Je l’avoue, les premières choses que je regarde en ouvrant un journal, ce sont les dessins de presse. Les articles dits «de fond» -ou parfois «de fonds»- viennent ensuite, lorsque je ne suis pas trop fatigué, enfin je m’intéresse les événements locaux, aux anecdotes curieuses et enfin au sport. Pourquoi les dessins de presse? Parce que c’est un genre littéraire qui allie l’humour (je n’aime pas l’ironie qui témoigne d’un mépris prétentieux) et la mise au jour d’un aspect caché de l’actualité. L’humour me permet de sourire avec le dessinateur, la mise au jour d’un point de vue particulier auquel je ne m’attendais pas enrichit ma vision des choses.

Cet appétit pour le dessin de presse justifie le plaisir que j'éprouve en apprenant que le dessinateur Patrick Chappatte vient d’être récompensé par la Fondation pour Genève. Il en a reçu le prix pour cette année 2020. La Tribune de Genève le souligne: «Genève salue la satire, l’esprit frondeur et la liberté d’expression». Quant au travail du dessinateur récompensé, il est gratifié pour une raison qui mérite d’être rapportée, puisqu’il est présenté comme une: «contribution exceptionnelle au rayonnement de Genève».

J’avoue être un peu déçu par ces attendus trop généraux, que l’on pourrait appliquer à tous les travailleurs genevois -et ils sont nombreux- qui, eux aussi, chacun dans sa spécialité, contribuent au rayonnement exceptionnel de Genève.

Pourquoi déçu? à cause de ce qu’il manque à ces qualificatifs. Ce qu’il manque, ce n’est pas la générosité du propos, c’est l’adéquation à la personnalité de Patrick Chappatte. Personnellement, ce que j’apprécie chez lui, c’est l’attention aux laissés-pour-compte, la nostalgie un peu triste, et -dernier nommé, mais non le moindre- le sens des soucis quotidiens du lecteur lambda qui subira finalement les contrecoups que les autorités publiques n’avaient pas envisagés. Bref, ce que j’apprécie le plus cher Patrick Chappatte, c’est son sens politique.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12