jésuite

  • Pas de confinement vers le Haut

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Lundi 20 avril - Pas de confinement vers le Haut
    Tai chi, volley-ball, les après-midis de soleil confiné au jardin encouragent la créativité des compagnons, dans les activités desquels j'aime bien m'inscrire. En plus du décrassage bienvenu pour les articulations, ça fait lever le nez en l'air et voir les choses autrement. Quand je fais tourner mes bras bien haut selon une harmonie toute orientale, je vois le cerisier avec ses fleurs précoces qui me caresse les cheveux; concentré à rattraper le ballon, je me rappelle qu'il y a un grand ciel bleu au-dessus de nos murs. Et dans cette direction, pas de confinement pour le regard... J'étudiais dernièrement le philosophe Merleau-Ponty qui dit: «Il faut prendre à la lettre ce que nous enseigne la vision: que par elle nous touchons le soleil, les étoiles, nous sommes en même temps partout, aussi près des lointains que des choses proches, et que même notre pouvoir de nous imaginer ailleurs (...) emprunte encore à la vision...» (L'Œil et l'Esprit)
    Et vous, qu'est-ce qui vous fait lever les yeux au ciel?

  • Passions

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Mercredi 8 avril - Passions
    De jeunes moniales racontent sur internet que pour elles, vivre toujours au même endroit, c'est le quotidien! Vouloir ça, est-ce qu'on ne s'est pas tou.te.s dit un jour que c'était de la folie? Beaucoup témoignent pourtant qu'ils/elles goûtent non seulement plus intensément chaque chose, mais aussi qu'ils/elles se sentent d'autant plus lié.e.s au sort du monde qui les entoure...
    Et nous? Un peu de solitude et de prière, pour tant de proches invisibles, pourraient-elles nous faire entrer dans l'expérience mystérieuse des moines et moniales?

  • Plaidoyer pour l'optimisme au symposium des jésuites

    Entre le 22 et le 25 avril, les jésuites de Suisse, d’Autriche, d’Allemagne, de Suède, de Lituanie et de Lettonie qui formeront dès 2021 la future province d’Europe centrale (ECE) se sont réunis à Schwäbisch-Gmünd, en Allemagne. Pascal Meyer, jeune jésuite suisse œuvrant à Genève au sien de JWL (www.jwl.org) en faisait partie. Il nous livre ses impressions et réflexions.

  • Plus de culture, moins de violence

    Couv supp692 Echos

    «Nombre de personnes identifient la méditation aux voies orientales ou à la méditation de pleine conscience, et occultent ainsi tout un pan de la tradition chrétienne», relève Luc Ruedin sj dans l’introduction de son livre Saisis par Dieu, une lecture du «Livre des demeures» de Thérèse d’Avila. Un opus consacré au maître-livre de la Sainte, LeChâteau intérieur,qui «en des pages vivantes et lumineuses décrit l’itinéraire de l’âme vers Dieu» et dont le jésuite propose une relecture. Cécilia Dutter, romancière, essayiste et présidente de l’Association des Amis d’Etty Hillesum, a lu et recensé ce livre dont elle en dit le plus grand bien. À lire également sur ce site: ici

    Dans un second article, le provincial des jésuites de Suisse, Christian Rutishauser sj, mène une réflexion autour de l'écriture sur les réseaux sociaux qui permettent à tout un chacun de faire connaître son avis sans difficulté. «L’anonymat dont on croit jouir assis devant son ordinateur fait tomber les inhibitions», relève-t-il. «À ce moment, le contrôle social est comme annulé. On se lâche, on déverse ce que l’on a sur le cœur. Et l’on n’a besoin pour cela que des éléments les plus rudimentaires de l’art d’écrire.» Il plaide pour plus de discernement: «Il me semble indispensable que des règles différenciées prévalent dans les divers espaces de parole : intime, privé, semi-public et public. Il faut aussi distinguer le discours officiel des propos personnels. Estomper systématiquement toutes les limites et exiger une transparence et une perméabilité totales est non seulement naïf, mais dangereux. Le monde numérique a ouvert de nouveaux espaces de communication, notamment au travers des réseaux sociaux, et nous devons commencer par apprendre à nous en servir.» À lire également ici.

