rome

  • Justice sociale et écologie: 50 ans d'engagement jésuite

    Par ce message vidéo, le P. Arturo Sosa, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, annonce le début du 50ème anniversaire du Secrétariat pour la Justice Sociale et l'Ecologie (SJES) établi en 1969.
    Le Père Sosa sj s'est exclamé en ce temps de l'Avent, «au moment ou inspirés par les paroles des prophètes, nous ouvrons les yeux sur les signes de l'action de Dieu dans l'histoire humaine» (...) : «Ce n'est pas seulement un temps de renouveau pour nos institutions, nos centres sociaux ou pour les membres de nos œuvres sociales. C'est un moment qui doit imprégner toute la Compagnie de Jésus, tous les jésuites et tous nos partenaires dans la mission.» La célébration en trois phases implique les Provinces, les Conférences et la Compagnie universelle. Elle culminera avec une rencontre de jésuites et de partenaires à Rome en novembre 2019; ce sera l'occasion de discerner la feuille de route pour la mise en œuvre des Préférences apostoliques universelles qui sera annoncée en février.

  • L’intendant malhonnête ou l’administrateur de l’injustice?

    Dans la magnifique église des jésuites, au centre-ville de Lucerne, le Père Arturo Sosa sj a présidé l’eucharistie du dimanche 22 septembre. La musique, proposée par un chœur et un orchestre d’une cinquantaine de musiciens, contribuait beaucoup à la qualité de la célébration. On avait choisi la «Missa palatina» de Martin Schmid, missionnaire jésuite suisse et musicien qui avait composé cette œuvre durant son apostolat dans les Réductions de Bolivie au XVIIIe siècle. Mais l’assemblée n’était pas passive: elle chantait de tout cœur les hymnes. Dans son homélie, dont voici le texte ci-dessous, le Père Général a proposé de lire l’évangile du jour, un texte qui surprend et peut même nous irriter, sous un nouvel angle. Pourquoi donc Jésus peut-il affirmer qu’on peut, que Dieu peut, louanger un administrateur malhonnête?

    Pierre Bélanger sj
    jesuits.gobal

  • Le Supérieur général appelle les jésuites à un décentrement salutaire

    Ce n'est vraiment pas en "chef" des jésuites, mais en coopérateur parmi d'autres à la mission du Christ, que le Supérieur général Arturo Sosa sj a rencontré, sans façons et sans col romain, la plupart des 50 compagnons de Suisse, ainsi que les personnes engagées dans les institutions de la province». C'était samedi matin -21 septembre 2019- à Zurich. Cette attitude humble et "relax" du jésuite vénézuélien venait appuyer en actes le désir pressant de voir la Compagnie incarner une présence plus discrète, mais plus à l'écoute des hommes et des femmes de notre temps... et de Dieu! Une priorité si déterminante, à l'heure où se fait tant sentir le besoin pressant de sortir l'Église du cléricalisme, mais aussi de l'individualisme qui marque tant la société.

  • Querida Amazonia, pour «un effort missionnaire renouvelé»

    «Le pape exhorte l’Église à un effort missionnaire renouvelé et innovant pour accompagner le peuple amazonien dans tous les défis importants auxquels il est confronté». C'est en substance la lecture que le cardinal Michael Czerny sj, sous-secrétaire de la section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral, retient de l’exhortation apostolique post-synodale du pape François Querida Amazonia. Rappelons que le cardinal jésuite a été secrétaire spécial du synode pour l’Amazonie.

  • « L’Université grégorienne veut former des personnes ouvertes »

    PUG DumortierSJ cf794Le Père Dumortier sj ©unigre.itAlors qu’il quitte l’Université jésuite de Rome, qu’il a dirigée durant six ans, le P. François-Xavier Dumortier sjrevient sur les réformes engagées et donne les clés de la pédagogie ignatienne.

  • «Avancées» dans la protection des mineurs

    «La promulgation des lignes directrices et d’une nouvelle loi pour l’État de la Cité du Vatican, au sujet de tout ce qui concerne les dénonciations et le combat» pour la protection des mineurs sont annoncées par le père Hans Zollner sj, président du Centre pour la protection des mineurs de l’Université pontificale Grégorienne, dans un entretien avec Vatican News (Barbara Castelli), du 15 mars. Une annonce qui survient moins d’un mois après la Rencontre organisée du 21 au 24 février au Vatican.

