«Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.» Je suggère à Philipp Hildebrand d’appliquer la devise de Guillaume le taciturne, prince d’Orange. Jeudi dernier 25 février 2021, l’ancien président de la Banque nationale suisse (BNS), actuel vice-président de BlackRock, vient de retirer sa candidature au poste de Secrétaire général de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe trente-sept parmi les principaux pays industrialisés). L’OCDE avait pris la suite de l’OECE (Organisation européenne de coopération économique) qui, après la guerre, avait été chargée de répartir l’aide Marshall. Ses compétences largement reconnues, et l’encouragement de la Confédération, avaient permis à Philipp Hildebrand de franchir les trois premières étapes de la sélection préalable au poste convoité. Mais en fin de course, seuls trois pays soutenaient sa candidature, la Suisse, bien sûr, mais aussi l’Autriche et le Luxembourg.

Aux vues de ce résultat, il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre ce qui s’est passé. Par méfiance contre trois pays suspectés de ne pas jouer franc-jeu dans le concert financier européen, les pays de l’Union européenne se sont bien gardés de soutenir le candidat helvétique. D’autant plus qu’une candidate suédoise est en lice. «C’est la preuve, s’il en faut, que la Suisse, qui n’appartient à aucun bloc influent, est isolée sur la scène politique internationale» écrit le chroniqueur du Temps. Je ne partage pas complètement ce jugement. Que la Suisse n’appartienne à aucun bloc influent, c’est sans doute vrai. Mais c’est également sa force; car elle peut ainsi faire jouer les mécanismes mis en place par les principales puissances mondiales (les États-Unis, la Chine, l’Inde – je ne parle pas de l’Union européenne qui gaspille en palinodies l’essentiel de ses capacités). La Suisse conserve ainsi une certaine autonomie économique, culturelle et politique, autonomie traduite sans ambages dans les chiffres. Quant à dire qu’elle est isolée sur la scène politique internationale, cela me paraît une contre-vérité. Elle demeure le pivot des institutions multilatérales, que ne peut que renforcer l’élection de Joe Biden comme Président des USA.

Quoi qu’il en soit de cette candidature, je fais confiance à l’ancien directeur de la banque nationale suisse pour persévérer dans des projets internationaux qui mettront ses compétences au service du bien commun universel. «Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.»

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12