in memoriam

  • MeinradGySJLe Père Meinrad Gyr sj est décédé à Fribourg ce 26 octobre 2017 à l’âge de 97 ans. Doyen de la Province de Suisse, il aura passé 73 ans de sa vie dans la Compagnie de Jésus. Une messe d’adieux a été célébrée à Fribourg le 31 octobre, en l’église Ste Ursule. Ses restes reposent dans le cimetière de la Compagnie à Bad Schönbrunn.
    La Province de Suisse lui est reconnaissante pour sa féconde activité apostolique, pour son engagement infatigable et sa bonté fraternelle.

  • Werner HeierleLe jésuite suisse Werner Heierle est décédé lundi après-midi à l'âge de 79 ans à l'hôpital cantonal de Lucerne. Le Père Werner a succombé aux conséquences de son accident, a annoncé le Provincialat des jésuites de Suisse.

    Werner Heierle avait quitté le monastère bénédictin de Maria Rickenbach à Niederrickenbach dans le canton de Nidwald -où il passait quelques ours de vacances- pour une promenade seul. Il n'en était pas rentré et avait disparu pendant deux jours. La police cantonale de Nidwald l'a trouvé dans un ravin le 18 octobre.

    Le jésuite a vécu ses dernières années dans la communauté des jésuites de Bâle. Il a été, notamment, aumônier, rédacteur en chef de l'ancien magazine "Orientierung" publié par les Jésuites. Pendant de nombreuses années, il a également travaillé comme pasteur dans la paroisse de Dreikönig à Zurich.

  • George DSouza sj web 2013Le Père George D'Souza sja rejoint le Seigneur ce mardi 16 octobre, vers 19h, après une courte hospitalisation aux soins intensifs de l’Hôpital cantonal de Genève. Il est parti sereinement, à l’âge de 80 ans, entouré de proches et de membres de la Communauté jésuite de Genève. Nous le confions, ainsi que ses proches en Suisse et en Inde, à l’amour du Seigneur.
    Le Père D’Souza sj a été actif au sein de la communauté internationale de Genève, notamment comme professeur invité à l’Institut universitaire d’études du développement (IUED) de l’UNIGE (1986-1991), puis comme observateurs accrédité à l’ONU. Il aura également collaboré avec la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse sur des projets de microcrédits au Bangladesh et au Sénégal.

  • Georgessj«George aimait profondément son pays, mais il a toujours porté un regard très critique sur la situation en Inde et il était lucide de ses défauts et faiblesses. Il m'a fait voir la société indienne de l’intérieur, m’a montré les conséquences destructrices du système de castes sur la vie des gens; l’omniprésence de la corruption et ses effets désastreux, les barrières p.ex. qui s’érigent devant les pauvres s’ils ne peuvent payer ce qui est exigé d’eux; la violence faite aux femmes, les discriminations constantes dont elles font l’objet dans la vie de tous les jours. Et il ne cessait de répéter que la société indienne était loin d’être non-violente.»

    Lors de la cérémonie d'adieu au Père George D'Souza sj qui s'est tenue à Carouge (Genève) le 22 octobre, plusieurs personnes ont rendu hommage à l'homme, au jésuite et au défenseur des droits de l'Homme. Parmi elles, l'une de ses amies les plus chères, la sociologue Immita Cornaz. Il l'a connue en Inde alors qu'il était jeune jésuite et qu'elle travaillait pour la coopération au développement du Gouvernement suisse qui y finançait un projet.

    Elle nous a aimablement permis de reproduire ci-dessous son texte d'hommage.