  • «Voir toutes choses nouvelles dans le Christ»

    LogoStIgnaceYear 2021 2022L’Année ignatienne 2021-2022 a déjà son logo officiel! Il a été conçu par l’architecte espagnol Emilio Ortiz Zaforas. Il présente en latin le nom du fondateur de la Compagnie de Jésus, «Ignatius», qu’Iñigo de Loyola a adopté des années après sa conversion en 1521, lit-on sur le  situe de la Curie jésuite à Rome. La croix est clairement visible au centre du mot, et elle rappelle également l’emblème classique de la Compagnie, «IHS».
    À la fin, le chiffre 500 est lié au logo qui, dans une graphie contemporaine, relie l’ancienne signature d’Ignace à notre époque au moyen d’une nouvelle signature. Elle veut ainsi combiner le moment de la conversion d’Ignace avec la devise choisie pour cette célébration: «Voir toutes choses nouvelles dans le Christ».

  • COVID-19: Discerner un chemin vers Dieu

    Quelle partie du chemin vers Dieu l'épidémie du COVID-19 nous montre-t-elle? se demande le Père Général des jésuites, Arturo Sosa sj. «Elle nous montre que nous sommes une seule humanité. Chaque être humain, chaque peuple, chaque culture qui enrichit la diversité humaine fait partie de l'humanité unique, variée, riche et interdépendante... »

  • Des jésuites à l'international

    Après de longs préparatifs, le Supérieur général de la Compagnie de Jésus , le Père Arturo Sosa sj, est arrivé ce jeudi 19 septembre 2019 à Genève. Il était accompagné de Tomasz Kot sj, son assistant pour l'Europe centrale et orientale, et de Pierre Bélanger sj, journaliste à la Curie  jésuite de Rome. Une réunion avec les jésuites travaillant en lien avec les organisations internationales et des représentants des institutions proches de l’ONU avait été organisée le soir-même. Elle a permis de mesurer l’importance de la place internationale genevoise pour la Compagnie de Jésus.

  • Deux papes ? Un de trop !

    Pierre Emonet sj- L’opinion de Benoît XVI sur le célibat sacerdotal ne justifie pas l’agitation suscitée par la publication du livre cosigné avec le cardinal Sarah. Un théologien, comme tout chrétien, peut avoir ses préférences, surtout lorsqu’il s’agit de questions ouvertes. À chaque école ses raisons!

    Plus que de ses propos, le malaise actuel vient de l’ambiguïté du statut de l’ex-pape. Élu par le conclave le 19 avril 2005, le cardinal Ratzinger, suivant le protocole, s’était retiré dans une petite pièce annexe à la Chapelle Sixtine où il avait abandonné ses vêtements de cardinal pour revêtir les habits de sa nouvelle fonction: soutane blanche, mosette rouge, étole chamarrée et les fameux souliers rouges. Entré cardinal, il en était ressorti pape!

    Au moment de renoncer au ministère de Pierre, l’ex-pape semble n’avoir pas trouvé le chemin de la bonne sortie. Comme si le ministère d’évêque de Rome était un état de vie et non une fonction, il n’est pas repassé par la petite sacristie pour y reprendre ses habits de cardinal. Cantonné dans un statut ambigu et inédit, pape émérite plutôt qu’ex-pape, habillé de blanc, résidant au Vatican, prenant position à l’encontre de son successeur sur des questions controversées, il n’en a pas fallu plus pour que l’opinion publique parle de deux papes.

    Il se peut que l’ex-pape Benoît ait été utilisé malgré lui par le cardinal Sarah et les milieux conservateurs qui ne manquent pas une occasion de jouer un pape contre l’autre. Reste que sa mauvaise sortie, exploitée par ceux qui résistent par tous les moyens à la nécessaire réforme entreprise par le pape François, engendre une situation dangereuse pour la paix et l’unité de l’Église. 

  • Eduquer à internet pour lutter contre les abus sexuels

    Le confinement lié à la pandémie de la Covid-19 a provoqué une nette recrudescence des abus sur mineurs via internet, a constaté, le 18 juin 2020, le Père Hans Zollner sj. Pour le directeur du Centre pour la protection de l’enfance de l’Université pontificale grégorienne de Rome, l’Église doit renforcer son effort d’éducation dans les familles comme dans les séminaires ou couvents.

  • Être chrétien aujourd'hui - Où va notre Église?

    Qu'en est-il de la foi, de sa place dans une société très sécularisée? Une Église comme l'Église catholique a-t-elle un rôle au-delà du rituel? À l'Université de Zurich, le Père Général a participé vendredi à une table ronde sur ces questions. Devant un auditoire de personnes qui réfléchissent au rôle culturel de la religion et à l'élément de stabilité qu'elle peut apporter à une société, le Père Arturo Sosa sj a fait une déclaration que nous relatons dans son intégralité ci-dessous.

  • Être chrétien en Suisse aujourd'hui?

