• Franz-Xaver Hiestand sj, directeur de la Communauté universitaire catholique de Zurich
  • aki - l'aumônerie universitaire catholique de Zurich
1 / 2

Élections allemandes: point de vue de Suisse

Les élections fédérales allemandes auront lieu ce dimanche 26 septembre mettant fin à 16 ans de règne d'Angela Merkel. Un mandat qui s'achève dans quelques semaines sur un bilan jugé plutôt positif aux yeux des Allemands. Surnommée "Mutti", la figure rassurante du pays s'en va et laisse dans l'incertitude non seulement sa population mais les pays d’Europe qui attendent avec impatience de connaître le nom de celle ou de celui qui lui succèdera. Nous avons demandé à différents jésuites de la Province d'Europe centrale leur analyse de ce tournant capital: quelles sont leurs attentes? Quel rôle l'Allemagne doit-elle continuer à jouer?

Franz-Xaver Hiestandsj,  responsable de l'aumônerie catholique de l’Universitaire de  Zurich, en Suisse:

Notre communauté est dans son genre très politisée. Prenons l’exemple de l'un de nos confrères: non seulement il écoute attentivement tous les soirs le téléjournal suisse, mais il surfe aussi sur les chaînes allemandes, suivant les programmes d'information et les débats télévisés. Un autre confrère quant à lui est sollicité régulièrement par les médias pour réagir à l’actualité et donner son opinion sur les événements politiques actuels en Allemagne. De nombreux débats naissent ainsi à notre table de midi, où nous sommes sept confrères, âgés de 44 à 94 ans, à se retrouver chaque jour. Nous savons que les Allemands vont élire un nouveau parlement à la fin du mois de septembre. Nous avons pris note que, quel que soit le résultat, une rupture politique est imminente, l'actuelle chancelière Angela Merkel ne se représentant pas.

Nos relations d'amitié avec l'Allemagne, ses habitantes, ses habitants et nos confrères sont bien sûr multiples. L'Allemagne est le principal partenaire commercial de la Suisse, environ un cinquième des exportations suisses lui sont destinées, et environ un tiers des importations suisses proviennent d'Allemagne. Il est évidement urgent que les deux pays discutent de la relation avec l'UE, dans les domaines de la fiscalité, de la migration et des transports (bruit des avions, expansion et achèvement des lignes ferroviaires). Bien entendu, les Allemands qui étudient, travaillent et vivent en Suisse sont également touchés par l'évolution de la politique allemande. Ce qui est décidé à Berlin a une importance considérable pour Berne, Genève, Lugano et Coire, pour toute la Suisse.

Mais nous voulons rester confiants et sereins face aux résultats de cette grande année électorale 2021 en Allemagne: une résolution que nous avons prise en communauté à table! Pour le bien de nos amis allemands, nous espérons un taux de participation élevé et sommes sûrs que les institutions démocratiques resteront solides. Ces dernières, nous en sommes convaincus, resteront en place même si de nouvelles forces politiques prennent la barre et que d'autres couleurs gouvernementales prennent le relais pendant un certain temps. Nous nous remémorons les paroles de saint Paul à Timothée : Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit de courage, d’amour et de sagesse. (2 Tim 1:7)

Newsletter