Martin Föhn, 30 ans, un paysan devenu jésuite

Martin Promo« Je me sens revitalisé » Martin Föhn

Il est huit heures du matin. Martin a déjà fait sa méditation matinale et pris son petit-déjeuner avec ses confrères. Comme chaque jour, il prend sa serviette pour aller suivre le cours de philosophie à la Faculté des jésuites à Munich. L'après-midi, il donne des cours de rattrapage à des enfants musulmans. « De fait, les jésuites m'ont toujours été suspects », avoue Föhn. La théologie l'aurait intéressé, mais il la trouvait trop abstraite, bien qu'il ait reçu une éducation religieuse et que Dieu l'ait toujours intéressé. Aujourd'hui, à trente ans, l'ancien étudiant en agronomie du Muotatal, dans le canton de Schwyz, a rejoint les jésuites. Il s'y sent à l'aise. Il a même le projet d'étudier un jour la théologie. Pour l'instant, il veut terminer sa philosophie dans l'Ordre des jésuites. Pour en arriver là où il se trouve aujourd'hui, le chemin a été long.


Fils de paysan, on attendait de lui qu'il marche sur les traces de son père et qu'il reprenne l'exploitation agricole. Il a donc suivi une formation de trois ans en agronomie et a travaillé avec plaisir à la ferme. « J'aimais travailler de mes mains », explique Föhn. « Voir la croissance. »
Mais un beau jour, une nostalgie l'a pris. « J'avais le sentiment que je voulais faire autre chose de ma vie. » Lorsqu'enfin son frère a repris la ferme, et que lui, l'aîné, a été déchargé de la responsabilité, il s'en est réjoui : il était libre. Et il s'est mis à chercher.
Au cours de sa recherche, à l'occasion des Exercices qu'il fait en 2009, il entre en contact pour la première fois avec les jésuites. « L'ambiance et les religieux m'ont fasciné », explique-t-il. « J'avais le sentiment de retrouver chez ces hommes le même esprit, la même conception de la vie qui m'habitait. » Et il est resté parmi eux.
Depuis le 19 septembre de l'an dernier, le jour où il a prononcé ses vœux perpétuels, il s'est engagé pour toujours. Un événement important : « J'ai mis un point Article Martin Föhn SonntasBlick 2013SonntagsBlick magazin du 12 juillet 2013final à tout je que j'avais fait jusque-là. » Il parle de son nouveau départ : il a renoncé à toute possession dans l'avenir, et a distribué tout ce qu'il possédait jusqu'ici. Et pour l'argent, qu'en est-il ? Il n'a pas besoin d'en posséder personnellement, dit-il. L'Ordre pourvoit pour lui. S'il a besoin de quelque chose, il s'adresse au confrère qui lui donne son « argent de poche ». Et le renoncement à une femme, à des enfants ? « J'avais des relations », dit Föhn. Aujourd'hui encore il a de bons contacts avec ses ex-amies. « Mais j'ai remarqué que la relation à Dieu et à la communauté des jésuites m'est plus importante. » Aujourd'hui, il se sent revitalisé. Il ne cesse de constater qu'il a fait le bon choix. Cela a été un appel à un moment de sa vie. Cet appel est devenu toujours plus fort. Et il l'a suivi.

Rencontrer des jésuites

Pour les jeunes hommes (20-40 ans) désirant s'informer sur la manière de vivre et de travailler des jésuites, la Compagnie de Jésus leur propose de passer un moment en Communauté pour échanger, partager et prier ensemble.

Où et quand ?

Bad Schönbrunn:
27 janvier et 16 juin 2019, de 17h15 à 21h

Fribourg:
4 février et 23 septembre 2019, 17h15 à 21h

Bâle:
29 March et 18 Octobre 2019, 18h30 à 21h

Genève:
4 avril et 7 novembre 2019, de 18h30 à 21h30

Zurich:
12 mai et 1er décembre 2019, de 17h15 à 21h00

Inscription
Si vous désirez participer à l'une de ces journées d'information, merci de vous inscrire auprès du P. Luc Ruedin.

Lui écrire Messagerie

Vidéos

Qui est Jésus pour les novices jésuites?

Les novices d'Europe de l'ouest et du nord disent qui est Jésus pour eux, qui est Celui pour qui ils donnent leur vie.


 Père Grégoire Le Bel, jésuite

A l'occasion de la journée de la vie consacrée, découverte de ce qui fait l'essentiel de la vocation religieuse. Portrait du Père Grégoire Le Bel, jésuite. mise en ligne le 27 mars 2012 par KTO.


Le parcours d'Erwan, jésuite

Le parcours d'Erwan, jeune jésuite originaire de la région nantaise, à la veille de son ordination diaconale à Paris. Mise en ligne le 15 avril 2009.


Xavier Roger : Itinéraire d'un jésuite


Suivre une vocation

Qu'est-ce qu'une vocation ? Alors novice jésuite, le Suisse Julien Lambert parle de son cheminement. En septembre 2015, il a prononcé ses premiers vœux et s'apprête à partir à Paris pour suivre des études de théologie et de philosophie.