1 / 12

Reflet de célébrations du 500e anniversaire de saint Canisius

Les festivités des 26 et 27 avril 2021 ont bravé la morosité imposée par un vilain virus nécessitant de limiter la participation de tout un chacun aux différentes messes commémoratives. Fort heureusement, il faisait un temps splendide en Suisse et les invités avaient répondus présents.

La première messe, celle du lundi soir, a vu le nouveau reliquaire de saint Canisius arriver à la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg pour être placé aux côtés des deux bras reliquaires de saint Nicolas de Myre et de saint Nicolas de Flüe à la chapelle du Saint-Sépulcre. (voir l’article de cath.ch à ce sujet)

La seconde s’est déroulée en l’église Saint-Michel attenante au Collège fondé par Pierre Canisius en 1582. Elle a été présidée par Mgr Charles Morerod op, évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Il était entouré de quatre jésuites: Christian Rutishauser sj, ancien provincial des jésuites de Suisse nouvellement nommé délégué aux écoles et universités de la province d’Europe centrale; l’historien et supérieur de la communauté des jésuites fribourgeois, Jean-Blaise Fellay sj, qui a proposé une homélie remarquée autour de la vie du saint; l’archéologue et bibliste Jean-Bernard Livio sj; le théologien et psychothérapeute Bruno Lautenschlager sj.

Partout et en toutes langues

En Suisse alémanique, les jésuites ont aussi célébré saint Canisius et la fondation de la nouvelle Province d’Europe centrale, à Lucerne et à Bâle, tout comme l’ont fait les jésuites européens dans de nombreuses villes d’Allemagne, d’Autriche ou bien encore de Lituanie.

À Lucerne, comme à Fribourg, Christian Rutishauser sj a rappelé que dès la fondation de la Compagnie au XVIe siècle «les jésuites ont rapidement été envoyés dans différents pays. Dès le début, il y a eu une interaction entre des personnes d'horizons culturels très différents», illustrant ainsi comment l'Ordre a toujours cherché à connaître et à apprécier les cultures locales afin qu'une collaboration fructueuse puisse voir le jour. Il a tenu également à souligner que «les centres spirituels jésuites de toute l'Europe centrale continueront à être importants. Les retraites ignatiennes resteront un instrument privilégié pour accompagner les jeunes et toutes personnes dans leur cheminement intellectuel et spirituel.» «Nous voulons tous servir - l'Église, nos semblables et le monde», a déclaré quant à lui Bruno Fuglistaller sj, jésuite de Genève. «C'est ce qui nous unit tous, dans toute notre diversité».

Rappelons que la messe du 26 avril avec l'arrivée du reliquaire à la cathédrale sera diffusée dans son intégralité sur La Télé le samedi 1er mai à 18 heures: latele.ch
Elle sera ensuite disponible sur notre chaîne Youtube. On vous tiendra informés dès que cela sera le cas.
À lire également le reflet de la messe du 27 avril à Fribourg par Jean-Bernard Livio sj ici.