Étienne Perrot sj - Une anecdote vécue ce jour au Conseil municipal de Genève me fait méditer sur les incohérences de la démocratie réelle. Pour la cinquième fois, le Conseil a dû se prononcer sur la vente d’une parcelle de trois cents mètres carrés, terrain appartenant à la ville de Genève et situé sur la commune de Vernier. Une nette majorité s’était prononcée en faveur de la vente.

D’ordinaire, après un premier vote en Commission, le Conseil vote une première fois, éventuellement une seconde si les débats font apparaitre des éléments qui n’avaient pas été pris en compte. Pourquoi cinq dans le cas présent? Cette accumulation de discussions délibératives a été causée par un amendement proposé par le conseiller administratif chargé de l’aménagement et des constructions, introduisant un droit de préemption pour le cas où l’acheteur revendrait la parcelle acquise. Cet amendement ayant été accepté par une majorité de conseillers, un nouveau vote refusant la vente renversa le premier. Pour des raisons divergentes, les verts, ensemble à gauche, les conseillers PLR et MCG ont fait front commun. Les uns refusaient la vente, les autres l’amendement qui y fut accroché.

De telles configurations sont courantes dans toutes les Assemblées délibératives. Le corps électoral lui-même peut former semblablement des majorités hétéroclites de circonstances, généralement contre un ennemi ou un projet qui fait office de chiffon rouge devant les yeux du taureau. La situation gouvernementale actuelle de l’Italie en porte témoignage. Certains candidats se sont d’ailleurs faits une spécialité de cette stratégie qui consiste à promettre à chaque catégorie d’électeurs -jadis, dans les villages, à chaque électeur- ce à quoi l’électorat tient le plus. Quitte à faire des promesses incohérentes. La politique n’y trouve pas son compte -qui consiste à organiser la cité dans une cohérence centré sur quelques objectifs communs- ou, à défaut, autour de quelques valeurs réputées communes.

Morale de l’histoire. À défaut d’objectifs fédérateurs ou de valeurs communes, il reste à chacun d’être attentif aux procédures électorales; et, pour le cas des élus, aux ordres du jour. Examiner avec acribie la succession des motions mises aux voix, et pour les électeurs rechercher les alternatives cachées dans des programmes politiques protéiformes, est la posture la plus idoine pour sauvegarder sans trop de bosses la démocratie représentative qui nous est chère.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12