EJIF 2018 Rom Bilder Sebastian Ortner SJ 15

Chaque année, issus de toute l'Europe, les Jésuites en formation se réunissent. Cette année, la rencontre a eu lieu à Rome. Sebastian Ortner sj, jésuite autrichien, l'un des organisateurs de l'événement, en donne le reflet en un articles et des photos.

Du 28 juillet au 18 août 2018 s'est tenue, la rencontre annuelle des «jésuites européens en formation». En tant que délégué de la province autrichienne, j'étais l'un des 23 scolastiques des 19 provinces participantes. Nous avons été hébergés dans la communauté de San Pietro Canisio, située juste à côté de la Curie générale. D'un côté, la vue s'ouvre sur la Basilique Saint-Pierre toute proche, de l'autre, sur le vénérable paysage du toit de la ville éternelle. La communauté nous a tous impressionnés par son hospitalité fraternelle. Franck Janin, président de la Conférence des provinciaux jésuites européens, a passé quelques jours avec nous au début et à la fin de la rencontre, ce qui nous a rendu particulièrement heureux.

De la pratique !

Sur le plan thématique, nous avons parlé de la manière dont nous pouvons communiquer notre foi dans le monde d'aujourd'hui et comment nous pouvons améliorer notre présence dans les médias en tant que jésuites et représentants de l'Église. Des responsables œuvrant dans divers domaines à cheval entre la foi et la communication nous ont fait partager leur expérience pratique. Par exemple, Michael Rossmann sj, un confrère des États-Unis, nous a expliqué (via Skype) comment il crée ses homélies vidéo d'une minute, qu'il publie chaque semaine. Il nous a encouragés à faire la même chose: «Fais-le! La meilleure façon d'acquérir du savoir-faire, c’est la pratique». Un avis partagé par deux confrères polonais et un confrère espagnol qui mènent avec succès des projets similaires dans leurs provinces respectives.

La conférence donnée par la fondatrice de Catholic Voices en Italie, Martina Pastorelli, mère de trois enfants et épouse d'un athée britannique, a été tout aussi instructive. Elle nous a donné des conseils utiles sur la façon de communiquer notre foi catholique de façon convaincante dans un monde sécularisé. Elle a notamment mentionné la méthode dite de recadrage: «Les accusations et les critiques en particulier contiennent généralement des valeurs justifiées qui sont identiques aux valeurs chrétiennes. Si l'on part exactement de ces valeurs, il devient possible de ne pas réagir de manière défensive ou agressive, mais de transmettre la bonne nouvelle d'une manière fructueuse. Le pape François a, sans aucun doute, un talent naturel dans cette méthode. D'autres présentations particulièrement instructives ont notamment été données par Nikolaas Sintobin sj, très présent sur Internet (http://nikolaassintobin.blogspot.com ; http://seeingmore.org ) et Bernd Hagenkord sj (Vatican News).

EJIF2018 Rom Sebastian OrtnerSJ

De l’élan

En plus des impulsions positives que notre réunion nous a apporté, nous avons eu le temps de découvrir la région Ainsi, le premier jour, nous avons plongé dans la Rome ignatienne, visitant les églises jésuites de Sant'Ignazio et Il Gesú, ainsi que la Camerette (chambre), où Ignace a écrit les Constitutions et célébré les messes. A cette occasion, nous avons pu célébrer une messe présidée par Franck Janin. Dans son homélie, il s’est exclamé que même si les premiers compagnons n'étaient pas nombreux, ils avaient changé le monde. Par conséquent, si nous sommes moins nombreux aujourd'hui qu'au cours des décennies précédentes, cela ne doit pas freiner notre zèle apostolique, à l’image des premiers compagnons d'Ignace.

Une visite guidée des Musées du Vatican, et une seconde des archives de la Curie générale, où l'on nous a montré des documents manuscrits originaux de notre ordre, ainsi qu'une visite dans les différentes sections linguistiques et les studios de Vatican News ont constitués d'autres points forts de nos moments de «tourisme».

Une retraite, faisant partie intégrante du programme de la rencontre, a eu lieu à Santa Tecla, une maison diocésaine bénéficiant d’avec une jolie vue sur Assise. Paul Pace sj, (jésuite de Malte, maître référent du troisième an en poste à Dublin), était notre référent, José de Pablo sj , Thomasz Kot sj et Clément Nguyen sj sont les compagnons expérimentés qui nous ont accompagnés. Après la retraite, nous avons passé une journée à visiter la ville du saint d’Assise, dont notre confrère, le Pape François, a choisi le nom.

Les rencontres avec d’une part le Pape François et, d’autre part le Père Général Arturo Sosa sj, ont certainement été deux moments forts du programme. Avec le P. Général, qui a célébré la messe en l'Église de Il Gesú, nous avons parlé des raisons possibles de l'absence de vocations fraternelles, puis de la tension spirituelle qu’il existe entre le fait d’être complètement présent et ouvert au monde, et celui de s’isoler du monde. Ces deux pôles font partie intégrante de notre travail avec les jeunes.

Du dialogue avec le pape

EJIF 2018 Rom SebastianOrtnerSJ

Le mercredi 2 août, notre petit groupe de «jésuites européens en formation» a été reçu en audience par le Pape François. Quand François est entré dans la salle d'audience, nous nous sommes tous levés. Il a serré nos mains, une à une. C'était un moment émouvant. François a un charisme indéniable, un sourire joyeux et une poignée de main chaleureuse, il cherche le contact visuel. Le «ronron» ininterrompue de la caméra professionnelle qui filmait a été le seul son perturbateur de ce moment calme et intense de rencontre. La sécurité, les médias, un homme avec une énorme caméra et un interprète ont été rapidement pris place dans la salle; deux évêques se sont assis à côté du Pape.

