Après des années de répression, Šiauliai est redevenu un lieu où les jésuites lituaniens et les croyants peuvent vivre leur foi librement, tout en buvant de l'eau bénite au robinet... Le Père Stasys Kazėnas sj raconte.

La mission jésuite a été créée à Šiauliai en 1930. À cette époque, un prêtre et deux frères y travaillaient. Pendant l'occupation nazie (entre 1941 et 1943), ils avaient caché des juifs dans leur paroisse, et négocié la libération de prisonniers. Au printemps 1948, les jésuites de Šiauliai ont été expulsés par les autorités soviétiques, et l'église a été fermée. Les locaux ont servi d'entrepôt puis, plus tard, de salle de sport, de théâtre et de galerie.

L‘activité de la Compagnie de Jésus à Šiauliai a repris en 1990, peu après la chute du rideau de fer. L'église Saint-Ignace-de-Loyola a été à nouveau bénie et rendue aux jésuites. En 2016, une école primaire a été ouverte près de l'église et de la salle paroissiale.

L'histoire de l'Église catholique lituanienne a été marquée par l'oppressant athéisme communiste. Quelle menace les croyants représentaient-ils pour le régime communiste? Qu'a fait le pape Jean-Paul II à Šiauliai? Et comment se fait-il que de l‘eau bénite coule aujourd’hui des robinets des habitations de la ville? Récit du Père Stasys Kazenas sj.

 

Pour plus d'informations
https://www.facebook.com/sv.ignacas