    Ils forment de futurs leaders

    Couv supp692 JWW«Au Moyen-Orient, la génération montante souhaite dessiner les perspectives de son propre avenir et contribuer à la transformation de la société au-delà les frontières», se réjouit le président de la Fondation Jésuites International Tony Kurmann sj. C'est pour cela que l'organisation caritative des jésuites suisses soutient, notamment en Égypte, des programmes de Liberal Studiesqui encouragent les jeunes à agir en tant qu’acteurs fédérateurs et les préparent à devenir les références de demain.

    Les premiers Pères jésuites sont arrivés en Égypte il y a 140 ans. Depuis, leur Ordre a fondé de nombreuses écoles et œuvres dans le pays sur le Nil: un centre culturel dans la ville portuaire d’Alexandrie, un collège au Caire, des jardins d’enfants, des écoles, un lycée, des ateliers pour personnes handicapées et d’autres projets sociaux à Minya, en Haute-Égypte. La province de Minya, c'est l'une des régions les plus pauvres d’Égypte. Ses habitants manquent de tout, mais surtout de culture, au sens large du terme. Les chrétiens y font l’objet d’attaques violentes et répétées. Le programme d’étude jésuite Liberal Studies cherche à offrir aux jeunes des perspectives. Une alternative porteuse d’espoir pour faire face à l’intolérance et à la brutalité. «Un millier de filles et de garçons suivent sur deux ans des cours de développement personnel, d’art et de culture, de résolution des traumatismes, de gestion des conflits et de culture d’entreprise», s'enthousiasme Le Père Kurmann sj. «Quelque 40 960 francs suisses sont nécessaires au bon déroulement de ce programme. Un grand merci à vous qui le soutenez!»

    Lire l'intégralité des Échos des jésuites de Suisse et de la Fondation Jésuites International en suivant ce lien: Echo_695_complet.pdf

    Vous pouvez aider les actions soutenues par la Fondation Jésuites International en faisant un don par Postfinance, compte 89-222200-9, ou par compte bancaire, IBAN: CH51 0900 0000 8922 2200 9, BI: POFICHBEXXX. Merci!

  • Poésie d'un quotidien confiné

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?
    En ces jours de confinement,  Julien Lambert sj propose -en lieu et place de son triptyque habituel- quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de sa communauté parisienne... Avec, pour chacune, une invitation à la méditation personnelle.

    «J'ajouterai ce détail: Se faire du bien dans des temps comme ceux-là n'a rien d'égoïste et ne peut que rejaillir sur notre entourage! Après ces petites propositions d'hygiène intérieure, vous trouverez en bas de page des prières de compassion auxquelles nous pourrions ajouter les vôtres.» N'hésitez pas à nous les envoyer à

  • Pour une augmentation du recyclage et de la réutilisation en Europe

    plastiqueun article du Père Giuseppe Riggio sj,
    du bureau de rédaction de l'Aggiornamenti Sociali,
    paru dans le Newsletter mensuelle d'europeinfos (mars 2018)

    En 2015, la Commission européenne a publié un plan d'action en faveur de l'économie circulaire, intitulé “Le chaînon manquant”. Cet ensemble d'initiatives proposait de "boucler la boucle" du cycle de vie des produits en augmentant le recyclage et la réutilisation.

  • Pourquoi je prie avant de manger

    Tous les jours, je mange des pommes de terre, des haricots, des légumes de toutes sortes, parfois un steak de bœuf bien assaisonné ou un raisin juteux. Que sont ces aliments que je mets dans ma bouche et que représentent-ils?

