NDR JBF1 8d4dfNDR JBF1 8d4dfJean-Blaise Fellay est le jésuite responsable des programmes à Notre-Dame de la Route (Photo:Raphaël Zbinden)Non, Notre-Dame de la Route n’est pas devenue un centre “New Age”. L’institution jésuite de Villars-sur-Glâne (FR) continue de proposer des retraites, conférences et autres activités sur la même base de spiritualité catholique ouverte qu’auparavant, explique Jean-Blaise Fellay sj, le responsable des programmes.

“Nous ne nous sommes pas du tout éloignés de la foi catholique, contrairement à ce que certains ont cru percevoir”, assure le jésuite en cheminant entre les pierres levées du labyrinthe. La structure trace un large cercle dans les jardins de Notre-Dame de la Route.

La vue est superbe depuis la colline des environs de Fribourg sur laquelle le complexe s’érige depuis près de 60 ans. Le temps ensoleillé permet d’admirer les Préalpes bleutées et même au loin le Mont Blanc. En contrebas des bâtiments blancs et longilignes, le potager, le verger et les jardins, avec l’emblématique labyrinthe, donnent au lieu une profonde impression de sérénité.

NDR labyrinthe 1250x703 e8b34Le labyrinthe de Notre-Dame de la Route est emblématique du lieu (Photo:Raphaël Zbinden)

Nuits de Chine

Pourtant, au détour des allées, des couloirs de la maison et du restaurant, on ne croise que très peu de personnes. Un manque de fréquentation qui désole Jean-Blaise Fellay. “Il est dommage que cet endroit unique, avec son charisme si particulier, attire si peu de monde”. D’autant plus que l’endroit vient d’être rénové, dans un style à la fois chaleureux et dépouillé, dont le jésuite est très satisfait. Les chambres d’accueil sont arrangées et décorées selon le feng shui, un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale.

NDRbatiments 1250x703 1a919Notre-Dame de la Route offre un cadre de recueillement exceptionnel (Photo:Raphaël Zbinden)

Erreurs de communication?

Une orientation donnée par le Centre d’intégration socio-professionnel de Fribourg (CIS), qui a repris l’exploitation du domaine de Notre-Dame de la Route à la fin 2016. Si Jean-Blaise Fellay salue cette nouvelle approche inspirée des religions orientales comme un moyen supplémentaire de trouver la “paix intérieure”, il regrette cependant qu’elle ne soit pas mieux exploitée. Il considère en général que le CIS devrait proposer plus de manifestations et mieux mettre en valeur le site, en offrant un lieu de ressourcement, de formation et d’approfondissement humain et spirituel.

NDRchambre 1250x703 6091eNotre-Dame de la Route offre un cadre de recueillement exceptionnel (Photo:Raphaël Zbinden)

Un document promotionnel avait notamment été envoyé à la fin des travaux de rénovation, qui mettait en avant le concept feng shui de l’établissement, mais passait sous silence le programme proposé par les jésuites.

Zen attitude et sens de la tradition

Car parallèlement aux activités de service et de réintégration du CIS, les membres de la Compagnie de Jésus continuent d’offrir des retraites spirituelles, des conférences ou des séances de méditation. “Le document promotionnel a pu être mal perçu par notre clientèle catholique habituelle”, souligne Jean-Blaise Fellay. Certains ont pensé que le contenu jésuite de Notre-Dame de la Route avait été évacué et que nous étions devenus des “New Age” ou des adeptes de religions orientales. “Même si nous n’excluons pas d’autres méthodes, notre message reste celui des Exercices Spirituels de saint Ignace, avec son fondement évangélique et sa forte insertion ecclésiale.”

Le programme 2017-2018 propose ainsi, outre les Exercices spirituels de saint Ignace, des cours bibliques et d’histoire de l’Église, une formation psychologique d’inspiration chrétienne, des méditations à partir de l’art sacré, du zen chrétien et une initiation à la méditation de pleine conscience selon la tradition de la via integralis.

Peur du religieux?

Le jésuite estime que le manque de fréquentation actuel de Notre-Dame de la Route vient en partie de ces erreurs de communication. “Il ne s’agit pas d’une incompétence de la part du CIS, avec lequel nous entretenons au demeurant de bons contacts, mais peut-être d’un manque d’habitude du domaine religieux”. Il souligne également que les deux institutions partagent un même idéal d’aide sociale et de reconstruction de la personne humaine. Mais, en tant qu’organe dépendant de l’État, le CIS aurait tendance à appliquer, selon le jésuite, une conception restreinte de la laïcité. Il regrette ainsi que, lors des travaux de rénovation, des symboles religieux aient été retirés. “On ressent une certaine peur du religieux, un domaine qui constitue un des plus grands tabous de notre époque, alors que la faim spirituelle est un plus sérieux problèmes de notre temps”. Ainsi, les personnes qui viennent pour cet dimension religieuse trouvent parfois l’endroit “trop pauvre” en la matière.

NDR salleamanger 1250x703 17c03Le bâtiment a été rénové en 2016 (Photo:Raphaël Zbinden)

Jean-Blaise Fellay note aussi que les prix ont augmenté suite aux rénovations. L’offre de logement est devenue ainsi un peu moins accessible, notamment pour les religieux ou les jeunes.

Le jésuite ne cache pas que le manque actuel de fréquentation du centre cause des problèmes aux jésuites, également sur le plan financier.

