1 / 1

Une exposition «Du haut de la colline»

Sur invitation de l'Association des Amis des Enfants de Bethléem, l'artiste palestinien Ayed Arafah expose du 17 au 26 novembre prochain ses tableaux à la Villa Mégroz de Lutry. «Plus que d'être né dans une zone guerrière, c'est de vivre dans un espace limité, avec un accès limité, des voies de passage limitées et un privilège limité qui fait que l'imagination devient un espace ouvert essentiel, un accès ouvert, une voie ouverte et un privilège total. Cette collection utilise la figure du taureau comme un symbole qui interpelle et me pose de nombreuses questions et quant à mon identité humaine et sociale», note l'artiste.

Les Amis des Enfants de Bethléem œuvrent depuis 2005 pour apporter un mieux-être et un soutien psychomoteur aux enfants défavorisés, notamment par l'engagement et la formation d'éducateurs·trices spécialisés·ées dans le domaine de la petite enfance. Dans le cadre de ses activités, une belle collaboration s'est nouée avec Ayed Arafah qui «fait naître du rêve» lors des camps d'été et des vendredis artistiques de l'association. «La force expressive de ses œuvres» a incité les Amis à l'inviter en Suisse pour partager leur émerveillement.

Une association initiée par un jésuite romand

Jean-Bernard Livio sj est bon connaisseur de la Terre sainte, et la vit de l’intérieur: en plus de ses connaissances archéologiques, bibliques et historiques de cette terre, il aime emmener ses groupes à la rencontre de celles et ceux qui y vivent, souffrent ou pleurent au quotidien. C’est pourquoi Bethléem est pour lui -plus que la basilique de la Nativité- le symbole de l’Enfant, de tout enfant et surtout celui qui vit enfermé, par la pauvreté, le handicap, l’éducation, la politique.

D’où cette Association qu’il a fondée avec d’autres pour que l’Enfant soit respecté dans son identité et puisse se tenir debout, respirer et rêver au-delà des murs.

Cette association travaille aussi à mettre en valeur les artisans, brodeuses, musiciens, artistes ou peintres de la région, car la Palestine regorge d’artistes de très grands talents. Ils sont invités à s’engager au service des enfants en leur partageant le beau, le bon, le rêve!

«C’est l’un d’entre eux, Ayed Arafah, né dans un camp de réfugiés près de Bethléem, assistant social et artiste peintre, collaborateur de notre association qui nous fait la joie de venir présenter quelques-unes de ses œuvres», note le jésuite. Le vernissage aura lieu en deux temps: le jeudi 17 novembre de 15h à 20h et le samedi 19 novembre de 10h à 16h à la Villa Mégroz de Lutry.

Auteur:

Né en 1940, entré chez les jésuites en 1966, il est archéologue et spécialiste de la Bible. Le Père Livio conduit régulièrement des groupes dans les pays du Proche-Orient et donne divers enseignements à partir de la Bible, en Suisse et à l'étranger, notamment au domaine de Notre-Dame de la Route à Villars-sur-Glâne (Fribourg). Il a été durant de nombreuses années membre du comité de rédaction de la revue choisir.

Newsletter