par Étienne Perrot sj - Voici un an, le 13 mars 2020, le Conseil fédéral décidait, -outre une restriction quant à la fréquentation des restaurants et des grandes manifestations, la fermeture des écoles. En Suisse comme dans la plupart des pays qui ont pris une semblable mesure, les enseignants ont réalisé le tour de force d’adapter leurs moyens électroniques et leur pédagogie, de manière à ne pas laisser en jachère les jeunes intelligences. Au terme d’une année, le bilan de ces adaptations reste médiocre. Les espoirs placés dans ces moyens pédagogiques up to date se sont révélés, à l’usage, moins efficaces qu’espéré, tout en exigeant des enseignants un effort supplémentaire d’adaptation. La gratification la plus noble -celle du plaisir d’enseigner et de voir grandir l’intelligence des élèves- fut rarement au rendez-vous. Maigre fut la compensation de pouvoir travailler chez soi. À quoi s’est ajouté une frustration soulignée par les sociologues: ici comme dans le domaine économique, la pandémie a creusé les écarts entre les enfants selon leur contexte familial, culturel et social.

Ces résultats ne m’étonnent pas. Je me souviens encore de ma stupéfaction dubitative lorsque, en 1975 déjà, un représentant d’IBM était venu dans notre lycée parisien (l’un des meilleurs de France) présenter devant les professeurs, je cite: «un pédagogue omniscient, infiniment patient, toujours disponible, capable d’exercer les élèves autant de fois que nécessaire» (il aurait pu ajouter «qui ne fera jamais grève»). Il s’agissait, bien sûr, d’une machine électronique interactive, telle qu’on pouvait déjà en voir -moins développées- dans certains musées américains.

Une longue carrière d’enseignant m’a montré que mon intuition de jeune professeur ne m’avait pas trompé. Comme dit le proverbe: «pour enseigner l’anglais à John, il faut connaître l’anglais; mais il faut aussi connaître John». Or on ne connaît John qu’en observant ses réactions, ses moments d’attention, ses gestes de lassitude, et pas simplement ses devoirs rédigés sur table ou à la maison. Et cela ne peut s’observer qu’en «présentiel», comme on dit maintenant. La chose est tout aussi vraie pour une conférence. Certes, la plupart du temps, l’auditoire ne manifeste pas ostensiblement son ennui; mais -face à des gens polis- il y a des «bruits de fesses» qui ne trompent pas. (Quand l’attention décroche, le corps se détend et les fesses glissent sur la chaise; ce qu’un professeur ou un conférencier aguerri ressent immédiatement.) Inversement, certaines qualités de silence marquent l’attention de l’auditoire.

À cela s’ajoute le fait que la plupart des appareillages électroniques utilisés pour pallier l'absence à l’école laissent l’élève seul face à son écran et son clavier. Or -si l’on met à part l’enseignement de haut niveau où le professeur présente les méthodes particulières et les résultats de ses recherches- la présence des camarades de classes présente souvent un atout appréciable. Comme me le disait une étudiante, non sans malice: les balbutiements d’un camarade sont parfois plus éclairants que le cours magistral du professeur. Là encore, il faut connaître John.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12