PierreEmonet 2016 portraitWeb 2 ced65

Le point de vue de Pierre Emonet sj

Directeur de la revue choisir, mensuel culturel jésuite, Pierre Emonet jette un regard amical et critique sur l'actualité. Petit exercice de l'art ignatien du discernement pour se tenir à distance du politiquement correct.


Janvier 2018

Une myopie pas si innocente

Jamais, comme en ce début d’année, l’argent n’a été aussi scandaleusement omniprésent. Davos a occupé le devant de la scène, avec, en vedette, le commis-voyageur américain qui fait de la politique à la manière d’un marchand de tapis. Et, puisque le changement d’année invite à vérifier sa cassette, cet étonnant bilan : en 2017, le 1% des personnes les plus riches n’ont pas seulement accaparé le 83% de la richesse, mais grâce à des manœuvres fiscales elles ont soustrait 200 milliards de dollars au fisc. Une performance d’autant plus redoutable qu’il naît un milliardaire tous les deux jours. Pour l’an passé, on en compte 2050. En 2016 leur richesse a augmenté de 730 milliards de francs, une somme qui permettrait d’en finir pas moins de 7 fois avec la pauvreté extrême dans le monde.

Une chose me semble évidente. Lorsque la richesse devient si vaste et disproportionnée, les frontières de la réalité sont repoussées si loin que les besoins ordinaires de la majorité se trouvent hors du champ visuel.

Décembre 2017

Le culte de l’argent assassin

Deux nouvelles dans mon journal préféré, si distantes dans le temps et pourtant si proches.

Une enquête exhume les relations opportunistes de Porsche avec les nazis. Le fondateur de la marque de prestige, Ferdinand Porsche, a profité sans scrupule du système nazi pour mener sa carrière. Wolfram Pyta, directeur de recherche sur les crimes nazis à l’Institut de Ludwigsburg explique que Porsche n’a reculé devant aucun compromis pour obtenir l’aide des nazis. Jusqu’à devenir membre du parti NSDAP et de la SS en 1942 pour obtenir des contrats. Sans une rencontre avec Hitler en 1933, la firme Porsche n’existerait pas aujourd’hui. Elle aurait fait faillite.

Quelques 80 ans plus tard, les dirigeants de LafargeHolcim, une entreprise suisse, n’ont pas hésité à offrir la bagatelle de 13 millions d’Euros aux djihadistes de l’Etat Islamique pour rester en Syrie. Sans scrupule, ces messieurs ont financé le terrorisme, la guerre sale, la mise en danger de la vie d’autrui, sans compter les entourloupettes pour frauder les douanes, masquant ce répugnant trafic par de fausses pièces comptables. En 2012, les responsables de la cimenterie de Jalabiya (Nord de la Syrie) ont quitté les lieux devenus dangereux, abandonnant les employés, laissés seuls, sans protection. Le culte de l’argent assassin reste d’actualité. Contrairement à ce qui se passe dans les églises, la pratique ne fléchit pas; les pratiquants sont toujours aussi fidèles. 


Le temps n'abolit pas l'injustice

Le Père José María Tojeira, anciennement recteur de l’université jésuite UCA à San Salvador, a déclaré au cours d’une conférence de presse: «Nous exigeons que les commanditaires du massacre de l’Université Catholique d’Amérique qui jusqu’ici ont été couverts soient démasqués.» La loi d’amnistie, qui l’an dernier avait permis la libération anticipée de deux des assassins condamnés, a été déclarée anticonstitutionnelle. Aujourd’hui, 28 ans après l’assassinat de leurs six confrères, de leur cuisinière et de sa fille, les jésuites exigent la réouverture du procès.

Novembre 2017

Choquant

Il aura fallu deux ans de débats pour que les États membres de l’UE aboutissent à prolonger de cinq ans l’utilisation du glyphosate, un produit classé « cancérigène probable » par l’OMS en mai 2015. Comme l’argent n’a pas d’odeur ni d’honneur, le représentant de l’Allemagne, son ministre de l’Agriculture, Christian Schmidt, n'a pas respecté les instructions données par son gouvernement. En votant en faveur de la prolongation il a fait basculer la majorité. Quant à la Suisse, qui se tient pudiquement en retrait des décisions de l’UE, elle campe sur sa position, ou plutôt couche dans le lit de l’industrie chimique : il n’est pas question de réglementer l’usage du poison cancérigène. Elle préfère laisser l’agro-écologie aux rêveurs, en attendant les oncologues. Santé et conservation!


Tardive reconnaissance

teilhard de chardinLe 18 novembre, l’assemblée plénière du Conseil pontifical de la culture a approuvé à une grande majorité la proposition de revoir le jugement du Saint-Siège sur le jésuite Pierre Teilhard de Chardin.

