1 / 2

«Quand la prière divinise» ou comment suivre la voie contemplative

Le but de cette retraite à l'Hospice du Simplon, en Suisse, est de s’exercer dans la voie de la prière contemplative initiée par Franz Jalics sj. S’inspirant des Pères du Désert et de la Prière du cœur, cette pratique accessible et simple donne d’entrer et de demeurer dans l’attitude contemplative. Invitant à apprivoiser ses sens, cette voie est attentive aux dimensions psycho-spirituelles de l’acte contemplatif. Basée sur l’attention aimante à l’instant présent, elle renouvelle la perception du réel et permet d’être un «contemplatif en action».

Outre 4 heures de méditation, 2 heures de marche, l'eucharistie et la possibilité d'un entretien spirituel, il sera proposé des enseignements sur les effets divinisants de la voie contemplative.

La retraite se déroulera dans une atmosphère de silence. Des échanges après chaque temps contemplatif ont lieu pour favoriser l’intégration de la méthode. Des safus, bancs de méditation, chaises et couvertures sont à disposition. Prévoir des habits amples.

Formateur: Luc Ruedin sj

Lieu: Hospice du Simplon, maison d’accueil gérée par une communauté de Religieux du Grand-Saint-Bernard perchée à 2’000 m. d'altitude sur le col du Simplon.

Dates: Du lundi 21 juin à 11h30 jusqu’au vendredi 25 juin à 14h.

Prix: Chambre simple 360.- frs / double 320.- frs
         Session 250.-

Renseignements et Inscriptions: Jusqu’au 5 juin de préférence auprès de Luc Ruedin sj: luc.ruedin(at)gmail.com

 

Auteur:

Luc Ruedin SJ

Né en 1962, entré chez les jésuites en 1995, il est responsable de "l'Espace Maurice Zundel" sis à Lausanne, il fait partie du département de formation des adultes de l'ECVD. Luc Ruedin sj donne également des retraites.  Membre du comité de rédaction de la revue choisir, il collabore aux revues Christus et Voies de l'Orient. Il est l'auteur de  Georges Haldas - Etty Hillesum. Poètes de l'Essentiel, Passeurs vers l'Absolu (Embrasure/Parole et Silence, Paris 2017, 118 pages) et Saisis par Dieu. Une lecture du “Livre des Demeures” de Thérèse d’Avila (Parole et Silence, Paris 2019, 106 pages)