cour st Boniface gSt-Boniface côté cour © Luc JaquetL'antenne ignatienne de Genève propose aux citadins de prendre soin, au cœur de leur vie, de leur spiritualité. Forte du constat qu'il est de plus en plus difficile de prendre plusieurs jours à un mois pour faire une retraite dans un lieu spécialement prévu à cet effet, elle propose de vivre des semaines de retraite dans la vie -avec des rencontres de suivi en fin de journée ou en week-end- pour que la spirituelle ne soit pas qu'une simple parenthèse dans le quotidien. Ainsi, depuis l'automne 2012, l’antenne ignatienne propose différentes formations et notamment, grâce à une collaboration avec l'aumônerie l'université, des Exercices spirituels dans la vie.

L'antenne célèbre également l'eucharistie, du lundi au jeudi à 18h45, à l'église de St-Boniface (av. du Mail 14). Fiez-vous aux infos messe pour vous assurer qu'il n'y ait pas de changements de dernières minutes.

Un autre aspect qui reste très important dans le cadre des activités des jésuites à Genève, c'est l'accompagnement spirituel: un temps pour des rencontres personnelles durant lesquelles la personne accompagnée peut parler de ce qu'elle vit dans sa prière et, d'une façon plus générale, dans sa relation à Dieu.

Les activités des jésuites de Genève s'inscrivent dans la suite des projets en réseau que les jésuites ont accomplis ces dernières décennies, dont la cofondation de l'Atelier Œcuménique de Théologie.

Enfin, vous retrouvez ci-dessous le commentaire quotidien de l'évangile du Père Bruno Fuglistaller sj.


"... un pauvre nommé Lazare" Lc 16,19-31

Lc 16,19-31 (Jeudi de la 2e semaine de Carême). Lazare (Dieu a secouru) apparaît deux fois dans l'Evangile; lorsqu'il est question du frère de Marthe et Marie (Jn 11 et 12) et ici où c'est un pauvre qui porte ce nom.  Et ce nom est tout un programme. Le riche, par contre, n'a pas de nom. Il tente de se sauver par lui-même. Et c'est peut-être dans cette dénomination et cette absence de nom que se trouve le message de l'Evangile. Dieu seul sauve. Là est un message fort pour ce temps de Carême.  

"Vous ne savez pas ce que vous demandez..." Mt 20,17-28

Mt 20,17-28 (Mercredi de la 2e semaine de Carême). Ici chez Matthieu c'est une mère qui est ambitieuse pour ses fils, chez Marc (10,35-40), ce sont ces fils qui demandent directement. L'ambition de la gloire et du pouvoir... Jésus y répond en renvoyant les demandeurs à eux-mêmes et en rappelant que suivre le Christ c'est prendre un chemin qui comprend en large part d'incertitude, mais au côté du Christ.  . 

"Joseph, fils de David..." Mt 1,16.18-21.24a

Mt 1,16.18-21.24a (Solennité de s. Joseph, époux de la Vierge Marie) (Plusieurs remarques sont inspirées du livre de Philippe Lefebvre op, Joseph l'éloquence d'un taciturne, Salvator). L'ange appelle Joseph par son nom et rappelle sa filiation à David. Il est fils et époux. Il annonce ainsi ce que Jésus dira de lui-même dans l'Evangile. Et surtout, par son statut Joseph fait entrer Jésus dans une lignée humaine. Pas n'importe quelle lignée... Dans cette tribue les pères sont toujours en questions: ils meurent trop vite ou ne veulent pas d'enfant ou cherchent à attribuer l'enfant à un autre père. Joseph devra trouver sa place de père putatif, Jésus devra trouver sa place de fils du Père. Tous nous sommes en chemin pour découvrir et assumer qui Dieu nous appelle à être.

"Ne jugez pas..." Lc 6,36-38

Lc 6,36-38 (Lundi de la 2e semaine de Carême). Le Christ nous invite à des formes de renoncement qui sont déroutantes parce qu'elles concernent des attitudes tellement "normales" et habituelles. Etre prêt à la miséricorde et ne pas juger... est là encore quelque chose qui ne peut se réaliser par nos efforts. Seule la relation au Christ peut permettre d'avancer...

"Aimez...." Mt 5,43-48

Mt 5,43-48 (Samedi de la 1ère semaine de Carême). Le Carême est un temps de conversion, un temps destiné à donner de la place à l'essentiel. Certains se demandent que faire, à quoi renoncer pendant ce temps privilégié. L'Evangile d'aujourd'hui nous donne une réponse qui illustre la véritable ascèse: aimer. Ce n'est pas toujours simple, parfois impossible. Le Christ nous rappelle l'importance de l'amour et que nous ne pouvons le vivre pleinement qu'en étant avec Lui en route vers le Père.

"Eh bien moi je vous dis..." Mt 5,20-26

Mt 5,20-26 (Vendredi de la 1ère semaine de Carême). Ce que dit le Christ est au-delà du faisable. Impossible à réaliser par des efforts humains. Le véritable enjeu est de ne pas compter sur soi, sur ce que l'on fait pour avancer sur le chemin du Royaume. Ce n'est qu'avec le Christ, à sa suite que nous pouvons aller de l'avant. 

