Soumise à la votation du 7 mars prochain, l’identité électronique, en dépit de son utilité, soulève quelques questions. Ce qui implique, de fait, débat, discernement et votation. L’utilité d’un tel système d’identité électronique est sa simplicité pour l’usager. Avec l’identité électronique, un seul identifiant et un seul mot de passe sont utilisés pour accéder aux mille Services administratifs en ligne et aux partenaires commerciaux de son choix. Finies les erreurs! au diable les oublis qui obligent, par des processus coûteux en temps et en énergie nerveuse, à re-calibrer son système informatique au moment même où l’on en a le plus besoin. Cette simplicité est bienvenue pour pallier la multiplication des sites informatiques, si utiles pour les démarches administratives, si pratiques pour accéder aux commerces de son choix, et qui devient si nécessaires en ces périodes de lutte contre la pandémie.

La contrepartie qui justifie la votation, pour ou contre, n’est pas sans poids. Outre le prix de ce système -on ne sait pas encore trop bien sur qui va peser le coût de ce service, ni les contraintes qu’il imposera aux usagers, le principal argument des opposants porte sur le risque de toute centralisation des informations qui, sous la pression d’une loi économique connue sous le nom d’«effet de réseau» favorise les monopoles. (Les premiers fournisseurs d’accès installés emporteront l’essentiel de la mise.) Cette centralisation entraîne avec elle le danger de piratage et celui d’atteinte à la sphère privée.

Ce problème n’est pas nouveau. Dès les années 1980, au moment où le système d’Internet laissait entrevoir le danger d’un contrôle de la vie privée, les cypher-punks (mot-valise composé à partir des termes anglais cipher [chiffrement] et punk; d’où, littéralement, les anarchistes du chiffrage») cherchaient une parade. Il l’on finalement trouvé dans le cryptage des données et par la technique de la Blockchain qui permet sans intermédiaire des transactions sécurisées, directes et immédiate. Les dérives des pays qui ne sont pas des pionniers en termes de libéralisme (je pense à la Chine) et la vente de données personnelles pour un usage électorale ou commerciale par Facebook, restent dans toutes les mémoires.

Quoi qu’il en soit du résultat du 7 mars prochain, cette votation aura le mérite de rappeler que l’identité est à la charnière de la sphère publique et de la sphère privée. Chaque citoyen se défend de toute intrusion -voire de toute transparence- en ce qui concerne ce qu’il a de plus intime à la jointure de l’esprit et du corps ; mais en même temps, chacun aspire à être reconnu par son entourage, son milieu social, son environnement de travail. Bref, comme écrivait le philosophe allemand Lothar Baïer, l’identité est une adresse (au sens postal, administratif, commercial ou électronique). J’ajoute que cette adresse est le point où je peux également être «touché», au sens psychologique du mot.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12