Quelques semaines après la petite tempête dans le verre d’eau médiatique français provoquée par le ministre de l’Éducation nationale qui a parlé de «tenue républicaine» à l’école, la vague de protestation atteint la Suisse, et particulièrement le canton de Genève. La raison vestimentaire des écolières, de fait, en est la même: le top crop, qui laisse le nombril à l’air. Le top crop a enflammé le collège de Pinchat et le Grand Conseil. Les pré-adolescentes stigmatisées se sont vues contraintes de porter un T-shirt blanc portant la formule: collège de Pinchat/j’ai une tenue adéquate. «T-shirt de la honte» clament ceux qui y voit les prémices d’un enrégimentement et les signes d’une pudibonderie d’un autre âge.

Un problème semblable -mais davantage centré sur la distinction sociale- s’était posé, voici une dizaine d’années, dans quelques collèges jésuites français, notamment le collège de Provence, à Marseille. Certains élèves arrivaient dans des habits qui frisaient le luxe, ou du moins avec des chaussures, des blousons ou des Jeans de marque, au coût dispendieux. D’où, par un effet d’émulation vestimentaire, une distinction de classes sociales, distinction contraire tant à l’esprit républicain qu’à la tradition chrétienne. Dans ces établissements, après discussions avec les délégués des élèves et des parents, avait été adopté non pas un «T-shirt de la honte» comme au collège de Pinchat, mais une sorte de blouse assez neutre; ce qui a vite refroidi les ardeurs vestimentaires des écoliers.

Certes, la signification sociale du vêtement n’est pas à rappeler. D’ailleurs le nombril à l’air est lui-même un moyen de s’intégrer dans un milieu de copines et d’affirmer une identité qui se cherche encore. C’est un mouvement semblable qui conduit certaines adolescentes à porter le voile dit islamique contre la volonté de leurs parents.

Certes le respect des autres et de soi-même ainsi que la tolérance mutuelle, s’appliquent à tous, y compris aux garçons, aux professeurs et aux parents. Et on peut attendre d’eux cette largeur d’esprit qui favorise la bonne entente, le climat de confiance et finalement le travail scolaire.
Cependant, il serait intelligent de prendre en compte ce qu’un philosophe-théologien du XIIIe siècle, Thomas d’Aquin, remarquait déjà:

Nous vivons dans un monde où les gens ne sont pas vertueux, où les yeux concupiscents sont innombrables, où la maîtrise du corps et des sens n’est jamais parfaite.

Et faire porter la charge de l’effort psychosociologique nécessaire au vivre-ensemble uniquement sur les autres (les garçons, la communauté éducative) aurait quelque chose d’irresponsable. Il n’est pas besoin du dogme du péché originel pour le comprendre. C’est la raison pour laquelle Thomas d’Aquin, posait que la loi -toujours à la fois lacunaire et nécessaire- doit d’abord chercher à sauvegarder l’ordre public avant de vouloir rectifier les mœurs. Jean Calvin et à la suite la foule immense des moralisateurs de toutes les obédiences religieuses et philosophiques l’ont très certainement oublié.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12