Covid-19

  • Exorciser mes peurs

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Vendredi 10 avril - Exorciser mes peurs
    À tout moment ça se culbute dans mon ciboulot: On va tous mourir, ça y est j'ai la fièvre, je vais rester trois ans sans voir les ami.e.s, celui-là a oublié de se laver les mains, on a bientôt fini le PQ, etc... Dieu accepte d'écouter de ces choses... mais une fois tout ça lâché, Il-Elle se réaffirme comme un.e Dieu des silences habités, des solitudes repeuplées, des désespoirs traversés...

  • Faire apparaître le Ressuscité

    En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose «quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne...» Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Vendredi  24 avril - Faire apparaître le Ressuscité
    Ce dimanche pour la "marche" méditative en visioconférence, devenue traditionnelle avec cette joie de voir apparaître une vingtaine de visages sur mon écran, on a médité à choix sur Marie Madeleine au tombeau (Jn 20, 11-18), ou sur... Oscar Wilde: «Les choses sont parce que nous les voyons. On ne voit quelque chose que si l’on en voit la beauté. Alors, et alors seulement, elle vient à l’existence.» Et si on se disait que Jésus n'apparaît pas seulement à Marie parce qu'il est ressuscité, mais à l'inverse aussi que c'est son regard inlassable à elle, porté par son désir, qui permet à Celui qui est déjà là de devenir visible?
    Et nous, si nous prenions le temps de poser des yeux plus amoureux et espérant sur notre entourage immédiat, est-ce que nous n'y verrions pas "apparaître" quelques figures de résurrection, comme ce papillon blanc dans le jardin d'une amie, improvisée poétesse?

  • Ils montent et ils descendent - jour 13

    Les anges sont occupés. Ils viennent du ciel vers la terre, de la terre vers le ciel. Jacob dort, il est absorbé par un «songe» et celui-ci est extrêmement peuplé: par ses ancêtres, par sa descendance. Sa vie n’est que lien. Ici est la terre de Dieu.

    Dans un merveilleux petit édifice clunisien, Saint-Révérien, au sud de Vezelay, en allant vers Nevers, nous trouvons un superbe ensemble de colonnes sculptées autour du chœur. L’église est à l’extrémité du village, elle ouvre sur la plaine. Au-dessus de nos yeux se mêlent les scènes bibliques et celles pédagogiques autour du combat et de l’enfer. Jacob est là dans un songe.

  • Investir dans les ensevelissements... pour la vie?

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Jeudi 30 avril - Investir dans les ensevelissements... pour la vie?
    J'aime beaucoup la scène où Jésus se voit joliment inonder de parfum par Marie de Béthanie. Elle a fait cela "en vue de mon ensevelissement" (Jn 12,7) dit le Christ.
    En cette période où il y a tant d'enterrements, je me dis: plutôt que de dépenser "300 deniers" comme précise l'évangéliste  -en gros un an de SMIC- pour l'heure où il sera déjà trop tard... il vaudrait mieux investir dans des masques ou du gel désinfectant. L'instant d'après, un peu sombre à la sortie du cimetière, je suis frappé par mon supérieur qui me dit (se surprenant lui-même alors qu'il a animé tant d'enterrements): "C'est quand même important ces rituels, on accompagne des personnes, avec un corps,...» Mettre les moyens, simplement prendre le temps pour réaliser jusqu'au bout le "passage" d'un corps, c'est sans doute une aide importante pour revenir à la vie, accompagné par l'être aimé tout entier, dans son mystère profond.

  • Jésuites de Notre-Dame en prière pour vous et avec vous!

    La communauté fribourgeoise des jésuites de Notre-Dame de la Route, à Villars-sur-Glâne, comme toutes les communautés jésuites de Suisse, ont suspendu la célébration des messes en public. «Il s’agit de tenir un vilain virus à distance. C’est l’occasion de nous unir davantage à Dieu et à tous nos amis, malades ou bien-portants. Car l’amitié ne craint pas la séparation physique, mais seulement la tiédeur», ont-ils affiché sur la porte de la chapelle. Ils proposent de prier pour vous et ensemble...

  • La douloureuse grâce de la crise du coronavirus

    Tout temps est temps de grâce. Cela vaut aussi pour la crise du coronavirus.  Dieu n'a pas coupé le robinet de sa grâce. Quelle grâce particulière nous accorderait-il cette année pendant la Semaine Sainte? se demande le Père Nikolaas Sintobin sj.
    Les célébrations de la Semaine Sainte sont toutes des joyaux. Nous aimons ces liturgies raffinées. Elles rassemblent les chrétiens dans une profonde communion. Au fil des siècles, elles ont été polies et enrichies de symboles, de chants et de gestes. Elles peuvent nous faire oublier que la première Semaine Sainte, celle de Jésus et de ses disciples, était différente.

