1 / 1

La foi, une découverte progressive

L’Évangile commence par dire que la scène se passe «le lendemain». La veille, Jean avait annoncé aux juifs la venue de quelqu’un de plus grand que lui. Le jour suivant, il identifie ce mystérieux personnage avec Jésus. Puis il y a un troisième lendemain, où il désigne Jésus comme l’Agneau de Dieu. Enfin, un jour plus tard, Jésus manifeste sa gloire et ses disciples croient en Lui. C’est au rythme d’un étonnant calendrier que Jean Baptiste découvre peu à peu l’identité de Jésus. Il lui a fallu un certain temps.

Jean commence par parler de quelqu’un de plus puissant que lui, qui existe avant lui, même s’il viendra plus tard. Totalement investi par l’Esprit de Dieu, le mystérieux personnage en sera comme la source: il baptisera dans l’Esprit. Finalement, Jean le reconnait comme le Fils de Dieu. Quatre fois en ces quelques versets Jean déclare qu’il avance dans la connaissance du Christ à partir de ce qu’il voit, comme qui progresse par étapes au gré de rencontres et d’expériences qui, pour d’autres, ne sont que des événements ordinaires.

La confession de foi est un processus évolutif qui s’approfondit avec le temps. Lorsqu’il s’agit de connaître le Christ, tout n’est pas donné tout de suite.

Le Christ des vieux jours n’est pas celui des jeunes années.

La perception que l’on peut en avoir s’approfondit au rythme des expériences que réserve la vie. Au pathos enthousiaste des débuts succède une foi plus épurée, plus mure, plus paisible. Le calendrier des découvertes du Baptiste en témoigne.

«La foi une découverte progressive» (Jn 1,29-34) - Méditation à partir de l'Évangile de Pierre Emonet sj pour le dimanche 15 janvier 2023.

Auteur:

Pierre Emonet SJ

Né en 1936, entré chez les jésuites en 1976, il se consacre à l'écriture et aux ministères ordinaires de la Compagnie: exercices spirituels dans la vie ou en retraites, accompagnement spirituel, prédication et aide dans le ministère paroissial. Il est également le directeur de la revue choisir depuis 2013. Il a publié plusieurs livres, et notamment chez Lessius trois biographies de jésuites: Ignace de Loyola - Légende et réalitéPierre Favre (1506-1546) - Né pour ne jamais s'arrêter, et récemment Pierre Canisius - L’infatigable réformateur de l’Église d’Allemagne (1521-1597). Il travaille sur une biographie de Pedro Arrupe sj.

Newsletter