"Demandez, on vous donnera" Mt 7,7-12

Mt 7,7-12 (Jeudi de la 1ère semaine de Carême).  Voilà un passage de l'Evangile qui, confronté à notre vie, soulève bien des difficultés. Nous avons tous fait l'expérience de prière et de demandes qui n'ont pas été exaucées...  Comment comprendre? Pour Jésus il ne s'agit pas d'accumuler les demandes mais de faire confiance à Celui qui donne de bonnes choses à ceux qui demandent et qui sont bonnes pour eux. Il s'agit de passer d'une demande d'enfant à celle d'un adulte face à un Autre. Le parent sait souvent ce dont l'enfant a vraiment besoin. Nous sommes tous  en route vers cette maturité...

Bruno fuglistaller 2Saint-Boniface

Avenue du Mail 14 bis
1205 Genève

Bruno Fuglistaller sj Email Bruno Fuglistaller sj

Tel. +41 22 827 46 75

DÉCOUVRIR SAINT-BONIFACE

Infos messe

Pas de messe les 11, 16 avril et entre le 22 et le 26 avril

Le 26 mars j'anime un cours mais le P. Joseph Hug célébrera une messe pour les disparus du conflit en Syrie.

Le Jeudi Saint, 18 avril nous célébrerons avec la communauté africaine et la communauté de S. Boniface à 20h15. Il n'y aura donc pas de messe à 18h45 mais à 20h15.

Entre le 22 et le 28 avril, les célébrations ne seront pas assurées pour cause de symposium de province en Allemagne.

A partir du 30 avril retour à l'horaire habituel

Merci de votre compréhension.

 

 

B. Fuglistaller sj

Célébrer avec les jésuites

La messe est célébrée dès le 18 septembre tous les mardis, mercredis et jeudis, à 18 h 45 (Av. du Mail 14 au 2e étage) par le Père Bruno.

Archives

Christ chassant les marchands du temple (1626)

Rembrandt Harmensz. van Rijn 024Le Christ chassant les marchands du temple (1626) est l'une des premières œuvres de Rembrandt. Il a vingt ans lorsqu’il peint cette toile. Le format très réduit de l’œuvre (43 x 33cm) focalise l’attention sur les personnages.

Le Roi David (1951)

CMC Chagall RoiDavid1951Le Roi David peint par Marc Chagall en 1951 prend pratiquement la moitié du tableau. Il est vêtu de rouge, couronné (jaune), jouant de la lyre (jaune), il porte une barbe verte.

L'adoration des bergers (vers1638)

Noel zurbaran nativite

L’espace du tableau est divisé en deux parties: le ciel avec les anges d'une part, et d'autre part la terre avec l’enfant Jésus...

 

Saint Pierre repentant (1580-86)

Oct17 Dur DBM 642

Le saint est représenté jusqu’à mi-corps, avec les yeux pleins de larmes, tournés vers le ciel, les mains jointes pour la prière.

 

Mère Angélique et Mère Agnès Arnauld

Image MeditBruno Champaigne 2017 80e71La pièce dans laquelle les deux religieuses se tiennent, uniquement suggérée par un plancher cloué et un lambris d’appui, s’ouvre, au fond de la composition, sur un panorama de l’abbaye des Champs.

L'Assomption de la Vierge (1518)

Assunta Titien 8e664En 1516, Germano de Caiole, directeur du couvent de franciscains de Venise, fit alors appel au Titien. Il lui commanda une "Assomption de la Vierge" pour le maître-autel de l’église franciscaine Santa Maria Gloriosa dei Frari.

Peinture 181 x 244 cm, 25 février 2009

Soulage triptyque2 c9021Depuis le début, les œuvres de Soulages ne portent jamais d'autre titre que leurs dimensions et leur date. Ce triptyque Peinture 181x244 cm, 25 février 2009 ne fait pas exception.

La Résurrection (vers 1463)

Resurrection DellaFrancesca f9ed7La fresque n’a pas été réalisée dans un lieu sacré, mais dans une salle d’apparat de l’hôtel de ville de Sansepolcro. La référence au sujet est évidente, puisque cela signifie « Saint-Sépulcre».

Job raillé par sa femme (vers 1650)

GeorgesdeLaTour Job f3972Nous sommes devant ce que l’on appelle un «nocturne», c’est-à-dire une scène située pendant la nuit. Deux figures prennent place dans ce tableau: la femme de Job, debout, et Job, qui est assis.

Saint Paul écrivant ses épîtres (1618-1620)

Valentin de Boulogne Saint Paul Writing 832c3

La lumière qui vient de la gauche, met en évidence la tête et les mains de Paul, ainsi que les documents répartis sur la table. Cette lumière plongeante fait des documents et de l’apôtre eux-mêmes des sources lumineuses.