cour st Boniface gSt-Boniface côté cour © Luc JaquetL'Antenne ignatienne de Genève est un lieu important pour les jésuites. Elle leur permet de proposer aux citadins de prendre soin, au cœur de leur vie, d'un domaine qui leur est cher : la spiritualité. Forte du constat qu'il est de plus en plus difficile de prendre huit jours à un mois pour faire une retraite dans un lieu spécialement prévu à cet effet, elle propose de vivre «Une retraite dans la vie». Pour que la vie spirituelle ne soit pas qu'une simple parenthèse dans le quotidien.

L'antenne a modestement débuté avec la célébration de l'eucharistie du lundi au jeudi à St-Boniface (le soir à 18h45). Depuis l'automne 2012, elle propose différentes formations et notamment, grâce à une collaboration avec l'aumônerie l'université, des Exercices spirituels dans la vie.

Un autre aspect qui restera toujours très important dans le cadre des activités des jésuites à Genève, c'est évidemment l'accompagnement spirituel. L'idée est de proposer un temps et un lieu pour des rencontres personnelles durant lesquelles la personne accompagnée peut parler de ce qu'elle vit dans sa prière et, d'une façon plus générale, dans sa relation à Dieu.

L'antenne ignatienne s'inscrit dans la suite des projets que les jésuites ont accomplis à Genève ces dernières décennies, dont la cofondation de l'Atelier Œcuménique de Théologie et une collaboration avec différentes instances de formation.


 

"Maître, dis à mon frère..."

Lc 12,13-21 (Lundi de la 29e semaine de l'Ordinaire). Une question d'héritage... Quelqu'un demande à Jésus de trancher dans un conflit entre deux personnes. Mais d'une certaine façon, Jésus se dérobe ou plutôt il pointe sur le fond du problème dont le conflit n'est que le symptôme: la cupidité, l'envie d'avoir plus que les autres. Le Christ rapelle que la valeur d'une vie ne vient pas de ce que l'on possède mais de la qualité des relations que l'on établit avec les autres et avec Dieu.

"Cette génération cherche un signe..." (Lc 11,29-32)

Lc 11,29-32 (Lundi de la 28e semaine de l'Ordinaire). On demande des signes, des preuves, mais ce que l'on voit déjà ne suffit pas... Jésus refuse d'en donner d'autre que la résurrection. Ces foules cèdent à la tentation du "toujours plus". Nous avons toujours d'excellentes raisons de trouver que ce que nous savons, recevons n'est pas suffisant. C'est peut-être un défi que nous sommes particulièrement appelés à relever que celui de ne pas croire que "plus", "ailleurs" "autrement" sera nécessairement mieux. Ceci n'a rien à voir avec de la résignation mais peut-être avec une vigilance attentive qui nous aidera à vraiment changer quand il le faut et à reconnaître ce que nous ne pouvons changer. 

"Heureux plutôt..." (Lc 11,27-28)

Lc 11,27-28 (Samedi de la 27e semaine de l'Ordinaire). Il est assez courant de le monde oriental de bénir une mère pour dire l'admiration pour son enfant. Mais Jésus souligne que le bonheur passe par l'écoute de la parole de Dieu. Le voeu de Dieu pour l'humanité c'est le bonheur. Et celui-ci passe par les relations aux autres, proches et moins proches, mais pas seulement. 

"Quand vous priez..." (Lc 11,1-4)

Lc 11,1-4 (Mercredi de la 27e semaine de l'Ordinaire). Les évangiles de ces derniers jours avec le bon samaritain, l'écoute de Marie, nous invitaient à une réflexion sur le faire. Aujourd'hui Luc nous invite, à partir du fondement de l'action, à découvrir l'importance de la prière. Agir ne suffit pas, l'action doit être animée par la relation à Dieu et la prière. Celle-ci se fonde sur le quotidien mais tourne vers le Règne. Par la prière ce lien indispensable s'établit dans notre quotidien. Notre vie spirituelle, notre relation à Dieu doivent s'enraciner dans la vie quotidienne. Sans quoi elles risquent de nous détourner du présent et de son lien avec le Règne. 

"Dis-lui donc de m'aider" (Lc 10,38-42)

Lc 10,38-42 (Mardi de la 27e semaine de l'Ordinaire). On peut être tenté de voir dans cet épisode célèbre la tension régnant entre deux soeurs comme il peut en exister dans une "fratrie". Mais l'enjeu est celui du choix. Contre toute tradition il accueille auprès de lui Marie qui l'écoute parler. Marthe endosse le rôle plus traditionnel. Marie choisit, et Jésus rappelle à Marthe que son activté ne devrait pas être seulement subie mais qu'elle est appelée à découvrir une part de liberté dans la contrainte.. Evidemment, dans la vie, on fait bien des choses parce qu'il faut les faire plutôt que par choix. Il est possible de conquérir une part de liberté dans quelque chose que je suis contraint de faire. C'est ce à quoi le Christ nous encourage.

"Va, et toi aussi fait de même" (Lc 10,25-37)

Lc 10,25-37 (Lundi de la 27e semaine de l'Ordinaire). Les questions du légiste sont aussi les nôtres. Comment faire? et pour qui? Mettre Dieu au centre de sa vie suscite des questions, immanquablement. La réponse, que le légiste donne lui-même (!): aimer, est magnifique et exigeante. Il ne s'agit pas d'aimer dans son cercle mais de s'ouvrir à la complexité et la diversité. Le défi pour nous est sans doute de rester attentif à cette ouverture. Un chemin sur lequel le Christ et d'autres nous accompagnent.

"...ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits"

Lc 10,17-24 (Samedi de la 26e semaine de l'Ordinaire). Ignace de Loyola, dans les Exercices spirituels dit que ce n'est pas de savoir et connaître beaucoup de choses qui rassasie et satisfait l'âme mais de sentir et goûter les choses intérieurement. L'expérience de la rencontre et de la liberté est plus forte que toutes les explications. La connaissance et la sagesse sont bonnes et profitables, mais une rencontre personnelle avec Dieu passe par l'expérience et le témoignage. Chacun à sa façon peut être un témoin de l'action de Dieu dans sa vie. Certains en partageant des connaissances, d'autres en invitant à la louange. Partager ce qui nous fait vivre peut permettre à d'autres d'accéder à Dieu. 

Plus d'articles...

  1. "Malheureuse es-tu..."

Bruno fuglistaller 2Saint-Boniface

Bruno Fuglistaller sj Email Bruno Fuglistaller sj
Avenue du Mail 14 bis
1205 Genève

Tel. +41 22 827 46 75

DÉCOUVRIR SAINT-BONIFACE


PLAN DE SITUATION

Agrandir la carte

Infos messe

Pas de célébration jeudi 11 octobre

Il ne m'est pas possible de célébrer l'Eucharisite jeudi 11 octobre. Veuillez excuser les complications dues à ce changement.

Merci de votre compréhension.

B. Fuglistaller sj

Célébrer avec les jésuites

La messe est célébrée dès le 18 septembre tous les mardis, mercredis et jeudis, à 18 h 45 (Av. du Mail 14 au 2e étage) par le Père Bruno.