Le cardinal Sarah, Benoît XVI et le célibat sacerdotal

Le pape émérite Benoît XVI vient de retirer sa signature du livre du cardinal Robert Sarah, Des profondeurs de nos cœurs, soi-disant écrit en co-rédaction avec lui. Malentendu, manipulation, passage en force… la chose devra être éclaircie mais en tout cas l’attaque directe contre le pape François et le synode qu’il avait réuni à propos de l’Amazonie devient éclatante. Cela pose deux questions.

Lire la suite : Le cardinal Sarah, Benoît XVI et le célibat sacerdotal

Promouvoir la paix

VideoPapePaixLe Saint-Père inaugure la cinquième année de La vidéo du Pape avec une intention particulière: inviter les chrétiens, les autres croyants et tous les hommes et femmes de bonne volonté à promouvoir un monde de justice et de paix.

Lire la suite : Promouvoir la paix

La marche de Noël

La marche de Noël

“Je cours sur le carrelage,
La neige semble bleue.
Que va-t-il se passer avec tous ceux
qui courent comme cela ?

On devrait voir la colombe.
Cette nuit, elle a chanté comme jamais.
Elles vont et viennent
Et chacune pense, elle s’agenouille.

Et j’avance hors de moi-même,
La neige tombe bleue et pure.
J’entre là dans ta grande présence
Indicible.”

Traduction du poème Gang in die Weihnacht de Silja Walter

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un Noël blanc. La fête est merveilleuse lorsqu'un paysage enneigé est éclairé de toutes sortes de lumières. Silja Walter a connu de tels moments de fête au bord de la Limmat. La neige ne lui paraissait pas blanche mais bleue, lorsqu'elle se promenait dans les longs couloirs du monastère. Il faisait froid, et ce n’était pas tellement agréable. En fait, cette marche était plutôt une course, car la grande venue de Dieu était annoncée pour Noël.

Est-ce que cette venue perturbe vraiment les religieuses? Qu'arrive-t-il aux chrétiens lors de cette «marche vers Noël?», se demande l’auteure, inquiète, dans le premier verset.

Le second verset commence au subjonctif et formule la condition de manière très générale: «On devrait voir la colombe». Nombreux sont ceux qui pensent que leur spiritualité est suffisamment profonde pour l’apercevoir et s’agenouillent. Mais est-ce vraiment le cas?
Une certaine inquiétude s’exprime aussi à travers le deuxième verset qui ne se dissipe pas malgré la ferveur et les préparatifs soulignés par les "allers-retours" répétés. Déchirée par le doute et en dépit des allers-retours, le «Je» continue pourtant sa marche vers l’avant dans le troisième verset. Il faut de la persévérance et de la patience pour traverser l’hiver et son froid bleu.

Puis arrive le jour de Noël, Dieu arrive pendant et grâce aux louanges, pendant et grâce à la pratique spirituelle, transcendant pour ainsi dire l'indicible. Cependant, rien ne garantit un mouvement intérieur, même l’effort religieux ne le peut.

La dernière ligne, évoque quelque chose de gracieux et d’indisponible. Noël arrive pour certains, pas pour d'autres.

Béni soit celui qui ne s'en offense pas ! Béni soit celui qui peut se réjouir avec les autres !

Christian Rutishauser sj
Provincial des jésuites de Suisse

L'étoile de Bethléem interroge science et foi

Au dessus de chaque crèche trône l’étoile de Bethléem. Mais qu’était le célèbre phénomène astronomique qui, selon l’Évangile de Mathieu, guida des savants de l’Orient jusqu’en Palestine? Le frère Guy Consolmagno sj, directeur de l’Observatoire astronomique du Vatican, donne un éclairage à ce signe céleste qui continue de questionner la science. Un article de Cristina Vonzun/cat.ch, traduction et adaptation Davide Pesenti pour cath.ch.