Vers un ajustement mutuel

Contacté par cath.ch, Laurent Houmard, président du CIS, confirme que la fréquentation du lieu est faible. Il reconnaît également que la nouvelle orientation pourrait être mieux mise en valeur. Il explique cependant que son institution a eu besoin d’un temps d’adaptation pour cette entreprise de grande envergure. Il se veut ainsi rassurant pour le futur. “Nous avons maintenant tous les éléments en main pour monter en puissance”. Il indique que l’offre du CIS, notamment en matière de séminaires, devrait prochainement s’étoffer.

Il confirme aussi les erreurs de communication qui ont pu se produire, notamment concernant le premier document promotionnel. “Quand deux partenaires se mettent ensemble, il y a toujours des difficultés d’ajustement mutuel, admet-il. Mais nous allons corriger le tir”.

Laurent Houmard explique que le CIS gère le domaine d’une façon entrepreneuriale, étant lui-même une entreprise. Selon lui, l’adaptation au secteur religieux se réalise ainsi petit à petit, notamment à travers le dialogue avec les jésuites. “Notre-Dame de la Route est un lieu magnifique et unique dont nous sommes certains du potentiel. Nous saurons l’exploiter au mieux en collaboration avec les jésuites et leurs compétences acquises de très longue date”, assure-t-il.

Des discussions récentes entre le CIS et les jésuites, ont permis de mettre ces préoccupations sur la table. Et, selon Jean-Blaise Fellay, “les choses prennent une bonne direction”. Ainsi, le prêtre d’origine valaisanne garde bon espoir que ce bel écrin de recueillement, auquel il est si attaché, vibre à nouveau d’une intense vie spirituelle.

Raphaël Zbinden
cath.ch - le 23 août 201


Sur la route des pèlerins

Notre-Dame de la Route a été construite en 1959 pour le noviciat de la communauté jésuite. En 1975, le Père Jean Rotzetter sj y a fondé une communauté, dans le but de développer la maison comme un centre spirituel.

Placé sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le centre est également une étape idéale pour les personnes en pèlerinage.

Confronté à des problèmes financiers dès 2014, le domaine a recherché un repreneur enclin à conserver l’esprit et la vocation du lieu. Le Centre d’intégration socio-professionnelle de Fribourg (CIS) a ainsi repris en 2016 l’exploitation du domaine. L’institution a pour mission la réinsertion professionnelle de personnes en situation difficile dans le premier marché de l’emploi ou marquées par un handicap physique ou mental. Le parc et le service de la maison sont un lieu de formation privilégié pour des personnes en réinsertion professionnelle.

De sérieux travaux de rénovation se sont terminés fin 2016. Les jésuites demeurent propriétaires du bâtiment et continuent d’y organiser leurs activités de conférences, de formations et de retraites. (cath.ch/rz)

Tout le programme des activités jésuites de Notre-Dame de la Route sur www.jesuites.ch/activites

 

Procure des missions

Fondation Jésuites International

JesuitenInter oct17 b5e98

Qu'est-ce que la Fondation Jésuites international ? Elle est l'organisation caritative des jésuites suisses qui soutient des projets sociaux et pastoraux dans plus de 50 pays du monde. Tous les trois mois, Jésuites international présente des projets qu'elle soutient dans la revue culturelle jésuite choisir.
A lire également ci-après.
Soutenez l'organisation par un don :
Postfinance : 89-222200-9
IBAN : CH51 0900 0000 8922 2200 9

Lire la suite...

En images

Etty Hillesum par Luc Ruedin sj

HillesumRuedin bcb48Etty Hillesum, jeune femme juive née en janvier 1914 aux Pays-Bas et exterminée par les nazis à Auschwitz en 1943, était au cœur d'une conférence proposée par Luc Ruedin sj en avril 2016 au centre spirituel Sainte-Ursule de Fribourg. Une âme lumineuse, généreuse, qui s’est ouverte à la présence divine dans un contexte de violence et de souffrance, et qui usera de ses mots pour éclairer la douleur d'une lueur d'humanisme.

Nous vous proposons ci-après l’intégralité de la conférence en trois vidéos.

Lire la suite...

Dans la presse

Amoris laetitia: Correctio filialis...

Emonet CourrierPastoral nov2017Le Courrier pastoral de novembre 2017 publie le "Point de vue" de Pierre Emonet sj sur la Correctio filialis concernant ‘Amoris laetitia’ signée par 62 clercs catholiques et universitaires laïcs.

Lire la suite...

Rêverie

Lambert LeCourrier c5c12

Le Courrier du 3 juin (2016) consacre une article au livre de Julien Lambert sj et Richard Vachoux «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Rêverie à la Télé

Livre lambert LémanBleu 73df9

Sur Leman Bleu, dans son émission Genève à Chaud du 30 mai (2016), Pascal Décaillet parle du livre de Richard Vachoux et Julien Lambert sj «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Des réfugiés à Notre-Dame

NDR Liberte 23.9.15 82732

La Liberté du 23 septembre (2015) consacre une article à l'accueil de réfugiés à Notre-Dame de la Route (Fribourg).

Lire la suite...

Bicentenaire jésuite

LEchoMagazine sept14 BicentenaireJesuite 40669

L'Echo Magazine du 25 septembre (2014) consacre une page au bicentenaire du rétablissement de la Compagnie de Jésus.

Lire la suite...

Qui sont les jésuites de Genève ?

 Couverture Grandir fev2014 b3dbfDans son édition du mois de février 2014, la revue catholique jurassienne Grandir présente, dans sa rubrique "Connaître", la Compagnie de Jésus. La revue a rencontré les Jésuites de Genève et leur a donné la parole sur une dizaine de pages.

Lire la suite...