  • Processus de béatification pour le Père Arrupe sj

    ArrupeL'idée de béatification du Père Pedro Arrupe sj -28ème Supérieur Général de l'Ordre- vient de l’Ordre des jésuites lui-même. Le Supérieur Général Arturo Sosa sj a invité à prier pour la béatification du Père Arrupe sj, et demandé la coopération de tous ceux qui peuvent donner des informations utiles sur le jésuite espagnol, «un homme qui était vraiment enraciné dans le Christ et qui était complètement centré sur la mission, et dont le plus grand miracle est que nous sommes réunis ici aujourd'hui.»

  • Prolongations...

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Dimanche 19 avril - Prolongations...
    En coupe du monde, elles augmentent agréablement le suspens... mais ici on s'inquiète des semaines supplémentaires de confinement. À trop y penser, j'ai l'impression que ça ne finira jamais, je tremble quand chacun y va de son estimation: mai, juin, 2022 peut-être? Mais je le sais d'expérience: dans ma vie, quand j'anticipe ce qui doit venir et qui m'inquiète, non seulement je me trompe souvent, mais aussi je me paralyse et désespère. Alors je me répète: une journée après l'autre... comme un vrai, bel enjeu qui se suffit à lui-même. Et là, le temps passe...
    Et vous, qu'est-ce qui vous remet au présent, pour éviter d'anticiper inutilement?

  • Provincial de Suisse nommé par le Vatican

    C.Rutishauser sj 02fd6Le 19 février 2014, le pape François a nommé le Père Christian Rutishauser sj, consulteur de la Commission pour les relations avec le judaïsme du Vatican. Le Père Rutishauser sj est déjà membre des Commissions de dialogue juifs-catholiques des Conférences épiscopales de Suisse et d'Allemagne. Il est le provincial des jésuites de Suisse.

  • Quadriptyque de l'automne à l'hiver

    Trouver Dieu à vélo et dans les conflits, dans la vieillesse des autres comme dans les désespoirs de ma jeunesse

    Julien Lambert sjrelève périodiquement quelques perles tirées de son quotidien de jeune religieux à Paris, de sa vie de prière et de ses études en philosophie et en théologie. Voici sa chronique d'automne/hiver 2019.

    La gestation de Marie face au désastre écologique...

    Dieu est la JulienL Dec19

  • Qui sont les jésuites de Suisse ?

    Article Illustré 2013 53d9cLe portrait de la Communauté des jésuites de Genève, quelques jours après l'élection du pape François, paru dans le magazine suisse l'Illustré.

  • Quien a Dios tiene... - Qui a Dieu

    En ces temps chahutés par le coronavirus, Luc Ruedin sj propose de cheminer aux côtés de Thérèse d'Avila en prêtant l'oreille aux voix des frères de Taizé pour éclairer notre route! À chaque phrase, son commentaire à méditer.
    Aujourd’hui: Quien a Dios tiene..." / Qui a Dieu

  • Ratisser des chemins au milieu de nos déserts

    En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose «quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne...» Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Lundi 27 avril - Ratisser des chemins au milieu de nos déserts
    Tous les jours, je pense que de l'autre côté de notre grande maison, des confrères nonagénaires meurent, ou s'inquiètent sans pouvoir même quitter leur chambre. Je culpabilise d'une telle proximité, et de ne pas tout inventer pour les rejoindre caché dans une soupière ou à coups de pigeons voyageurs. Alors j'aperçois par ma fenêtre, au milieu du nouveau champ de patates que notre enfermement collectif a permis de bien faire avancer, le long chemin que je m'étais épuisé à ratisser, en me plaignant que j'étais venu pour faire pousser des choses, moi...
    Un confrère tout courbé le traverse, comme un bédouin au milieu du désert. Et je me dis que, quand l'impuissance limite fortement nos sphères d'influence, tracer des chemins pour de nouveaux mouvements (intérieurs aussi!), même dans un périmètre très limité, c'est ce que chacun.e peut offrir de meilleur au monde...
    Et vous, quelles nouvelles possibilités d'habiter, de traverser un espace même confiné aimeriez-vous tracer pour vos proches?