    Ce vendredi soir 20 septembre 2019, plus de 300 personnes ont assisté à une table ronde organisée par les jésuites où le Père Sosa sj a rencontré des représentants du monde ecclésiastique suisse, à l'occasion du deuxième jour de sa visite. Quelles réponses apporter aux défis auxquels l'Église est confrontée aujourd'hui? Que signifie être chrétien au XXIe siècle? Quel est l'avenir des jeunes croyants? Telles sont les questions auxquelles les orateurs ont tenté de répondre.

  • L’extraordinaire aventure du Père Lombardi

    Pere Lombardi1 300x200 e4cd0Federico Lombardi sj © jesuites.comAprès 10 ans au poste de porte-parole du Saint-Siège et 26 ans à la tête de Radio Vatican, le père jésuite Federico Lombardi sjdresse le bilan de sa vie passée aux côtés de Jean Paul II, Benoît XVI et François. Dans un entretien accordé à Aleteia, il raconte comment est venue sa vocation au sacerdoce et ce qu’il a appris des trois derniers papes qui ont changé l’histoire de l’Église et du monde. Il le fait, comme toujours, avec humilité et sincérité, les deux qualités qui caractérisent toute sa vie.

  • La Chine et le Saint-Siège, toute une Histoire!

    HistoireChineVatican LombardisjÀ la suite de l'accord signé entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine au sujet des nominations d'évêques, le Père Federico Lombardi sjrevient sur l'histoire des relations entre Pékin et Rome depuis le milieu du XIXe siècle.

    Photo: Cathédrale Saint Ignace de  Shangai (à g.); séminaristes chinois dans une mission jésuite (En Chine au Tché-Ly Sud-Est: une mission d'après les missionnairesdu Père Henri-Joseph Leroy sj, éd. Desclée de Brouwer) vers 1900; Père Fédérico Lambardi sj.

  • La Curie Générale a 90 ans

    Le 8 décembre 2017, la Curie Générale jésuite a fêté les 90 ans de présence dans le site actuel à Borgo Santo Spirito 4, près du Vatican. (Côté cour pour la photo d'archive, et coté jardin)

    Curia SI

    1 curiaroof

  • Le début de l’univers et la question de Dieu

    UniversPhysicien et astronome de l’observatoire du Vatican, le Fr. Gabriele Gionti sj décrypte dans un récent ouvrage l’évolution historique du concept de l’univers. Revue catholique italienne dirigée par des pères-jésuites, La Civiltà Cattolica en profite pour publier dans son premier numéro de l’année 2020 un article de Gabriele Gionti sj sur «Le début de l’univers et la question de Dieu», un article qui «explique pourquoi le concept chrétien de création est différent de celui du dieu-démiurge, qui crée l’univers puis ‘disparaît’, cher à de nombreux scientifiques».

  • Le P. Czerny sj au Synode pour l'Amazonie

    Michael Czerny Nov1Le pape Françoise pape vient de nommer le jésuite canadien Michael Czerny (sous-secrétaire de la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral du Vatican), secrétaire spécial du Synode pour l’Amazonie avec l'évêque espagnol missionnaire au Pérou, Mgr David Martinez de Aguirre Guinea. En février, le Père Czerny sj intervenait pour la Journée mondiale de prières et réflexion contre le traite des personnes. Que disait-il alors?

  • Le Pape François a-t-il répondu aux attentes de la Compagnie?

    Sosa rome 2018Griselda Mutual, du service hispanophone de Vatican News, a interrogé le Père Arturo Sosa, supérieur Général des jésuites à Rome.

    Comment était la Compagnie de Jésus lors des jeunes années de Bergoglio ?

    C’est une question difficile pour moi parce que j’étais un enfant de dix ans à ce moment, mais j’étudiais dans un Collège de la Compagnie à Caracas, au Venezuela. C’était un moment d’espérance car le Concile était en cours de préparation. La Compagnie de Jésus avait le même style que depuis sa restauration au XIXe siècle. Cependant, il y avait des éléments importants qui surgissaient, et qui allaient fleurir ensuite avec le Concile.

  • Le Pape reçoit la famille du père Dall'Oglio

    PaoloDallOglio veDrò 2012Mercredi 30 janvier, le Pape François a reçu au Vatican les membres de la famille du père Paolo Dall’Ogliosj, disparu il y a plus de cinq ans en Syrie: sa mère, ses quatre sœurs et un de ses frères. L’entretien s’est déroulé en la résidence Sainte-Marthe, au Vatican, dans un climat de «grande cordialité», indique le lendemain matin le directeur par intérim de la Salle de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti. Le Saint-Père a ainsi souhaité manifester «son affection et sa proximité» à l’égard de la famille du jésuite italien «séquestré en Syrie, en juillet 2013».