Couv choisir692Bonheur et Couleurs

Ce numéro aurait pu s’intituler "la couleur du bonheur" si couleurs et bonheur n’étaient pas affaires de perceptions, personnelles et collectives, neurobiologiques et culturelles. C’est ce qu’indique cette édition d’été, dont la conception a été lancée avant la pandémie de la Covid-19.

Écouter la voix du bonheur

De celle-ci, la plupart des confinés ont retenu un fait d’importance, note dans l’éditorial P. Emonet sj: «Le chemin du bonheur passe par le prochain. (…) Parce que l’homme est viscéralement un être social, seule la présence de l’Autre apaise sa nostalgie congénitale.» Ce que le témoignage de vie et de partage laissé par Sœur Emmanuelle (L. Bittar) ne dément pas ; ni le bouleversant récit de l’aumônier R. Wicht, accompagnant dans ses derniers instants Monsieur P., un homme âgé quittant le monde le cœur serein et reconnaissant. Cette attente intime de bonheur, nous l’apaisons dans ces rares moments «où je ne sais quoi vient à nous et nous emporte en élargissant et en élargissant encore l’espace devant nous», dit l’essayiste Y. Mudry, pour qui le poète est le meilleur des guides dans cette recherche. Alors, le bonheur ne serait qu’affaire de perception, d’ouverture à l’autre et au monde? Il serait entre nos mains? L’équation n’est pas si simple, vient rappeler le jésuite J. Trublet à la lecture de la Bible: le bonheur dépend aussi de Dieu, qui nous en a fait la promesse … mais tarde à l’accomplir ! Pour mieux laisser l’homme gagner en sagesse à l’échelle des épreuves? La leçon serait rude si la Bible ne nous ramenait pas à la douceur de toute intimité voulue avec Dieu… Ce paradoxe d’un bonheur auquel chacun aspire, mais qui nous échappe le plus souvent, interpelle toutes les philosophies et religions. Deux exemples dans cette édition, avec M. Porret qui plonge dans la littérature utopiste des temps des Lumières, et J. Scheuer sj, qui initie les lecteurs aux textes fondateurs de l’hindouisme, les Védas puis les Upanishad, ouvrant un autre chemin d’accès à la plénitude. Une chose reste certaine, le bonheur n’est pas affaire de biens matériels (E. Perrot) ni simple affaire de récompense, comme le montre l’interview par C. Fossati du neurobiologiste S. Bouret, se basant sur la recherche animale.

Le langage des couleurs

Les animaux sont aussi de la fête dans notre deuxième dossier. L’exubérance en matière de couleur dans le monde animal n’est pas qu’affaire de beauté, mais a sa nécessité montre C. Laubut. Il en va de même pour les humains, explique J. G. Causse dans son interview (L. Bittar). Si les couleurs sont affaires de perceptions cérébrales, chacune d’entre elle a son utilité et agit sur nous tant pour des raisons physiologiques que de projections culturelles. Des représentations pleinement exploitées tout au long de l’histoire par l’industrie alimentaires (A. Chevillot). Partant aussi des valeurs, l’historienne N. Boulouch relate le passage de la photographie en noir et blanc à la photographie couleur et les querelles relevant de ces deux expressions artistiques. Enfin, l’été étant un temps propice aux ballades, pourquoi ne pas prendre la route pour se plonger dans ces «images vivantes» que sont les vitraux de la Collégiale de Romont et de la Rose de la cathédrale de Lausanne, à la suite de l’historien de l’art Stefan Trümpler? Et découvrir toute la dextérité des artistes verriers du Moyen Âge et la «quatrième dimension de leurs œuvres d’art» que les outils informatiques modernes permettent d’explorer.
À ne pas manquer aussi, le reportage coloré (dans tous les sens du terme) du photographe suisse D. Ruef, réalisé au Biafra à l’occasion des 50 ans de la fin de la guerre civile au Nigéria. Une plongée dans un monde où le religieux teint tout le quotidien de la population.
Bonne lecture!

Lucienne Bittar
revue choisir

Revue choisir
SOMMAIRE
n° 696, juillet-août-septembre 2020

Éditorial
Le bonheur à l’école du virus 
par Pierre Emonet sj

BONHEUR
Spiritualité
Le ciel sur la terre: là où ça chante 
par Yvan Mudry
Bible
Une promesse paradoxale
par Jacques Trublet sj
Philosophie
Coûteux phantasme
par Étienne Perrot sj

Témoignage
Le champagne de Sr Emmanuelle 
par Lucienne Bittar
Témoignage
Partir les mains pleines
par  Rachel Wicht
Religions
Désirs, fatalité, liberté, un éclairage hindou
par Jacques Scheuer sj
Lettres
Utopie des Lumières
par Michel Porret
Sciences
Le goût de l’effort et de la récompense
par Céline Fossati

COULEURS

Sciences
Les animaux nous en mettent plein la vue
par Chloé Laubu
Histoire
Manger avec les yeux peut être trompeur
par Annick Chevillot
Société
Des illusions aux effets réels
entretien avec le designer Jean-Gabriel Causse
par Lucienne Bittar
Arts
À la Collégiale de Romont
chaque heure est différente
par Stefan Trümpler
Photographie
Une histoire de valeurs
par Nathalie Boulouch

CULTURE

Reportage
Au nom de Dieu: le Biafra aujourd’hui
par Didier Ruef
Lettres
Pipou (inédit)
par Bernard Utz

LIVRES OUVERTS



LucienneBittarRevue culturelle
choisir
Avenue du Mail 14B
1205 Genève

Lucienne Bittar Email Lucienne Bittar
Rédactrice en chef
Tel. +41 22 808 04 19

archives choisir

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6