  • Reflets

    36CG k 1072d

  • Rejeter la Sagesse ?

    FellayBlog

    Nous avons la chance d’avoir ces jours des textes du Livre de la Sagesse dans les lectures liturgiques. Ces documents sont souvent négligés, parfois même proscrits. Les Réformateurs du 16e siècle l’ont placé dans la catégorie des Apocryphes, car ils étaient écrits en grec. Luther et ses proches ne croyaient qu’à l’Hebraea veritas, c’est-à-dire aux textes écrits en hébreu. Ils jetaient ainsi le discrédit sur la pensée et la philosophie grecques, considérées comme païennes.

  • Rencontre des «jésuites européens en formation» à Rome

    EJIF 2018 Rom Bilder Sebastian Ortner SJ 15

    Chaque année, issus de toute l'Europe, les Jésuites en formation se réunissent. Cette année, la rencontre a eu lieu à Rome. Sebastian Ortner sj, jésuite autrichien, l'un des organisateurs de l'événement, en donne le reflet en un articles et des photos.

    Du 28 juillet au 18 août 2018 s'est tenue, la rencontre annuelle des «jésuites européens en formation». En tant que délégué de la province autrichienne, j'étais l'un des 23 scolastiques des 19 provinces participantes. Nous avons été hébergés dans la communauté de San Pietro Canisio, située juste à côté de la Curie générale. D'un côté, la vue s'ouvre sur la Basilique Saint-Pierre toute proche, de l'autre, sur le vénérable paysage du toit de la ville éternelle. La communauté nous a tous impressionnés par son hospitalité fraternelle. Franck Janin, président de la Conférence des provinciaux jésuites européens, a passé quelques jours avec nous au début et à la fin de la rencontre, ce qui nous a rendu particulièrement heureux.

  • Reprise de la vie monastique à Mar Musa

    MarMousa2018Moines de Mar Mousa«À Mar Musa, la situation est tranquille ainsi que dans la vallée des chrétiens où je suis né et j’ai grandi. Certes, la situation d’ensemble du pays est encore précaire». Le Frère Jihad Youssef est un moine de Mar Musa, la communauté monastique catholique de rite syriaque refondée par le Père jésuite Paolo Dall’Oglio sj, enlevé en 2013 et dont on est sans nouvelle depuis lors, communauté sise dans les environs de la ville d’al-Nabk, à quelques 80 km au nord de Damas. Lire la suite...

  • Ressusciter ma chambre

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Mercredi 29 avril - Ressusciter ma chambre
    Pour vivre en soi le mystère de la Résurrection dans les Exercices spirituels, Saint Ignace propose non seulement de méditer, en se représentant avec les cinq sens les rencontres des disciples avec le Ressuscité. Il invite aussi à L'aider à nous faire entrer émotionnellement dans la joie de l'événement, en réveillant autant de souvenirs heureux que possible, ou en profitant de tout ce qu'offre notre environnement: «la clarté du jour ou la chaleur», dit-il par exemple...
    Et si, en plus d'ouvrir largement les rideaux refermés durant la passion, on aménageait notre chambre pour lui donner une nouvelle fraîcheur, une nouvelle lumière, ou faire rejaillir par quelque photo ou texte tiré d'un fond de tiroir, des souvenirs qui nous tirent vers le haut?

  • S'écrire, au XXIe siècle?

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Dimanche 12 avril - S'écrire, au XXIe siècle?
    On ne voit plus nos confrères âgés de la maison à côté, privés de messe par la triste communion des virus. Chacun dans sa chambre, les tours de jardin minutés... c'est la dure réalité de beaucoup de maisons de retraite. Un petit tournus téléphonique s'installe, pour prendre quand même quelques nouvelles. Certains ne peuvent ou veulent pas répondre ! Alors on s'écrit. En très, très gros caractères, si nécessaire.
    Et si les indigestions de skype et d'e-mails nous donnaient envie de retrouver le charme du papier?