Lire la suite : L'étoile de Bethléem interroge science et foi

Luc Ruedin sj sur les pas de Thérèse d'Avila

«Nombre de personne identifient la méditation aux voies orientales ou à la méditation de pleine conscience. Elles occultent ainsi tout un pan de la riche tradition chrétienne», relève le Père Luc Ruedin sj dans l’introduction de son dernier ouvrage paru cet automne aux éditions Parole et Silence: Saisis par Dieu, une lecture du "livre des demeures" de Thérèse d’Avila. Un opus consacré au maître-livre de la Sainte, Le Château intérieur, qui «en des pages vivantes et lumineuses décrit l’itinéraire de l’âme vers Dieu» et dont le jésuite propose une relecture.

Lire la suite : Luc Ruedin sj sur les pas de Thérèse d'Avila

Belle et sainte fête de Noël

ThouBirdofGod byJoannaBoyceWellsTu dis: le grand ne peut être dans le petit,
on n'enferme pas le ciel dans un petit point de la terre.
Viens, regarde l'enfant de la Vierge!
Tu verras dans le berceau
le ciel et la terre et cent mondes.
(Angelus Silesius)

 

 

Noël, le ciel s’ouvre et les anges chantent. Dans la nuit, ils regardent vers un petit point de la terre, vers un berceau, comme vers le ciel prolongé. Celui que personne n’a jamais vu est là, nouveau-né emmailloté et fragile dont il faut prendre soin. En l’espace d’une nuit le ciel a basculé, comme si on avait changé de Dieu. Désormais, pour rencontrer et entendre celui qui est au-delà de tout, nul besoin d’escalader les cieux. Un destin humain suffit à dire l’indicible. Pas le Dieu des philosophes, mais celui qui est descendu dans l’histoire des hommes parce qu’il a vu la misère de son peuple et entendu la plainte des pauvres (Ex 3,6).

 

À une génération agnostique ou athée, à ceux et celles qui doutent, l’ange dit: suivez mon regard. Ne scrutez pas le ciel, regardez donc la terre, voyez l’enfant, prélude d’une existence humaine capable de combler vos nostalgies et d’apaiser vos angoisses: l’amour, la paix, la joie, la miséricorde et la liberté sans mesure parce que divines. «Ne pas être limité par le plus grand, être cependant contenu par le plus petit, voilà qui est divin.»

Pierre Emonet sj

 

Nous vous souhaitons une BELLE et SAINTE FÊTE DE NOËL !
Vous y trouverez la paix et la confiance
pour que la nouvelle année soit
bonne et heureuse !

 

Illustration: Bird of God (1861) par Joanna Mary Boyce © Wikimedia Commons/Public domain

Voici l’Avent

Prier avec les Préférences apostoliques universelles

CouvPrierAvent UAPDimanche 1er décembre marque le début de la période de préparation à Noël dans la tradition catholique: l’Avent. Le Père Général Arturo Sosa sj suggère de profiter de cette période favorable à la contemplation et à la prière pour «Prier avec les Préférences apostoliques universelles», quatre domaines auxquels la Compagnie de Jésus a décidé d’accorder une attention spéciale ces durant les dix prochaines années, 2019-2029.

«L’Avent est une saison d’attente pleine d’espoir. Bien que nous regardions naturellement en direction de Noël et de la naissance du Christ, la liturgie nous invite aussi à voir avec les yeux de la foi en direction de la fin du temps, en direction de la Parousie -la «seconde venue» du Christ sur la Terre- attendue du Christ.»

Apprendre à écouter en priant

Pour nous, les Préférences apostoliques universelles présentent quatre manières par lesquelles nous cherche à découvrir les signes de la présence de l’Esprit à l’œuvre dans le monde. Si nous voulons qu’elles nous touchent vraiment, il est bon de les intégrer à notre prière.

Le temps de l’Avent nous offre une occasion toute naturelle de le faire; elle est une école pour apprendre à écouter et à attendre avec espérance.

La Père Général invitons à utiliser, vous aussi, personnellement, en communauté ou en équipe de travail, les suggestions pour la prière de chacune des quatre semaines de l’Avent 2019.

Télécharger Les Préférences Apostoliques Universelles et la prière de l’Avent ici