PHilalSJ MARS18 3028Père Ziad Hilal sjInvité par l’association «Chemin de solidarité avec les chrétiens d’Orient et les populations victimes de violences au Moyen Orient» (CSCO), le Père syrien Ziad Hilal sj a témoigné du besoin d’actes de réconciliation et de solidarité en Syrie, après sept ans de guerre. Pour le jésuite, l'une de ses priorités est: aider les jeunes générations à sortir de l’impasse. Un article est paru dans le Courrier pastoral du mois de mars 2018 de l’Église Catholique Romaine de Genève (ECR).

Genève, février 2018 - «Chaque jeune Syrien peut arriver à effacer l’image d’un pays en guerre». Les mots viennent du cœur. Ils sont prononcés dans un italien impeccable. Ce sont ceux de Taoufik Dalloul. Ce Syrien de 20 ans a pu aller étudier en Italie grâce à un réseau de solidarité. Dans la salle paroissiale du Christ Roi au Petit-Lancy, il s’adresse à un public de septante personnes, désireuses d’aider, de comprendre. «Ça a été dur au début sans ma famille, mes amis. J’ai eu seulement deux semaines de cours d’italien avant de commencer l’université». Après un an et demi, Taoufik est en deuxième année de sciences agronomiques. Un visa étudiant, c’était une porte pleine d’espoir pour Taoufik, victime durant un an d’un rapt collectif en Syrie. Un visage parmi les cinq millions de réfugiés de cette nation, mais aussi les onze millions de déplacés internes. «Je remercie l’Italie qui m’a offert une voie future et mes amis italiens qui m’ont soutenu» conclut le jeune homme.

A ses côtés, le Père Ziad Hilal sj a aussi écouté attentivement son récit. Depuis six ans, le jésuite syrien voyage une à deux fois par an en Suisse pour décrire la situation dramatique de son peuple. Des milliers d’écoles et hôpitaux détruits, de familles séparées, la moitié des médecins qui ont fui la guerre: un pays dévasté. Ce directeur de projet à l’AED (Aide à l’Église en Détresse) est consulté comme représentant des chrétiens en Syrie, dont le nombre a fondu: la moitié d’entre eux ont quitté le pays. «Il y a un an et demi, le Parlement européen m’a demandé ce qu’il pouvait faire pour aider les chrétiens syriens. J’ai répondu que la plupart des jeunes ne trouvent pas de travail. Il faut leur permettre de poursuivre leurs études à l’extérieur du pays » insiste-t-il avec conviction.

Multiplier les passerelles de solidarité
Mais un auditeur vient interroger cette priorité: «Nous voulons aider à reconstruire le pays. Et si ces jeunes syriens décidaient après leur formation de ne pas y retourner?». Le témoignage de Lama vient répondre à cette crainte. Envoyée en Suisse en 1996 pour étudier l’œnologie, elle y rencontre son futur mari et s’y installe. Cela ne l’empêchera pas de continuer à visiter son pays et de le soutenir comme consultante à distance. «Nous avons besoin de ponts. On l’a vu avec les Libanais, les liens restent» soutient-elle.

Le Père Ziad sj évoque à son tour les plans envoyés à des ingénieurs suisses pour reconstruire des églises syriennes. Les études ont été effectuées gratuitement. Et de citer plusieurs collaborations concrètes déjà existantes. Par exemple, le jumelage entre des familles polonaises et syriennes durant un an, ou l’achat de tableaux d’artistes syriens au Canada. La preuve, selon le jésuite, qu’«il y a beaucoup de manières d’aider. Celui qui va jusqu’au bout de sa démarche trouvera celle qui lui convient».

«Le rôle de l’Eglise est de réconcilier»
Pour le Père Ziad sj, la place des chrétiens n’est pas tant autour de la table des négociations que sur le terrain. «Le rôle de l’Église est de rapprocher, d’amener les gens à la réconciliation par les homélies, les discours, les écrits» affirme-t-il. En 2014, après des négociations de Genève II, l’ONU décide d’évacuer les rebelles. Elle fait appel à des prêtres pour les accompagner dans les bus. «Les deux camps nous font confiance» explique le jésuite. Il décrit également des projets concrets comme des hôpitaux ouverts gratuitement aux musulmans et aux chrétiens. Mais tandis que les combats se poursuivent, le Père Ziad en appelle à persévérer dans la prière pour la paix.

Faire face à l’impuissance
L’association «Chemin de solidarité avec les Chrétiens d’Orient» () est née en 2015 avec l’idée de sensibiliser les Genevois à la détresse des Syriens. Actuellement, son action s’oriente sur l’accueil en Suisse romande de jeunes personnes originaires des zones de conflit, pour leur donner la possibilité de faire des études. Comptant aujourd’hui vingt membres, elle cherche des soutiens notamment pour faire le poids dans les négociations avec l’Office cantonal de la population. L’association vise des projets éducatifs en collaboration avec le Service Jésuite des Réfugiés en Syrie et au Liban.

Priscilia Chacón
pour le Courrier Pastoral

Mission Jésuite

Fondation jésuites international

jesuitenwelweit 66228

La Fondation jésuites international suisse dans la monde - jesuitenmission weltweit en allemand - est l'œuvre d'entraide suisse des jésuites pour l'action sociale et pastorale en Afrique, en Asie et en Amérique latine.
www.jesuiten-weltweit.ch

Mercy in Motion

MerciMotion2 7a497

MercyMotion logo 4f7d5Mercy in Motion est la Campagne internationale du Service jésuites des réfugilés (JRS) qui vise à donner l'accès à l'éducation à queqlue 100 000 enfants réfugiés. Elle vise ainsi à récolter des dons pour financer des écoles dans les camps.
www.mercy-in-motion.org

Réseau de bénévoles

S'immerger dans une autre culture

jesuitvolunteers 8fdd6

Le service volontaire international des jésuites s'adresse particulièrement aux jeunes. Il leur propose de s'immerger dans un autre continent, dans une culture étrangère, en participant à un projet social des Jésuites, visant à défendre la justice dans un monde globalisé, en plus de grandir spirituellement par la foi.
www.jesuit-volunteers.org

JRS Suisse

Avec les réfugiés en Suisse

JRSSuisse 7fd47

Le Service jésuite des réfugiés de Suisse – (JRS) est une ONG d'aide d'urgence aux réfugiés. Sa mission touche divers domaines : éducation, formation, services d'emploi pour les personnes en fuite et les requérants d'asile. Cette organisation vise également à sensibiliser la population et lui faire prendre conscience des problèmes des réfugiés.
http://jrs-schweiz.ch

JRS international

Avec les réfugiés dans le monde

jrsnet 28ddc

Le Service jésuite des réfugiés (JRS) est une ONG d'aide d'urgence aux réfugiés dans les régions du monde en conflits. Sur la base des besoins des réfugiés et des possibilités de l'organisation, le JRS fournit une large gamme de services à environ 950.000 réfugiés et autres personnes déplacées de force. Ces services sont fournis aux réfugiés et personnes déplacées indépendamment de leur race, origine ethnique ou croyances religieuses.
http://jrs-schweiz.ch