Le coup d'épingle d’Étienne Perrot sj

EPerrot18 Les journaux sont pleins de phrases extraordinaires. Car les journalistes laissent parfois couler de leur plume des mots... à double sens, des contradictions flagrantes, des lapsus qui révèlent l'inconscient social caché sous des évidences élémentaires. Étienne Perrot sj, polygraphe posté aux frontières de l'économie, de la sociologie et de la politique, s'est piqué au jeu.

Tous les huit ou dix jours, il épingle un mot, une phrases, une expression triviale et creuse les enjeux de société qui sont enfouis dedans.

Étienne Perrot tient également un blog sur le site de la revue Études  www.revue-etudes.com

Lui écrire Lui écrire


Hildebrand

«Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.» Je suggère à Philipp Hildebrand d’appliquer la devise de Guillaume le taciturne, prince d’Orange. Jeudi dernier 25 février 2021, l’ancien président de la Banque nationale suisse (BNS), actuel vice-président de BlackRock, vient de retirer sa candidature au poste de Secrétaire général de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe trente-sept parmi les principaux pays industrialisés). L’OCDE avait pris la suite de l’OECE (Organisation européenne de coopération économique) qui, après la guerre, avait été chargée de répartir l’aide Marshall. Ses compétences largement reconnues, et l’encouragement de la Confédération, avaient permis à Philipp Hildebrand de franchir les trois premières étapes de la sélection préalable au poste convoité. Mais en fin de course, seuls trois pays soutenaient sa candidature, la Suisse, bien sûr, mais aussi l’Autriche et le Luxembourg.

Identité électronique

Soumise à la votation du 7 mars prochain, l’identité électronique, en dépit de son utilité, soulève quelques questions. Ce qui implique, de fait, débat, discernement et votation. L’utilité d’un tel système d’identité électronique est sa simplicité pour l’usager. Avec l’identité électronique, un seul identifiant et un seul mot de passe sont utilisés pour accéder aux mille Services administratifs en ligne et aux partenaires commerciaux de son choix. Finies les erreurs! au diable les oublis qui obligent, par des processus coûteux en temps et en énergie nerveuse, à re-calibrer son système informatique au moment même où l’on en a le plus besoin. Cette simplicité est bienvenue pour pallier la multiplication des sites informatiques, si utiles pour les démarches administratives, si pratiques pour accéder aux commerces de son choix, et qui devient si nécessaires en ces périodes de lutte contre la pandémie.

Églises et politiques

Lors de la campagne relative à l’initiative «pour des multinationales responsables», des organisations religieuses ont pris fait et cause en faveur de l’initiative (finalement refusée le 29 novembre 2020). Des groupements politiques -notamment les Jeunes Libéraux Radicaux- s’en sont émus et avaient porté le problème devant le Tribunal fédéral. Quelques jours avant le scrutin, la Chancellerie fédérale adressa un document au Tribunal fédéral, jugeant «pour le moins limite» l’engagement politique des organisations religieuses. L’argumentation ne manquait pas de bon sens. Les Églises ne sont pas des organisations politiques; elles bénéficient de privilèges fondés sur un objet social spécifique. Cet objet social -«les œuvres de piété et de religion» disait mon vieux curé- a certes des prolongements éthiques, mais qui ne saurait se traduire en prise de position collective concernant des objets politiques précis. Finalement, la Chancellerie demande au Tribunal fédéral de se prononcer pour savoir si cette «implication intensive» peut être considérée comme «admissible». L’initiative anti-burqa soumise au vote le 7 mars prochain -rejetée par le Conseil suisse des religions, la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI), la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse (PJLS) et l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS)- ne posera pas de tels problèmes, d’autant plus qu’elle porte sur un objet ostensiblement religieux (même s’il n’est pas que ça).

Burqa

Parmi les objets soumis à la votation populaire du 7 mars prochain, l’un porte sur l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public. Initiée par le comité d'Egerkingen qui avait déjà lancé l’initiative anti-minarets en 2009, l’initiative actuelle est soutenu par l’UDC. Sous couvert d’égalité des droits des femmes et des hommes, l’initiative polarise l’attention sur la burqa. L’un des arguments étant de protéger les femmes musulmanes soumises à des traditions patriarcales qui ne sont plus de mise dans la Suisse d’aujourd’hui.

Protéger les lanceurs d'alerte

La loi sur la protection des lanceurs d’alerte vient d’être approuvée par le Grand Conseil genevois (janvier 2021). J’épingle le fait pour souligner les problèmes éthiques difficiles posées par la protection des lanceurs d’alerte. Les lanceurs d’alerte sont des employés d’entreprise ou d’Administration, qui dénoncent, d’abord à leurs supérieurs hiérarchiques, puis éventuellement aux organes de contrôle, parfois même, en désespoir de cause, aux médias, des pratiques illégales.

Face à la mendicité

Dans une précédente chronique, j’avais épinglé la réglementation genevoise de 2007 qui interdit la mendicité sur le territoire du canton . Le canton de Vaud a, depuis lors, édicté une semblable interdiction radicale (ici). L’avantage d’une telle interdiction pure et nette est d’être simple à comprendre; elle évite le problème difficile, parfois impossible à résoudre d’une façon pleinement satisfaisante, de l’appréciation des circonstances particulières, de la situation singulière des mendiants, de leur itinéraire souvent chaotique, voire inimaginable, et qui font que certains d’entre eux ne rentrent dans aucune catégorie administrative qui les rendraient éligible à une aide publique. Même les grandes organisations caritatives connaissent ce problème, car elles fonctionnent nécessairement, comme tout système organisé, par voie de catégories. Sur le terrain, force est de constater que certains mendiants n’ont guère d’autres ressources que celle de tendre la main à la générosité des passants.

L'essentiel

Primum vivere! D’abord, il faut vivre. Vivre, c’est bien-sûr, aux yeux de tous nos concitoyens, assurer les moyens matériels, organisationnels, sanitaires et sociaux de la continuité biologique de notre organisme physique. Le bon sens parle ici. Je ne crache pas sur cette interprétation immédiate des «besoins essentiels» qui permet à la Confédération de décider pour six semaines la fermeture des enseignes «non essentielles». Mais comment distinguer? Il y a là, dans ce discernement des hautes autorités de la Confédération, une part d’arbitraire qui sera de toutes façons mal vu de la part des commerçants touchés par la fermeture de leur enseigne.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12