PapeWendersFilm2Un grand réalisateur comme Wim Wenders, qui fait un film non pas «sur» mais «avec» un pape comme il le spécifie lui-même, non pas en tant que représentant d'Église, mais comme modèle éthique et humain, c'est tout simplement historique. Mais c’est surtout le signe d'une société occidentale dépassant enfin la hantise du prosélytisme, et comprenant que les religions sont une source d'inspiration et de profondeur indispensable dans des sociétés libres. Le charme et la simplicité de François n'y sont pas pour rien: malin comme un jésuite et candide comme un enfant, le pape s'adresse à toutes et tous, et n’hésite pas à appeler les problèmes et les miracles de l'existence par leurs noms.

Tour à tour, on voit -au fil d’images d’archives- François rencontrant avec un égal respect représentant-es d'autres religions, habitant-es des bidonvilles, réfugié-es, victimes de catastrophes, prisonnier-es... Puis on le «rencontre» nous aussi, par un processus de caméra qui le fait regarder spectatrices et spectateurs droit dans les yeux. Il pose en peu de mots l'essentiel de l'Évangile à redécouvrir dans la sobriété volontaire par égard aux pauvres et à la création, le temps à retrouver en acceptant de le perdre «en jouant avec ses enfants», le scandale de la mort des innocents et la seule réponse possible de l'amour. Il cite Dostoïevsky, Gandhi. Cette façon de rencontrer individuellement chacune et chacun -dans la foule ou au-delà de l'écran- illustre avec éloquence la force efficace de la compassion et de la solidarité, contre tout sentiment d'impuissance. La disponibilité, l'écoute et le non-jugement se disent dans sa présence non comme de simples attitudes mais comme un acte d'ouverture au mystère de l'Autre.

On peut s'étonner bien sûr qu'un grand artiste comme Wenders ait pu, après la fulgurance esthétique des Ailes du désir comme de ses documentaires sur Pina Bausch ou Sebastião Salgado, se focaliser autant sur l'efficacité du «message» d'un «Homme de parole», quitte à risquer de sacrifier une part de créativité filmique. Mais, d'une part, il est beau de voir un artiste au renom assuré risquer bien des critiques, pour saisir l'opportunité de dire avec le pape la réalité alarmante d'une crise socio-économique, écologique et spirituelle sans précédent, et l'urgence d'une responsabilisation de toutes et tous, individuellement et structurellement. D'autre part, Wenders met discrètement son talent au service de ce geste artistique positivement populaire, voulu le plus universellement accessible. Il encadre le discours en actes de François par des images de la ville d'Assise balayée par les saisons, montrant l'éphémère et le renouveau mystérieux de la vie: pas de croissance humaine sans questionnement existentiel ni face-à-face avec le mystère et la mort, que le pape évoque, sans pudeur devant le trésor de l'Évangile, ni violence faite à la liberté de conscience. En faisant apparaître en filigrane du présent un autre réformateur, François d'Assise pleurant parmi les opprimés et s'émerveillant des beautés de la nature, Wenders donne une couleur à la fois terrienne et mythique à la radicalité et à la tendresse universellement fraternelle du pape jésuite.

Un beau film simplement parce qu'il dit les potentialités les plus belles de l'humain, pour espérer rendre l'humanité plus belle de manière effective. «L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art», comme disait Robert Filliou.

Julien Lambert sj

Un film sortie le 13 juin, à découvrir encore dans les salles de cinéma suisses.

 

Procure des missions

Fondation Jésuites International

Couv Supp Mission juill18

Qu'est-ce que la Fondation Jésuites International? C'est l'organisation caritative des jésuites suisses qui soutient des projets sociaux et pastoraux dans plus de 50 pays du monde. Tous les trois mois, cette Fondation présente des projets qu'elle soutient dans la revue culturelle jésuite choisir.
A lire également ci-après.
Soutenez l'organisation par un don :
Postfinance : 89-222200-9
IBAN : CH51 0900 0000 8922 2200 9

Lire la suite...

En images

Etty Hillesum par Luc Ruedin sj

HillesumRuedin bcb48Etty Hillesum, jeune femme juive née en janvier 1914 aux Pays-Bas et exterminée par les nazis à Auschwitz en 1943, était au cœur d'une conférence proposée par Luc Ruedin sj en avril 2016 au centre spirituel Sainte-Ursule de Fribourg. Une âme lumineuse, généreuse, qui s’est ouverte à la présence divine dans un contexte de violence et de souffrance, et qui usera de ses mots pour éclairer la douleur d'une lueur d'humanisme.

Nous vous proposons ci-après l’intégralité de la conférence en trois vidéos.

Lire la suite...

Dans la presse

Luther et Ignace

Comment Martin Luther et Ignace de Loyola, deux contemporains novateurs il y a 500 ans, peuvent nous parler, aujourd’hui dans notre société en profonde mutation? La réponse en forme de Regards croisés de deux réformateurs par Jean-Bernard Livio sj archéologue et bibliste sur RCF, peu avant la conférence qu'il donnait au Centre Porte Haute de Mulhouse le 16 janvier 2018.
Lire la suite...

Haldas-Hillesum

HaldasEttyRuedin homeLe chroniqueur de l’émission Les bons conseils du libraire sur RCF recommande la lecture du livre de Luc Ruedin sj "Georges Haldas - Etty Hillesum. Poètes de l'Essentiel. Passeurs vers l'Absolu" (Parole et Silence)

Lire la suite...

Amoris laetitia: Correctio filialis...

Emonet CourrierPastoral nov2017Le Courrier pastoral de novembre 2017 publie le "Point de vue" de Pierre Emonet sj sur la Correctio filialis concernant ‘Amoris laetitia’ signée par 62 clercs catholiques et universitaires laïcs.

Lire la suite...

Rêverie

Lambert LeCourrier c5c12

Le Courrier du 3 juin (2016) consacre une article au livre de Julien Lambert sj et Richard Vachoux «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Rêverie à la Télé

Livre lambert LémanBleu 73df9

Sur Leman Bleu, dans son émission Genève à Chaud du 30 mai (2016), Pascal Décaillet parle du livre de Richard Vachoux et Julien Lambert sj «Rêverie de l'acteur solitaire».

Lire la suite...

Des réfugiés à Notre-Dame

NDR Liberte 23.9.15 82732

La Liberté du 23 septembre (2015) consacre une article à l'accueil de réfugiés à Notre-Dame de la Route (Fribourg).

Lire la suite...