• Le Père Tobias Zimmermann sj est le directeur de la Heinrich-Pesch-Haus et le directeur du Centre de pédagogie ignatienne.
  • Caroline von Saint Ange est coach d'apprentissage pour les parents, les éducateurs et les enfants.
1 / 2

L'humain au centre des préoccupations à Ludwigshafen

Apprendre et échanger, se rencontrer, réfléchir et développer des perspectives en groupe - la Heinrich Pesch Haus de Ludwigshafen est un établissement de formation continue et un centre de rencontre pour les acteurs sociaux. C'est ici aussi qu'est installé le Centre de pédagogie ignatienne (Zentrum für Ignatianische Pädagogik – ZIP).  Dans la tradition ignatienne, nous sommes convaincus que chaque personne peut et doit trouver sa propre voie afin de grandir en tant que personne. C'est pourquoi le ZIP a développé un programme de formation continue qui offre aux professionnels de la pédagogie une orientation dans leur travail. Quelle est la situation actuelle dans les écoles? Comment se passe l'enseignement à distance? Qu'est-ce qui aide les élèves à apprendre? Le directeur du ZIP, le Père Tobias Zimmermann sj, et la coach d'apprentissage scolaire Caroline von Saint Ange tentent des réponses.

«Vas-y, essaye!»

Les jésuites sont engagés dans l'enseignement depuis des siècles et ont développé leur pédagogie propre. Le Père Tobias Zimmermann sj, directeur du Centre de Pédagogie Ignatienne (Zentrum für Ignatianische Pädagogik – ZIP) discute des enjeux actuels avec la coach d'apprentissage scolaire Caroline von Saint Ange.

Madame von Saint Ange, en tant que coach d'apprentissage scolaire, vous encadrez des enfants et des parents durant cette période folle du confinement. Quelles sont vos expériences concernant l'éducation en ligne et l'enseignement à distance?
Caroline von Saint Ange
: D'après mon expérience, il y a un éventail très large de situations différentes. Certains enfants vivent un enseignement à distance fantastique. Parfois, des applications vraiment novatrices sont utilisées: lorsqu'un enfant remplit une feuille de travail, l'enseignant peut l'afficher en temps réel et donner directement son avis. Par contre, je connais aussi une école dans un quartier difficile où aucun des 400 enfants n'a accès à du matériel informatique. C'est pourquoi les enseignants ont décidé de mettre à disposition des «paquets d'apprentissage». Sur ces 400 colis, 90 n'ont tout simplement pas été récupérés par la famille. Je trouve cela vraiment triste.
Le défi de l'apprentissage est difficile. Il y a toujours une personne ou une autre qui se sent attaquée. Les parents arrivent-ils à créer un cadre approprié à la maison? Que peuvent faire les enseignants? Le plus important est de maintenir un contact quotidien avec les enfants et avec «check-in» et un «check-out». Pour les enseignants, il n'est pas important de mener de longues réunions vidéo, mais de faire le «check-in» scolaire le matin, de définir un plan de travail clair et de faire le «check-out» de l'après-midi. Ainsi, l'enseignement à distance peut très bien fonctionner.

Tobias Zimmermann sj: Parmi les étudiants et les enseignants, il existe en effet des réalités très différentes, aussi variées que leurs conditions de vie. Désormais, dans le domaine de l'éducation en ligne, nous pouvons évaluer nos savoirs, déterminer ce qui peut être fait, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Or, le problème des élèves commence en amont de la vie scolaire.
Quand nous avons ouvert notre service de distribution de soupe populaire au centre Heinrich-Pesch-Haus -les crèches et les cantines scolaires étaient fermées à cause du coronavirus-, nous avons constaté qu'un nombre effarant d'enfants et de jeunes ne mangeaient plus de repas chaud. La plupart du temps, leurs familles ne se manifestent pas d'elles-mêmes, par honte sans doute. On le voit, les difficultés éducatives débutent en amont de l’école. C'est quelque chose que la société refuse de voir. La situation serait bien plus satisfaisante si les écoles avaient plus de liberté d’actions pour proposer un enseignement adéquat en fonction de la situation locale.

Newsletter