L’observateur myope

Dans Le Temps du dimanche 27 mai, un chroniqueur pose son diagnostic sur la diminution de la pratique religieuse dominicale en particulier chez les catholiques. Avec plus d’assurance que de pertinence il explique : Comment les églises se sont-elles vidées.

Bon observateur, il constate que l’éloignement des fidèles est en partie dû aux nouvelles conditions sociologiques. La religion du weekend concurrence celle du Bon Dieu, le culte de la voiture renforce l’individualisme au détriment du communautaire. Au-delà de cette évolution des habitudes dominicales, le chroniqueur découvre dans les réformes du concile Vatican II la cause majeure de la désertion des églises catholiques. S’il en retient quelques aspects très superficiels, l’abandon du latin et de la soutane, il se fourvoie de belle manière en épinglant l’encouragement à l’engagement – entendez l’amour du prochain – au détriment de la piété. Myope, il n’imagine pas que les causes de cette désaffection sont à chercher au-delà de quelques éléments relevant de la mise en scène. Elles sont autrement plus générales et profondes, et elles dépassent le seul cadre catholique. Les Églises et paroisses issues de la Réforme ne doivent certainement rien au concile Vatican II. Leur situation n’est guère meilleure ! Tandis que sous d’autres latitudes, dans d’autres cultures, des Églises jeunes font preuve d’un dynamisme étonnant, précisément parce qu’elles ont été stimulées par les réformes du concile. Beaucoup de légèreté dans ce diagnostic, qui passe à côté des vraies causes de la diminution de la foi.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Archives

Année 2013

Vous avez dit : un bon journal ? - On ne prête qu'aux riches - Quand la santé devient une maladie - Des poltrons, ces cardinaux ? - Lamentable solution finale - Le cléricalisme, voilà l'ennemi - Le pasteur a relégué aux oubliettes le pontife. Espérons qu'il n'en ressortira pas.

Année 2014

Mauvais procès - Deux poids deux mesures - Le synode, un exercice de discernement - Propre  en ordre ! - Un tourisme pas si innocent - La fausse clef - Vous êtes vieux, suicidez-vous ? - J'Lui, elle ou ...ça ? - Hôpital de campagne et Croix-Rouge - Il y a de la folie dans l'air - Le secret du pape François

Année 2015

Un magistrat qui dérange l’ordre ! ; La Radio frappée de myopie culturellet ; Un idéal dans une réalité fragile : le mariage ! ; Deux terrorismes, un même style ; La bourde de son Éminence ; Au-delà du bien et du mal ; Gifler les pauvres ; Cachez ces crimes que je ne saurais voir ; Etrange mode ! ;  Nuance !

Année 2016

L’argent sans odeur, mais couleur rouge sang; Étonnement ! ; La paix des morts ; Querelle de chiffonniers ; Lamentable duplicité ; Idéologie contre Évangile ; Le prix d’une bonne conscience ; Un zeste de schizophrénie ; Roulez tambours ; L’argent n’a pas d’odeur (bis) ; Dis bonjour à la dame ! ; Avec un peu de retard Monseigneur ! ; L’argent n’a pas d’odeur ; L’ultime racket du voyage.

Année 2017

Conscience contre violence ; La démocratie en péril ; Mars, le dieu de la violence ; Strabisme ; La prière instrumentalisée ; Deviens ce que tu manges ; Des mœurs indignes ; Des records bien honteux ; Un carnaval hors prix ; Un cadeau d'anniversaire ; Quelle justice? ; Une belle hypocrisie ; Juteuse promotion ! ; Tardive reconnaissance ; Choquant ; Le temps n'abolit pas l'injustice ; Le culte de l’argent assassin.