En début d’audience, François s’est exclamé qu'il était heureux de recevoir des jeunes confrères. Puis, il nous a invités à lui poser des questions. L'un d'entre nous a demandé: «Comment puis-je communiquer avec des jeunes qui craignent le chômage, alors que moi, en tant que jésuite, je ne serai jamais au chômage?» Le Pape a répondu longuement. Il a parlé du système économique mondial, qui semble abstrait et détaché des valeurs réelles. Pour lequel le travailleur en tant que personne et sa tâche concrète compte peu. Et pourtant, c'est la bien personne humaine et sa dignité qui devrait être au centre des préoccupations. Souvent, les jeunes chômeurs se sentent incompris et basculent, pour certains, dans l’agressivité et la violence, d'autres s'enfuient dans la dépendance, et d'autres encore voient pour seule option suicide. Il est donc très important que les jeunes se sentent utiles, qu'ils aient le sentiment d'apporter leur contribution, de gagner leur pain quotidien et d'être indépendants. En tant que jésuites, nous devons bien connaître la situation des jeunes d'aujourd'hui pour être proches d'eux.

Au cœur de la compagnie

Pour la Compagnie de Jésus, le Pape François veut l'unité, non pas dans le sens d'une méthode uniforme à suivre, mais dans le sens d'une unité des cœurs. Il met la liberté et l'obéissance au centre, les deux ne s'excluant pas mutuellement, mais se renforçant et se complétant.

François a présenté saint Pierre Favre sj comme un maître de la communication. Pierre Favre sj avait le don de parler et d'amener les autres à parler de leurs mouvements intérieurs. Il a recommandé la lecture des Mémoires de Pierre Favre et du discours du Père Pedro Arrupe sj dans un camp de réfugiés thaïlandais.

Avec tout l’humour qu’on lui connaît, le Pape a ensuite comparé nos supérieurs à des bergers qui gardent des crapauds. Des bergers qui ont d’une part pour tâche de garder les crapauds, et en même temps de les aider à sauter. Interrogé sur l'unité de « ces crapauds », il a déclaré qu'il ne serait pas naturel que tous rebondissent dans la même direction -la diversité jésuite est quelque chose d'important. Et le pape de conclure en faisant rie l’assemblée: «Ce travail est difficile, mais généralement amusant». Comme toujours, François a mis finn à l’audience en demandant de: «Priez pour moi!» Il a apprécié notre cadeau, une icône d'un scolastique italien sur laquelle on peut voir Aloysius Gonzaga sj -le saint patron des Jésuites en formation- et le Christ.

Procure des missions

Fondation Jésuites International

Couv Supp Mission juill18

Qu'est-ce que la Fondation Jésuites International? C'est l'organisation caritative des jésuites suisses qui soutient des projets sociaux et pastoraux dans plus de 50 pays du monde. Tous les trois mois, cette Fondation présente des projets qu'elle soutient dans la revue culturelle jésuite choisir.
A lire également ci-après.
Soutenez l'organisation par un don :
Postfinance : 89-222200-9
IBAN : CH51 0900 0000 8922 2200 9

Lire la suite...

En images

Etty Hillesum par Luc Ruedin sj

HillesumRuedin bcb48Etty Hillesum, jeune femme juive née en janvier 1914 aux Pays-Bas et exterminée par les nazis à Auschwitz en 1943, était au cœur d'une conférence proposée par Luc Ruedin sj en avril 2016 au centre spirituel Sainte-Ursule de Fribourg. Une âme lumineuse, généreuse, qui s’est ouverte à la présence divine dans un contexte de violence et de souffrance, et qui usera de ses mots pour éclairer la douleur d'une lueur d'humanisme.

Nous vous proposons ci-après l’intégralité de la conférence en trois vidéos.

Lire la suite...

Dans la presse

Luther et Ignace

Comment Martin Luther et Ignace de Loyola, deux contemporains novateurs il y a 500 ans, peuvent nous parler, aujourd’hui dans notre société en profonde mutation? La réponse en forme de Regards croisés de deux réformateurs par Jean-Bernard Livio sj archéologue et bibliste sur RCF, peu avant la conférence qu'il donnait au Centre Porte Haute de Mulhouse le 16 janvier 2018.
Lire la suite...

Haldas-Hillesum

HaldasEttyRuedin homeLe chroniqueur de l’émission Les bons conseils du libraire sur RCF recommande la lecture du livre de Luc Ruedin sj "Georges Haldas - Etty Hillesum. Poètes de l'Essentiel. Passeurs vers l'Absolu" (Parole et Silence)

Lire la suite...

Amoris laetitia: Correctio filialis...

Emonet CourrierPastoral nov2017Le Courrier pastoral de novembre 2017 publie le "Point de vue" de Pierre Emonet sj sur la Correctio filialis concernant ‘Amoris laetitia’ signée par 62 clercs catholiques et universitaires laïcs.

Lire la suite...

Rêverie

Lambert LeCourrier c5c12

Le Courrier du 3 juin (2016) consacre une article au livre de Julien Lambert sj et Richard Vachoux «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Rêverie à la Télé

Livre lambert LémanBleu 73df9

Sur Leman Bleu, dans son émission Genève à Chaud du 30 mai (2016), Pascal Décaillet parle du livre de Richard Vachoux et Julien Lambert sj «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Des réfugiés à Notre-Dame

NDR Liberte 23.9.15 82732

La Liberté du 23 septembre (2015) consacre une article à l'accueil de réfugiés à Notre-Dame de la Route (Fribourg).

Lire la suite...