• es pères Javier Campos SJ et Joaquín Mora SJ, tout deux assassinés au Mexique @ Vatican News
1 / 1

Mexique: deux jésuites assassinés, réactions de l’Église locale

Dans l'après-midi du lundi 20 juin, les jésuites Javier Campos et Joaquín Mora ont été assassinés à Cerocahui, dans la région de Tarahumara, au nord du Mexique. Ils tentaient de défendre un homme qui cherchait refuge dans l'église et qui était poursuivi par une personne armée d'apèrs Vatican News.

«Avec une profonde tristesse et indignation, je vous informe que dans l'après-midi du 20 juin, à Cerocahui, Tarahumara, les pères Javier Campos sj et Joaquín Mora sj, ont été assassinés», écrit le père Luis Gerardo Moro Madrid sj, supérieur provincial de la Compagnie de Jésus au Mexique, dans un message dans lequel il explique que les deux religieux ont été tués «dans le contexte de violence que connaît ce pays, après avoir tenté de défendre un homme qui cherchait refuge dans le temple et qui était poursuivi par une personne armée».

Inquiétude pour les jésuites au Mexique

Le supérieur provincial du Mexique exprime également sa préoccupation pour la situation dramatique de la violence dans le pays et pour l'insécurité qui affecte les membres de la Compagnie de Jésus. Il signale qu’il négocie en ce moment avec les autorités fédérales et de l'État pour la sécurité des autres frères jésuites Esteban Cornejo, SJ, Jesús Reyes, SJ, et Jesús Zaglul, SJ, et de l'équipe pastorale de la paroisse.

Condamnation de la violence

Le père Luis Gerardo Moro Madrid conclut son message en déclarant que les Jésuites mexicains s’apprêtent à condamner publiquement cette tragédie, et exigerons une enquête rapide et la sécurité de la communauté. «Nous annoncerons les prochaines mesures que nous prendrons en tant que province mexicaine». En outre, le religieux jésuite demande à tous de s'unir dans la prière pour les défunts.

Père Sosa: nous devons mettre fin à la violence

Le supérieur général de la Compagnie de Jésus, le père Arturo Sosa, a également exprimé sa tristesse à l'annonce du meurtre des jésuites au Mexique: «Je suis choqué et attristé par cette nouvelle. Mes pensées et mes prières vont aux Jésuites du Mexique et aux familles de ces hommes. Nous devons mettre un terme à la violence dans notre monde et à tant de souffrances inutiles.»

Lors de sa conférence de presse quotidienne, le président Lopez Obrador a reconnu que plusieurs municipalités de la sierra de Chihuahua étaient victimes de la présence «du crime organisé».

30 prêtres assassinés en dix ans

La Compagnie de Jésus a demandé des «mesures de protection», car ces crimes ne sont pas des faits «isolés», puisque «tous les jours des hommes et des femmes sont tués arbitrairement».

La conférence épiscopale du Mexique a également condamné la «tragédie» en réclamant «une enquête rapide», ainsi que plus de sécurité pour les religieux du pays. Une trentaine de prêtres ont été assassiné cette dernière décennie au Mexique, d'après l'ONG Centro Católico Multimedial. (Vatican News/red.)

Newsletter