Le 30 juin 1962, soit sept ans après la mort du jésuite (1881-1955), la Congrégation pour la doctrine de la foi avait publié une mise en garde contre les textes théologiques et philosophiques du Père Teilhard de Chardin. Ils contenaient de graves erreurs pour la doctrine catholique : fausse interprétation du péché originel, distinction confuse entre Dieu et le monde, négation du monogénisme. En un mot, péril pour la foi. D’où leur bannissement des bibliothèques des séminaires.

En dépit de toutes les vexations dont il a été l’objet de la part des autorités ecclésiastiques et malgré des sollicitations venues de la part de certains amis qui lui conseillaient de quitter l’ordre et de prendre ses distances par rapport à l’Église, Pierre Teilhard de Chardin est resté fidèle à sa vocation. Exemplaire !

Jésus a reproché aux pharisiens de bâtir des sépulcres pour les prophètes assassinés par leurs pères (Mt 23,29). S’il est beau d’élever des monuments pour les morts, il eut mieux valu de ne pas les exécuter de leur vivant.


Juteuse promotion !

SauveurVinciGrande nouvelle dans la presse de ce jour. Le portrait du «Salvator Mundi», le Sauveur du monde, a été vendu aux enchères, chez Christie, au Rockefeller Center, à New York. Attribuée pour 445,4 millions de francs, La toile, œuvre de Léonard de Vinci, était l’objet d’un litige entre un marchand et un collectionneur. La maison de vente s’est empressée de la décrire comme l’une des plus grandes découvertes du XXIe siècle. Il n’a pas fallu plus de 20 minutes pour qu’elle trouve acheteur et, du coup, devienne le tableau le plus cher du monde. Comme il se doit, l’identité de l’acquéreur est restée soigneusement cachée. Une chose reste certaine : l’heureux gagnant ne manque pas de moyens !

Il est tout de même piquant de constater que le portait de celui qui n’a cessé de mettre en garde l’humanité contre l’impérialisme de l’argent, la soif de posséder et la rage d’accumuler soit devenu l’objet d’un juteux commerce dans un milieu où l’on se déchire à coups de millions.

À son époque, le modèle original (qui n’a pas posé pour le peintre) avait été estimé à 30 pièces d’argent, soit le prix officiel d’un esclave, et pas nécessairement du premier choix ! Une somme dérisoire qui le rangeait parmi les plus pauvres. Malgré la dévaluation de la religion, mais grâce au renchérissement du commerce de l’art, son portrait garde tout son intérêt. À condition de rester muet, le Sauveur du monde n’a rien perdu de son actualité.

Les chroniqueurs

etienne perrotLe coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

PierreEmonet 2016 portraitWeb 2 1bb49Le point de vue
de Pierre Emonet sj

BrunoWeb 2 95ea8La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

LucRuedin vertical22 ef721Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

JB FellayD'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

J LambertLe triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

jean-bernard livioLes journées bibliques
de Jean-Bernard Livio sj

albert longchampLe coin lecture
d'Albert Longchamp sj

Archives

Année 2013

Vous avez dit : un bon journal ? - On ne prête qu'aux riches - Quand la santé devient une maladie - Des poltrons, ces cardinaux ? - Lamentable solution finale - Le cléricalisme, voilà l'ennemi - Le pasteur a relégué aux oubliettes le pontife. Espérons qu'il n'en ressortira pas.

Année 2014

Mauvais procès - Deux poids deux mesures - Le synode, un exercice de discernement - Propre  en ordre ! - Un tourisme pas si innocent - La fausse clef - Vous êtes vieux, suicidez-vous ? - J'Lui, elle ou ...ça ? - Hôpital de campagne et Croix-Rouge - Il y a de la folie dans l'air - Le secret du pape François

Année 2015

Un magistrat qui dérange l’ordre ! ; La Radio frappée de myopie culturellet ; Un idéal dans une réalité fragile : le mariage ! ; Deux terrorismes, un même style ; La bourde de son Éminence ; Au-delà du bien et du mal ; Gifler les pauvres ; Cachez ces crimes que je ne saurais voir ; Etrange mode ! ;  Nuance !

Année 2016

L’argent sans odeur, mais couleur rouge sang; Étonnement ! ; La paix des morts ; Querelle de chiffonniers ; Lamentable duplicité ; Idéologie contre Évangile ; Le prix d’une bonne conscience ; Un zeste de schizophrénie ; Roulez tambours ; L’argent n’a pas d’odeur (bis) ; Dis bonjour à la dame ! ; Avec un peu de retard Monseigneur ! ; L’argent n’a pas d’odeur ; L’ultime racket du voyage.