  • La Paciencia / La patience

    En ces temps chahutés par le coronavirus, Luc Ruedin sj propose de cheminer aux côtés de Thérèse d'Avila en prêtant l'oreille aux voix des frères de Taizé pour éclairer notre route! À chaque phrase, son commentaire à méditer.
    Aujourd’hui: La Paciencia / La patience

  • La quarantaine au-delà du carême

    Le coronavirus impose la poursuite d’un «carême» après Pâques. Punition ou promesse de renouveau? Samedi-Saint marque en effet le dernier jour du carême, cette «sainte quarantaine» que s’imposent les fidèles dans l’attente de la résurrection du Christ. En ces temps de pandémie, comment comprendre, à la lumière de la Bible, cette autre «quarantaine» que l’on est appelé à vivre dans le confinement, même au-delà de Pâques? Les explications du bibliste et archéologue Jean-Bernard Livio sj qui répond dans la Liberté de ce samedi 11 avril aux questions de Pascal Fleury.

  • Lecture au temps du coronavirus

    ConnaitreJeesus livrePar Pierre Emonet sj - Puisque vous devez rester à la maison et que vous avez du temps pour lire, lisez donc ce livre. Un des meilleurs que j'ai lu ces dernières années. Il renouvellera votre foi en la résurrection et votre manière d'être chrétien. Remarquable!

    James Alison
    François Rosso (traduction)
    Connaître Jésus
    Paris, Artège 2019, 228 p.

  • Les statistiques du virus

    Puisqu’il faut trouver un responsable de la pandémie du coronavirus, on pense immédiatement au gouvernement, d’abord celui de la Chine, coupable de n’avoir pas pris à temps les mesures qui auraient permis de circonscrite à Wuhan l’épidémie, puis les gouvernements des divers pays contaminés, en Europe tout particulièrement.

  • Lettre de saint Ignace au temps du Covid-19

    En ce temps d’inquiétude, saint Ignace de Loyola envoie une lettre par le biais du P. Nikolaas Sintobin sj, jésuite flamand.

    Chers habitants de la terre,

    Home 2 Coronavirus Rick Timmermans

    Je vois que vous avez du mal à trouver la bonne attitude face au #coronavirus. Ce n'est pas étonnant. Au cours des dernières décennies, la science a fait de tels progrès que vous en êtes venu à croire qu'une solution à chaque problème peut être trouvée en un rien de temps. Il devient maintenant évident dans le monde entier que c'est une illusion. Pour beaucoup d'entre vous, cela est assez déroutant.

    J’ai été moi-même aux prises avec une maladie chronique pendant plus de trente ans. En tant que supérieur général de l'ordre des jésuites j'ai été confronté à tous les problèmes possibles et imaginables, jour après jour, pendant quinze ans. J'aimerais vous donner quatre conseils pour traverser cette période difficile. Elles sont tirées de ma propre expérience.

  • Libérés des enfers ou expulsés du paradis? Partie 1

    Comment se préparer au déconfinement? Pendant deux mois, j'aurai prié Dieu de me donner tous les trucs possibles pour habiter la frustration -et profiter spirituellement- de ne pas pouvoir me déplacer librement, et d'être en relation principalement avec des écrans. Et j'ai été exaucé, retrouvant l'importance du travail corporel, l'attention aux très-proches et la contemplation du très-petit (voir les chroniquesdes semaines précédentes). Maintenant que je connais le prénom de chaque fleur du jardin, je m'apprête comme tout le monde à sortir, partagé entre impatience et inquiétude... qui toutes deux ont leur envers inattendu...

  • Libérés des enfers ou expulsés du paradis? Partie 2

    ...Expulsés du paradis... «Parfois je doute un peu que ce soit vraiment d'un "enfer" que le déconfinement nous libère...», confie Julien Lambert sj dans la 2e partie de sa chronique du pré-déconfinement. «D'où vient cet étrange petit pincement au cœur, quand je pense que je pourrai bientôt m'éloigner de notre communauté plus que pour un jogging rikiki? C'est qu'il me faut bien avouer que je vais quitter une situation qui avait aussi son charme et ses bienfaits. Notre petit jardin, serré dans les mêmes murs que cinquante jésuites, a bien quelque chose d'un Eden, d'un paradis bientôt perdu.»

  • Marche méditative sans bouger?

