1 / 1

À la recherche du Ressuscité...

Enfermés dans le cénacle et dans leur déprime, toutes fenêtres et portes verrouillées, les disciples ruminent l’échec de leur vie. La douleur, le sentiment d’une défaite, la honte, ont envahi tout le champ de leur conscience, au point qu’ils ne sont même plus capables d’imaginer que Jésus puisse ressusciter. L’avenir est incertain; il ne leur reste plus qu’à retourner à leur ancienne vie de paysans-pêcheurs sur le lac de Galilée.

Voici que Jésus vient à leur rencontre. De manière inattendue, sans se déplacer à travers le temps et l’espace, il se trouve subitement là au milieu des siens. Est-ce un fantôme, le produit d’une imagination collective comme semble le soupçonner Thomas? Celui qui se trouve devant eux est bien le crucifié qui leur montre ses plaies. Mais le signe les plus éloquent de la résurrection est certainement le changement radical qu’on note chez ces déçus de la vie, auquel on ne trouve aucune cause naturelle.

La présence du ressuscité leur apporte d’abord une paix profonde qui engendre une joie qui n’a rien d’hystérique. Fini l’enfermement, la peur et le repli sur soi. Ces hommes et ses femmes atterrés, enfermés par crainte des Juifs, vont ouvrir les portes et les fenêtres pour sortir au grand jour. Pleins d’un dynamisme nouveau, ils partiront à travers le vaste monde pour annoncer au prix même de leur vie la bonne nouvelle de la Résurrection. Habités par un nouvel Esprit, ces froussards vont accomplir des exploits dont ils étaient jusque-là incapables. Au monde stupéfait ils parlent d’un Dieu vainqueur du mal, solidaire, qui pardonne et fait vivre. Paix, joie, mission, réconciliation sont les signes de la présence du Ressuscité.

Les récits des Évangiles montrent que les tempéraments et les sensibilités sont divers lorsqu’il s’agit de reconnaitre le Ressuscité. Pierre lent à croire, un autre plus rapide, Marie Madeleine délicieusement affective, Thomas plus rationaliste, chacun va son chemin à la rencontre d’une Présence qui transforme leur vie et les invite à sortir d’eux-mêmes pour les entrainer dans une dynamique d’espérance et d’amour.

«À la recherche du Ressuscité» (Jn 20,19-31) - Méditation à partir de l'Evangile de Pierre Emonet sj pour le dimanche 24 avril 2022

Auteur:

Pierre Emonet SJ

Né en 1936, entré chez les jésuites en 1976, il se consacre à l'écriture et aux ministères ordinaires de la Compagnie: exercices spirituels dans la vie ou en retraites, accompagnement spirituel, prédication et aide dans le ministère paroissial. Il est également le directeur de la revue choisir depuis 2013. Il a publié plusieurs livres, et notamment chez Lessius trois biographies de jésuites: Ignace de Loyola - Légende et réalitéPierre Favre (1506-1546) - Né pour ne jamais s'arrêter, et récemment Pierre Canisius - L’infatigable réformateur de l’Église d’Allemagne (1521-1597). Il travaille sur une biographie de Pedro Arrupe sj.

Newsletter