• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Cou Supp Echo avril18

Le 10 mars, la revue jésuite choisir s’associait à l’équipe de l’Espace culturel saint François de Sales pour proposer une conférence autour de la migration à laquelle participait le sociologue Jean Ziegler et le Père Jean-Marie Carrière sj, ancien directeur du Service jésuite des réfugiés Europe (JRS). Un court compte-rendu ouvre ce second numéro de 2018 des Échos des jésuites de Suisse. Bon à savoir: une version plus étoffée de ce reflet d’événement est disponible sur le site de la revue (lien).

Un second article met en lumière le nouveau livre du Père Luc Ruedin sj, paru fin 2017: Georges Haldas - Etty Hillesum - Poètes de l’Essentiel. Passeurs vers l’Absolu (éditions Embrasure/Parole et Silence). Le parcours de ces deux personnalités fortes semble ne rien avoir en commun. Pourtant, tant chez l’écrivain genevois que la jeune mystique morte à Auschwitz en 1943, les mots leur ont permis d’élever leur âme. Tout deux ont laissé une œuvre riche et profonde. Luc Ruedin sj se réjouit que face au «mutisme qui guette la société, à cette anesthésie de la vie qui conduit à une aphonie mortifère et qui nous dérobe notre intériorité spirituelle, se lèvent des témoins pour prendre singulièrement la parole. Georges Haldas, scribe de l’essentiel, et Etty Hillesum, spirituelle hors frontières, en font partie.»

Un troisième article fait écho à la récente fermeture du Centre jésuite de formation et de documentation religieuse (cedofor) après 42 ans d’activité au centre de Genève, puis à Carouge. Créé en 1975 à partir du fond de bibliothèque de la revue choisir, ses 45'000 ouvrages ont trouvé place dans d'autres institutions, notamment à la bibliothèque principale des jésuites de Suisse à Zurich, mais aussi en Croatie et en Afrique. «La décision de fermer le Centre a été difficile, mais elle s’est imposée comme une évidence par un manque de ressources humaines et financières», explique le Père jésuite Joseph Hug sj, responsable du cedefor et de la bibliothèque des jésuites à Genève.

Étudiants des marges

Dans sa seconde partie, Échos des jésuites de Suisse présente les projets soutenus par la Fondation Jésuites International, l’organisation caritative des jésuites suisses. Ce trimestre, la Fondation met en exergue le travail de l’œuvre germano-austro-helvétique Jesuit Worldwide Learning (JWL). «Apprendre collectivement et changer le monde ensemble», telle est sa devise. JWL propose à des personnes défavorisées, issues de 40 pays différents, des formations professionnelles ainsi que des programmes d’études en ligne. C’est par exemple le cas au sein du camp Domiz 1, situé au nord de l’Irak, qui abrite plus de 30’000 réfugiés, la plupart originaires de Syrie.

À découvrir également dans ce numéro, l’article du Père Arnold Moyo sj sur le Zimbabwe qui, suite à l’abdication de Robert Mugabe, espère la paix, la liberté et la prospérité.

À lire ci-dessous:

Rendez-vous en ville

  • "Ils cherchaient à obtenir un signe...." Mc 8,11-13

  • 1

Revue culturelle

  • 1

Les chroniques

  • L'Europe en déclin

    L'Europe en déclin

    Les ridicules invectives mutuelles échangées entre la France et l’Italie, -chacun des deux gouvernements accusant l’autre d’ingérence, au point que Lire la suite
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1