«Sous son allure scientifique, la plateforme Réinfocovid.fr énonce des contre-vérités sur les manières de lutter contre le coronavirus. Les auteurs se présentent comme un collectif de soignants et de médecins, et plusieurs sont en Suisse.» Cette annonce parue dans Le Temps d’aujourd’hui (samedi 20 mars 2021) pose, une fois encore, le problème de l’autorité scientifique et de ses méfaits médiatiques et politiques. Depuis un an, se succèdent dans les médias des hommes et des femmes bardés de diplômes, médecins, biologistes, épidémiologistes. Du haut de leur savoir régional, ils parlent tous avec autorité et usurpent la fonction politique. Certes médecins et personnel soignant peuvent et doivent alerter les autorités politiques – éventuellement en investissant la sphère médiatique. Le principe de subsidiarité l’exige, comme d’ailleurs ce que les théologiens de la Renaissance nommaient la «justice légale».

Mais, dans le cas signalé par le Temps, il s’agit d’éthique scientifique. Car les conséquences pratiques et la politique de lutte contre la pandémie s’en trouvent bouleversées. Nous savons qu’ici la solution ne peut passer que par une attitude commune, dont les gestes-barrières sont l’archétype. D’où le rôle de l’autorité politique qui permet de coordonner les efforts de tous pour un résultat commun. Autorité politique et autorité scientifique, quoique de natures différentes, sont cependant liées. Car le premier (l’autorité politique) s’appuie nécessairement sur le second (l’autorité scientifique).

Se répandre dans les médias pour promouvoir une solution particulière relève de la responsabilité politique – et non pas scientifique. Cette humilité politique manque à beaucoup de ceux qui, du haut de leur savoir scientifique, parlent au nom de tous. En témoigne l’article du Temps signalé plus haut: «Sous son allure scientifique, la plateforme Réinfocovid.fr énonce des contre-vérités sur les manières de lutter (il s’agit bien d’options pratiques, qui relèvent de la politique) contre le coronavirus.»

Cette humilité politique manque généralement à tous ceux qui, ignorant les domaines qui ne sont pas les leurs – et souvent avec l’aide de journalistes peu sérieux – prétendent peser sur le pouvoir politique en confisquant le pouvoir médiatique au nom d’un savoir régional qui ignore ses limites. Comme disait Paul Valéry: «Ce que l’ignorant ignore le plus, c’est la dimension de son ignorance, car il n’a aucun moyen de la mesurer.»

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12