que divines. «Ne pas être limité par le plus grand, être cependant contenu par le plus petit, voilà qui est divin.»

Pierre Emonet sj

 

Nous vous souhaitons une BELLE et SAINTE FÊTE DE NOËL !
Vous y trouverez la paix et la confiance
pour que la nouvelle année soit
bonne et heureuse !

 

Illustration: Bird of God (1861) par Joanna Mary Boyce © Wikimedia Commons/Public domain

A vos plumes et claviers!

Hom concoursEctirue nov19Pour célébrer son 60e anniversaire, la revue culturelle jésuite choisir lance un concours littéraire pour jeunes auteurs sur le thème du choix. L’expression est libre, tout comme l’objet du sujet. Le mot choix peut rimer avec foi, mais il peut aussi amener le lecteur dans des contrées plus exotiques... Ce concours de nouvelles s’adresse à tout jeune écrivain-e suisse, ou vivant en Suisse, et écrivant en langue française. Il ou elle doit avoir 35 ans maximum et ne pas avoir été publié-e plus d’une fois à compte d’éditeur. Les quinze meilleures nouvelles seront publiées dans un recueil coédité par choisir et les éditions Slatkine. Elles seront sélectionnées par un jury de professionnels du livre et des médias: Pierre Emonet, directeur de choisir; Eugène, écrivain et professeur à l'Institut littéraire suisse; Lisbeth Koutchoumoff, critique littéraire au journal Le Temps; Vera Michalski, présidente, fondatrice de la Fondation Jan Michalski; et Pascal Vandenberghe, directeur des librairies Payot.

Lire la suite : A vos plumes et claviers!

La marche de Noël

La marche de Noël

“Je cours sur le carrelage,
La neige semble bleue.
Que va-t-il se passer avec tous ceux
qui courent comme cela ?

On devrait voir la colombe.
Cette nuit, elle a chanté comme jamais.
Elles vont et viennent
Et chacune pense, elle s’agenouille.

Et j’avance hors de moi-même,
La neige tombe bleue et pure.
J’entre là dans ta grande présence
Indicible.”

Traduction du poème Gang in die Weihnacht de Silja Walter

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un Noël blanc. La fête est merveilleuse lorsqu'un paysage enneigé est éclairé de toutes sortes de lumières. Silja Walter a connu de tels moments de fête au bord de la Limmat. La neige ne lui paraissait pas blanche mais bleue, lorsqu'elle se promenait dans les longs couloirs du monastère. Il faisait froid, et ce n’était pas tellement agréable. En fait, cette marche était plutôt une course, car la grande venue de Dieu était annoncée pour Noël.

Est-ce que cette venue perturbe vraiment les religieuses? Qu'arrive-t-il aux chrétiens lors de cette «marche vers Noël?», se demande l’auteure, inquiète, dans le premier verset.

Le second verset commence au subjonctif et formule la condition de manière très générale: «On devrait voir la colombe». Nombreux sont ceux qui pensent que leur spiritualité est suffisamment profonde pour l’apercevoir et s’agenouillent. Mais est-ce vraiment le cas?
Une certaine inquiétude s’exprime aussi à travers le deuxième verset qui ne se dissipe pas malgré la ferveur et les préparatifs soulignés par les "allers-retours" répétés. Déchirée par le doute et en dépit des allers-retours, le «Je» continue pourtant sa marche vers l’avant dans le troisième verset. Il faut de la persévérance et de la patience pour traverser l’hiver et son froid bleu.

Puis arrive le jour de Noël, Dieu arrive pendant et grâce aux louanges, pendant et grâce à la pratique spirituelle, transcendant pour ainsi dire l'indicible. Cependant, rien ne garantit un mouvement intérieur, même l’effort religieux ne le peut.

La dernière ligne, évoque quelque chose de gracieux et d’indisponible. Noël arrive pour certains, pas pour d'autres.

Béni soit celui qui ne s'en offense pas ! Béni soit celui qui peut se réjouir avec les autres !

Christian Rutishauser sj
Provincial des jésuites de Suisse

Luc Ruedin sj sur les pas de Thérèse d'Avila

«Nombre de personne identifient la méditation aux voies orientales ou à la méditation de pleine conscience. Elles occultent ainsi tout un pan de la riche tradition chrétienne», relève le Père Luc Ruedin sj dans l’introduction de son dernier ouvrage paru cet automne aux éditions Parole et Silence: Saisis par Dieu, une lecture du "livre des demeures" de Thérèse d’Avila. Un opus consacré au maître-livre de la Sainte, Le Château intérieur, qui «en des pages vivantes et lumineuses décrit l’itinéraire de l’âme vers Dieu» et dont le jésuite propose une relecture.

Lire la suite : Luc Ruedin sj sur les pas de Thérèse d'Avila

Globethics soutient JWL

JWL Globethics sept19Globethics.net  -réseau mondial d'enseignants et d'institutions dont la vision est d'intégrer l'éthique dans l'enseignement supérieur- a signé le 14 septembre dernier, un accord avec Jesuit World Learning (JWL) pour développer et soutenir leurs programmes éducatifs en ligne. Le doyen des études, Amélé Ekué, et le président de Globethics.net, Christoph Stücklberger, ont été invités par le président exécutif du JWL, le P. Peter Balleis, au siège mondial du JWL à Genève, Suisse, pour discuter d'une future collaboration.

Lire la suite : Globethics soutient JWL