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Jeudi 16 avril - «Marche» méditative sans bouger?
    Depuis trois dimanches, on tente l'expérience de prolonger les marches méditatives mensuelles poursuivies depuis deux ans en forêt parisienne, mais... en visioconférence. Une marcheuse apparaît dans son salon, l'autre sous le vent breton, etc. Chacun-e porte des lassitudes, le souci d'ami.e.s malades ou isolé.e.s. On médite avec le bouddhiste Thich Nhat Han («Que chaque pas soit pour la Terre un baiser de ton pied...»), ou avec Elie découragé («c’en est trop! Reprends ma vie»), qu'un ange nourrit, laisse dormir et relève (1 Rois 19, 3-8). Après avoir infusé ces textes dans un fond de fauteuil ou le sous-bois voisin, ou rouvert les yeux sur la grande Bible illustrée de la nature autour de nous, chacun.e revient témoigner devant son écran d'une perle reçue dans le silence.
    Et vous, où pêcherez-vous une parole de Dieu adressée à ce que vous vivez, dans un texte ou dans les discret signaux de la nature près de vous?

  • Messe sur le monde

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Mardi 14 avril - Messe sur le monde
    Célébrer la messe entre nous à un mètre de distance, en se faisant la paix du christ d'un coucou de la main, quand d'autres ont jeûné à Pâques... drôles de frères. Je culpabilise. Heureusement, Teilhard de Chardin sj me rappelle sa créativité liturgique: «Puisqu'une fois encore, Seigneur, je n'ai ni pain, ni vin, ni autel, je m'élèverai par dessus les symboles et je vous offrirai, moi votre prêtre, le travail et la peine du monde...»

  • Messes suspendues

    COVID-19 - Face à la pandémie actuelle, le diocèse s’aligne sur les mesures prises par le Conseil fédéral en interdisant, jusqu’au 30 avril2020, la célébration en public de toutes les messes sur le territoire diocésain. Elles seront célébrées à huis-clos, communique le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Rappelons que c’est toute la Suisse qui suit le même régime!

  • Messes suspendues à Genève

    COVID-19 - Mgr Charles Morerod a émis un décret supprimant toutes les messes dans le canton de Genève jusqu’au 15 mai 2020, y compris pendant la période pascale. Les funérailles également devront se dérouler dans l’intimité stricte des proches. «Aucune autre dérogation ne sera acceptée», précise le décret. Cette décision s’inscrit dans les mesures des autorités genevoises de lutte contre la propagation du coronavirus.

  • Mon copain l'ordi, ma copine la caméra

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Lundi 13 avril - Mon copain l'ordi, ma copine la caméra
    On va en cours sur l'ordi, on médite en vidéoconférence, on prend l'apéro sur Skype... Je regrette les bancs de cours et d'églises. Mais ça a le charme de téléporter sur ma table plein de confiné.e.s évadé.e.s, tant de très chairs lointain.e.s, dont un petit sourire et un filet de voix même entrecoupés prennent tant de valeur...

  • Panique sur les marchés financiers

    Home schema coronavirus Wikipar Étienne Perrot sj - Les banques centrales sont appelées à calmer les effets économiques du coronavirus. La banque d’Angleterre, tout comme la banque d’Australie, ont diminué leur taux de base de 0,25 points. La banque centrale européenne, tout comme celle de la Confédération, se sont dit prêtes à prendre des mesures de soutien à l’économie, sans pour l’instant passer aux actes. Il est vrai que les taux négatifs ne leurs permettent plus une grande marge d’assouplissement. Mardi 3 mars 2020, la Fed (la Réserve fédérale des États-Unis) a créé la surprise en annonçant dans la précipitation une baisse de 0,5 points de base du taux américain. Les marchés boursiers ont immédiatement réagi, d’une manière mécanique pourrait-on dire, par une hausse, avant de retomber.

  • Pas de confinement vers le Haut

    Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

    Lundi 20 avril - Pas de confinement vers le Haut
    Tai chi, volley-ball, les après-midis de soleil confiné au jardin encouragent la créativité des compagnons, dans les activités desquels j'aime bien m'inscrire. En plus du décrassage bienvenu pour les articulations, ça fait lever le nez en l'air et voir les choses autrement. Quand je fais tourner mes bras bien haut selon une harmonie toute orientale, je vois le cerisier avec ses fleurs précoces qui me caresse les cheveux; concentré à rattraper le ballon, je me rappelle qu'il y a un grand ciel bleu au-dessus de nos murs. Et dans cette direction, pas de confinement pour le regard... J'étudiais dernièrement le philosophe Merleau-Ponty qui dit: «Il faut prendre à la lettre ce que nous enseigne la vision: que par elle nous touchons le soleil, les étoiles, nous sommes en même temps partout, aussi près des lointains que des choses proches, et que même notre pouvoir de nous imaginer ailleurs (...) emprunte encore à la vision...» (L'Œil et l'Esprit)
    Et vous, qu'est-ce qui vous fait lever les yeux au ciel?