par Pierre Emonet sj - Quelque chose qui a été caché aux sages et aux savants est révélé aux tout-petits. Mais quoi? Jésus ne le dit que quelques versets plus loin: le lien entre le Père et le Fils. Autrement dit sa dimension divine. L’affirmation est explosive, parce qu’elle bouleverse une opinion bien ancrée, que les théologiens ont une longueur d’avance dans la compréhension du message chrétien. Voici donc le simple fidèle mis en concurrence avec les exégètes et les docteurs qui savent et détiennent la clef des Écritures.

Certes, la connaissance et les études savantes sont utiles. Elles aident à déchiffrer un texte ancien, mais elles ne rendent pas forcément compte de son potentiel de vie et de lumière pour le lecteur.

Expliquer une parabole ou les faits et gestes du Christ, tels qu’ils sont rapportés par les Évangiles, ne dévoile pas automatiquement leur lien avec la vie de la personne qui lit l’Évangile aujourd’hui.

En affirmant que l’assimilation de son enseignement est plus affaire de cœur que de connaissance intellectuelle, Jésus a mis en garde ses disciples contre le danger de confondre la théorie et la pratique. Il ne suffit pas de dire, il faut encore faire! Dans ses Exercices spirituels, Ignace de Loyola rappelle:

«Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l’âme, mais de sentir et de goûter les choses intérieurement. »

Qui se met à lire l’Évangile à la recherche d’une aide pour sa vie doit miser sur la bienveillance divine qui offre ou «révèle» plus que sur le savoir humain. Les petits se trouvent avantagés parce que, d’ordinaire, ils ne débarquent pas dans les Évangiles comme en terrain conquis. Sans idées préconçues, sans programme de recherche, ouverts aux surprises de Dieu, ils sont tout accueil, tandis que les sages et les savants risquent de rester prisonniers de leurs chablons et de leurs apriorismes, à la manière des pharisiens et des docteurs de la Loi incapables de saisir la nouveauté de l’enseignement de Jésus.

Dans le langage des Évangiles, les petits sont les gens simples, le petit peuple, les personnes qui souffrent et triment, les blessés de la vie, les pécheurs qui ne bombent pas le torse devant Dieu et s’asseyent sur les derniers bancs de l’Église, tous ceux et celles qui abordent l’Évangile à partir de leurs blessures et de leur fragilité. Ce sont aussi les savants lorsqu’ils quittent leur suffisance et descendent de leur chaire pour se mettre à l’école et apprendre.

Les propos de Jésus brossent le portrait d’un Dieu «doux et humble de cœur». Image insolite, si éloignée de tout ce que, spontanément, nous concevons et disons de la divinité. Nouveauté jamais inventée, qui ne peut qu’être révélée. Un tel Dieu n’est plus le fardeau qui écrase, au point d’en devenir inacceptable pour tant d’hommes et de femmes qui rendent leur ticket.

Le Dieu «doux et humble de cœur» est repos; il pacifie et rassure jusqu’au plus profond de la conscience.

Si l’on parle encore de joug, il faut comprendre qu’il est léger, parce que, comme tout joug, il repose sur deux nuques, il unit deux forces, celle du disciple et celle du Christ.

Pierre Emonet sj

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Un site pour les répértorier tous!

    SiteCurie CoronaInitiatives2020

    Le siège mondial de la Compagnie de Jésus, la Curie générale à Rome, a reçu un grand nombre de belles initiatives jésuites concernant la crise COVID-19.

    Le leader de la Compagnie, le père Arturo Sosa sj, a demandé qu'un nouveau site web soit lancé pour rassembler ces initiatives en un seul endroit, ainsi que pour les promouvoir dans plusieurs langues

    Lire la suite
  • On ne voit bien qu’avec le cœur

    On ne voit bien qu’avec le cœur

    Par Pierre Emonet sj - Ce dimanche 12 avril 2020, dimanche de Pâques, sera une nouvelle fois sans messe publique, mais pas sans Évangile! Pierre Emonet sj propose sa réflexion sur l'annonce de la résurrection du Christ et la manière dont elle a été reçue. «Perplexe, Pierre ne sait pas que penser devant le tombeau vide, tandis que l’autre comprend. Il

    Lire la suite
  • Entrer dans la Passion

    Entrer dans la Passion

    Un récit vieux de plus de 2000 ans, mais qui nous concerne tous, se vit ici et maintenant. Voici quelques impulsions spirituelles qui peuvent nous aider, dans le confinement, à vivre le Mystère de Pâques. Le récit de la Passion est tissé d'images... telles nos vies. Ces images peuvent venir nous habiter. Elles nous invitent alors à entrer avec Jésus

    Lire la suite
  • Dios no se muda - Dieu reste le même

    Dios no se muda - Dieu reste le même

    En ces temps chahutés par le coronavirus, Luc Ruedin sj propose de cheminer aux côtés de Thérèse d'Avila en prêtant l'oreille aux voix des frères de Taizé pour éclairer notre route! À chaque phrase, son commentaire à méditer.
    Aujourd’hui: Dios no se muda  / Dieu reste le même

    Lire la suite
  • Vox populi vox Dei? Parfois seulement!

    Vox populi vox Dei? Parfois seulement!

    Par Pierre Emonet sj - Ce dimanche 5 avril 2020, dimanche des rameaux, sera une nouvelle fois sans messe publique, mais pas sans Évangile! Pierre Emonet sj propose sa réflexion sur cette journée si importante pour nous mais si étrange en ces temps de pandémie. On y parle de foule. de joie, de jubilation même. Mais aussi de basculement, de doute,

    Lire la suite
  • La douloureuse grâce de la crise du coronavirus

    La douloureuse grâce de la crise du coronavirus

    Tout temps est temps de grâce. Cela vaut aussi pour la crise du coronavirus.  Dieu n'a pas coupé le robinet de sa grâce. Quelle grâce particulière nous accorderait-il cette année pendant la Semaine Sainte? se demande le Père Nikolaas Sintobin sj .
    Les célébrations de la Semaine Sainte sont toutes des joyaux. Nous aimons ces liturgies raffinées. Elles rassemblent les chrétiens

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4