À l’occasion de la prochaine votation du 27 septembre 2020, la question se pose de l’influence des médias. Les Grecs de l’Antiquité voyaient dans le «parler vrai», sans réticence et par l’annonce sans fioritures de son opinion, la condition de la démocratie. À partir du XIXe siècle, avec la monté en puissance des votations dans la vie politique, les journaux ont élargi leur domaine -l’information mondaine, commerciale et militaire- aux informations politiques; au point qu’une presse libre est apparue bientôt comme la condition d’une vraie démocratie. Le monopole des agences de presse et les nouveaux médias -notamment radio et télévision, aujourd’hui régulation Internet- ont conduit à réglementer la pratique des médias publics en période de votation. Pour les organes entre les mains de l’État, en Suisse comme en France, la solution un peu boiteuse a consisté à donner le même temps de parole aux positions adverses -ou aux partis politiques concurrents. Dans les médias privés, domine généralement la ligne politique choisie par le rédacteur en chef -voire le propriétaire du journal- ou à défaut, le responsable de la rubrique politique. Il n’en va pas de même, semble-t-il, dans le journal Le Temps. (Bien que, déjà, la cooptation et le recrutement des journalistes orientent inéluctablement l’orientation politique du journal.)

Dans ce contexte, le journal Le Temps présente dans ses colonnes la procédure qui conduit à choisir, parmi les objets soumis à votations, la position qui sera privilégiée: «Avant chaque scrutin, tous les collaborateurs du journal débattent des sujets soumis au peuple. La position majoritaire est ensuite défendue dans un éditorial.» La présentation de cette procédure n’esquive pas quelques naïvetés de langage, dans le genre «le spécialiste du dossier présente, en toute objectivité (sic), les enjeux et les prises de position des principaux acteurs politiques»; ou encore «le journal partage des valeurs, mais n’est aucunement partisan (sic) et n’appellera donc jamais à voter pour une formation politique.» C’est ignorer qu’une option technique, sur les avions de combat ou sur la libre circulation par exemples, de par ses conséquences économiques et sociales, cache toujours une ligne politique.

Ce débat démocratique interne à la rédaction du Temps honore le journal. Un pas supplémentaire dans le sens démocratique serait de présenter la face sombre de toutes les options défendues à l’issue du débat au sein de la Rédaction. Pour chaque position mis en avant -ou non- par le journal, des questions qui fâchent se posent toujours: à quelles conditions -techniques, sociologiques, climatiques …- l ’objectif reconnu le plus valable sera-t-il atteint? qui en supportera les coûts (humains autant que financiers)? Ce serait quitter l’esprit partisan pour montrer un véritable sens politique.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12