• Le nouveau pape au balcon après l'annonce de son élection le 26 août 1978 @Wikimedia Comons/GrupoClarin/DR
1 / 2

«Le Pape au sourire» a été béatifié

La béatification du Pape Jean-Paul Ier a lieu ce dimanche 4 septembre au cours de la messe célébrée Place Saint-Pierre par François. Le Souverain Pontife a rendu hommage à son prédécesseur, qui a su répondre par toute sa vie à l’exigeant appel du Christ au détachement et à l’amour, sans se départir de son sourire. Le nouveau bienheureux sera fêté le 26 août.

Aussi rayonnant que le surnom donné à Louis XIV de «Roi-Soleil », le pape Jean-Paul Ier était appelé «Le pape au sourire». Son pontificat aura pourtant été le plus bref de l’histoire récente de l’Église: trente-trois jours!

Le cardinal Albino Luciani a choisi le nom de ses deux prédécesseurs Jean XXIII et Paul VI, lors de son accession au trône pontifical le 26 août 1978, en hommage à ces artisans du concile Vatican II. À noter que Jean-Paul 1er est à ce jour le dernier pape italien, ses trois successeurs respectifs étant de nationalités polonaise pour Jean-Paul II, allemande pour Benoît XVI et argentine pour François.

Jean-Paul 1er et les jésuites

Le père du jeune Albino était maçon, de tendance socialiste anticléricale. Tout le contraire de sa mère, fervente catholique qui travailla à la plonge à l'asile Saints-Jean-et-Paul de Venise. Une mère qui encourage la vocation précoce de son fils. Après le petit séminaire de Feltre, puis le grand séminaire de Belluno, le jeune homme rejoint l'Université pontificale grégorienne de Rome. Il y obtient un doctorat de théologie sur «l'origine de l'âme dans la pensée de Rosmini».

Ordonné prêtre en 1935 à l’âge de 22 ans (!), la Compagnie de Jésus (à laquelle appartient le Pape François) semble avoir eu sur lui une certaine influence, comme en témoigne sa sœur Antonia Luciani dans un article écrit pour la revue italienne «30 Giorni» il y a quelques années: «Mon frère, d’une certaine manière, a ressenti le désir de devenir jésuite. […] Peu de temps avant d’être ordonné prêtre. […] Il m’a dit: «Tu sais que Giuseppe Strim et Roberto Busa [2 amis séminaristes] sont devenus jésuites? Moi aussi j’aimerais tellement…» «Et si tu veux», lui dis-je, «fais comme ça toi aussi». «Je ne peux pas», répondit-il. «Demande la permission à l’évêque». Et lui de me dire: «Je la lui ai demandée, mais il a répondu non.»

Jean-Paul Ier sera retrouvé mort le 29 septembre, à 5h20, trente-trois jours après avoir été nommé pape, alors qu’une rencontre avec les responsables des jésuites et leur supérieur général, le Père Pedro Arrupe sj, était prévue quelque temps plus tard. Quelques mots griffonnés sur un bloc-notes en témoignent: «P. Arrupe = préparer le 1er octobre.»

Béatification en septembre

Le procès de béatification de Jean-Paul Ier a été ouvert en 1990 puis abandonné en 2015. Repris en 2016, sous l’impulsion du cardinal Beniamino Stella, préfet émérite de la Congrégation pour le clergé, la cause a finalement abouti en 2017 à la reconnaissance, par le pape François, des vertus héroïques de son prédécesseur. Il sera béatifié par l’Église catholique le dimanche 4 septembre prochain.

Lire d’autres articles le concertant sur cath.ch https://www.cath.ch/tag/jean-paul-ier/

Newsletter