La Kunst-Station ou espace des arts de l'église Saint-Pierre à Cologne est un lieu unique au monde où dialoguent la foi, la liturgie, l'art et la musique. L'intérieur de l'église de style gothique tardif s'est considérablement transformé au long des siècles. Il est aujourd'hui “libéré” en grande partie de ses sculptures et de ses bancs, permettant l'émergence d’un espace vide imprégné de spiritualité dans lequel les artistes contemporains sont invités à intervenir. Qu'arrive-t-il lorsque la foi chrétienne s'expose ainsi à l'art contemporain? L’explication du Père Stephan Kessler sj, prêtre et directeur de la Kunst-Station (littéralement Station d'art) depuis 2017.

De prime abord, l'église Saint-Pierre est une paroisse comme les autres. Elle est pourtant bien plus que cela. Édifice ecclésiastique de premier plan, ce bâtiment de style gothique érigé sur des fondations romaines fut, dès le Haut Moyen Âge, un centre de spiritualité influent. Aujourd'hui, l’intérieur de l'église, en grande partie vide, se caractérise par une programmation d'interventions d'art contemporain. Et en tant qu'espace dédiés aux arts, l'église jésuite de Cologne jouit d'un charisme supra-régional et d'une renommée internationale. Le point commun entre lieu de culte et culture contemporaine? Dans l'art, la musique comme dans la liturgie, il est question de la présence est bien présente.

Tout a commencé avec l'arrivée, en 1642 à Cologne, d'une importante œuvre tardive de Pierre Paul Rubens, une œuvre imposante représentant la Crucifixion de Pierre. Premier tableau résolument «moderne» de la ville, il dégage une présence étonnante, fascine et perturbe à la fois. Trois siècles plus tard, les Pères Alois Schuh et Friedhelm Mennekes décident de reprendre le flambeau de l’inédit. Ils ouvrent les portes de l'église à l’art contemporain, la confrontant ainsi délibérément à la modernité. 

14 Cologne Rubens 2018 09 biscott ptiti

La Kunst-Station Sankt Peter Köln ouvre ainsi son espace ecclésial à l'art contemporain -de la peinture abstraite à la musique expérimentale en passant par toutes formes d’installations. Comment justifier une telle présence dans la maison de Dieu ? La réponse se trouve notamment dans la Bible. «Je suis Celui qui suis » (Exode 3.14), autrement dit «Je suis et je serai» Dieu qui se révèle toujours au présent.
À la lumière de la spiritualité ignatienne, la paroisse Saint-Pierre ne cherche pas de légitimité dans le passé, mais veut rendre perceptible la présence du Salut à travers son activité artistique d’une part, et pastorale d’autre part: «Aujourd'hui, la parole de l'Écriture s'est accomplie » (Luc 4,21). Si la dynamique de Vatican II est prise au mot, elle est provocante et imprévisible. Elle interroge et interpelle même parfois à voir d'un nouvel œil certaines habitudes pieuses. Saint-Pierre, paroisse particulière de l'archidiocèse de Cologne, accepte le défi: la promesse de Dieu ne se réalise que dans le présent. 

La foi s'expose

Contrairement à d’autres « églises culturelles », la Kunst-Station ne cherche pas uniquement à favoriser une rencontre entre art et Église. Dans le respect et la liberté réciproque, la foi se confronte à la culture laïque contemporaine, voire à la culture postchrétienne. L'art et la pratique de la foi se font ainsi face, à armes égales dans un même espace. L'objectif est une confrontation sereine entre la religion et l'esthétique, et non pas un dialogue entre l'art et l'Église trop souvent motivé par un désir orienté vers le passé. Finalement, l'époque contemporaine a définitivement «fait une croix» sur le thème de «l'art chrétien». La création artistique et la pratique de la foi touchent, chacune à leur manière, au même mystère indicible du plus grand, du plus ouvert, de la transcendance, du divin.

14 Cologne boules SJ Bild ptite

La question de Dieu s'éveille 

La contemporanéité sans compromis donne à la liturgie et à la vie paroissiale de Saint-Pierre une catholicité particulière, dans le sens d'une plus grande ouverture. La tension qui règne entre art et foi rend les services religieux plus sobres, peut-être aussi plus honnêtes? L'art contemporain et la musique moderne insufflent une spiritualité particulière dans cette espace imprégné de prières depuis des siècles. Une spiritualité à la fois familière et en même temps étrangère. Dans cette union, on peut entendre le son et la voix du présent: Au lever du soleil, le matin de Pâques, avec l'installation d'Aljoscha et de la bougie de Pâques. Cette dynamique, qui ressemble au traitement des représentations dans les Exercices Spirituels d'Ignace, transforme l’église Saint-Pierre en une sorte de centre de retraites spirituelles, un lieu d'exercices célébrant le discernement et la liberté. Car la question de Dieu n’est plus posée de manière ecclésiastique de nos jours. Elle s'éveille dans l'espace sensible des arts, renonçant à la notion de mission. La Kunst-Station s'inscrit dans la tradition pastorale de la Compagnie de Jésus qui est toujours appelée à «aller aux frontières». Ses prêtres vont là où Dieu est peu ou pas encore reconnu. Ainsi, les premiers jésuites en Chine ont éveillé l'intérêt pour la foi non pas par la prédication missionnaire traditionnelle, mais par leur présence particulière dans un monde étranger et par leurs approches scientifiques.

Apprendre la grammaire de la modernité

14 cologne SJ Bild ptite

En abordant ainsi la culture contemporaine, je me sens parfois, en tant que prêtre de paroisse, comme un missionnaire de l'ancien Ordre qui, avant de prêcher, devait d'abord apprendre la grammaire de la modernité…
La Kunst-Station de l’église Saint-Pierre de Cologne réalise de manière exemplaire certaines exigences des statuts de l'Ordre. Il s’agit notamment d’engager un dialogue respectueux avec le monde d'aujourd'hui en reconnaissant ses valeurs culturelles et spirituelles, et en partageant nos trésors: «Par un tel dialogue, nous faisons l'expérience de l'œuvre de Dieu dans la vie des autres... et nous essayons de les aider à percevoir la présence de Dieu dans leur culture.» (NC 246) Ces exercices de perception sont la tâche des jésuites à Cologne, et nous la partageons avec nos paroissiens.
Les sonorités du présent sont complexes, leurs harmonies ne sont jamais uniquement classiques. Mais le présent fait écho à ce qui résonne du mystère toujours plus grand.

Stephan Kessler

14 Cologne Kessler SJ Bild ptitePour plus d’informations:

Voir site de l’église Saint-Pierre de Cologne https://www.sankt-peter-koeln.de
Lire dans la revue culturelle choisir : Du vide et de l’accueil par Stephan Ch. Kessler sj