Que faire quand on a rien à faire, ou qu'on frise le burnout dans son canapé à coups de télétravail et de vidéoconférences? Où trouver Dieu entre la cuisine et la télé?  En ces jours de confinement, Julien Lambert sj propose quelques inspirations inespérées au fil des jours, cueillies entre les quatre murs de ma communauté jésuite parisienne... Avec pour chacune une invitation à la méditation personnelle.

Mardi 5 mai - De l'hygiène sanitaire... à la chasteté spirituelle
Me méfier de toucher la moindre petite cuillère, sans parler de la main de mes proches, ça me rend dingue, parfois. Mais je me rappelle un beau poème sur la chasteté, conçue non comme privation sexuelle, mais comme la liberté de laisser les autres et les choses être ce qu'ils et elles sont, sans les inciter à correspondre à ce que nous voudrions. Toucher avec plus de précaution tout ce qui nous entoure, par crainte des infections, ça pourrait nous rappeler symboliquement que nous perdons souvent la liberté de l'autre, mais aussi sa beauté et son mystère, à vouloir «mettre la main» sur lui ou elle, par notre influence, nos paroles ou nos pensées.

Et si ce beau poème d'un religieux allemand nous invitait à profiter des mesures d'hygiène, pour faire plus attention à l'intégrité et à l'indépendance des êtres autour de nous?

Une chasteté qui rend libre

Traverser un paysage de livre d'images
d'un pied léger
sans rêver d'acheter le terrain
et d'y construire une maison

Ressentir une joie plus profonde
à laisser s'épanouir une fleur
qu'à la cueillir

Être capable de vraies amitiés
sans y chercher un intérêt particulier
sans que s'y mêle l'air de rien
la prétention d'avoir l'autre pour soi

Ne pas chercher à comprendre
le mystère de l'autre
mais se laisser tout à fait prendre
sans pourtant vouloir fusionner

Aimer sans s'y accrocher
un contact généreux et désintéressé...
Embrasser et laisser partir tout à la fois

Andreas Knapp, membre de l'ordre des petits frères de l’Évangile

Prières de compassion
Avec Notre-Dame des confinés,

- Prions notre Dieu des confins et des proximités...
- Prions pour les malades et les soignant.e.s,
- Prions pour les sdf, les réfugié.e.s et les chômeurs-euses qu'oublient les États,
- Prions pour les cancéreux-ses, les interné.e.s, les prisonnier-ères sain.e.s, les saint.e.s martyr.e.s de la sclérose, de l'hémiplégie et autres maladies, qu'oublient nos prières,
- Prions pour les bidonvilles et les mégapoles qui n'ont ni masques ni l'espace pour rester confiné.e.s,
- Prions pour nos aîné.e.s coincés dans une chambre avec un plateau-repas devant la porte,
- Prions pour nous; que compatir aux souffrances des autres ne nous interdise pas de nous plaindre un peu... et de prendre soin de nous...s...

Et vous ??  Pour qui et pour quoi priez vous ?

DessinJulien Chronique Covid19

Si vous voulez ajouter quelques-unes de vos prières, une adresse et cela sera fait: i

Julien Lambert sj vous invite à signer cette pétition pour que nos États riches suspendent la dette de ceux qui n'ont ni masques ni confinements pour les bidonvilles et les mégapoles... (https://secure.avaaz.org/campaign/fr/coronavirus_debt_relief_loc/?slideshow)

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6